Skip to content

Facebook construit une machine pour lire vos pensées

Laisseriez-vous Facebook lire dans votre cerveau ?

Selon le PDG Mark Zuckerberg, Facebook souhaite accéder aux informations sur ses utilisateurs non seulement par le biais de leurs smartphones et ordinateurs, mais aussi directement depuis leur cerveau.

Lors d’une récente interview à l’Université de Harvard avec Jonathan Zittrain, professeur à la faculté de droit de Harvard, Zuckerberg s’est vanté de la technologie sur laquelle il travaille et qui pourrait un jour permettre aux utilisateurs de naviguer dans les menus ou même d’écrire avec leur esprit, rapporte Wired.

Vous possédez vos pensées. Mais peut-être pas pour longtemps

Lorsque Zittrain a défié Zuckerberg sur le caractère envahissant et les implications éthiques d’une machine à lire les pensées sur Facebook, le PDG de la Silicon Valley a eu une réponse simple : « ce serait probablement quelque chose que quelqu’un choisirait d’utiliser comme produit. »

Le concept est relativement simple : les objets intelligents peuvent communiquer entre eux, mais votre cerveau est fermé. La solution, selon Zuckerberg, est un « dispositif qui a l’air d’un bonnet de douche  » qui lira les signaux dans votre cerveau et les utilisera pour déverrouiller les flux de données de vos pensées.

Facebook teste une telle « interface cerveau-ordinateur » depuis plusieurs années. Lors de sa conférence des développeurs F8 en 2017, l’entreprise a présenté une « souris cérébrale » – une interface cérébrale non invasive qui pourrait un jour permettre aux utilisateurs de contrôler les applications de réalité augmentée.

Une technologie pour lire les émotions des employés chinois

Assumer le contrôle

L’enthousiasme de Zuckerberg pour ce travail est ironique, car l’entreprise a perdu beaucoup de confiance parmi ses utilisateurs après des années de mauvaise presse et de rapports répétés de violations de la vie privée. Des millions d’Américains ont quitté le réseau social en 2018.

Les projets futurs de Facebook pour une interface cerveau-ordinateur semblent étrangement déconnectés de cette réalité.

Wired

Et si vous pouviez « voir » directement dans le cerveau d’une autre personne ?

2 Comments »

  1. Oui, l’évolution des neurosciences est inquiétante. L’histoire du « bonnet » est une anecdote….!
    Malheureusement, rien ne pourra JAMAIS ralentir les recherches ni, même, les réguler.
    Un résumé de mon livre, atteignable par ce lien: http://bit.ly/31Qblaj , imagine que l’extinction de l’Extinction de l’Espèce Humaine (l’Homme étant remplacé par un PostHumain n’ayant plus rien de biologique), coïncidera avec le moment où Homo Sapiens ne pourra plus cacher ses pensées.

  2. La conclusion est un euphémisme parce qu’on peut se demander pourquoi un utilisateur accepterait de porter « un bonnet de bain » lecteur de pensée? Pour manier une souris cérébrale? Cela amuserait les enfants dix minutes sans plus. C’est là qu’il faut se demander de quelle manière Facebook compte diversifier ses activités.

    Rappelons que Facebook dispose d’un service de vidéo à la demande, Facebook Watch, qui permet notamment à plusieurs personnes de visionner la même vidéo depuis des positions différentes. Or, il se trouve que Facebook est fourni également des outils open source pour faciliter l’élaboration et le contrôle de robot. L’entreprise s’investit également dans le développement de robots de compagnie. Ce qui nous amène a étudié une nouvelle équation commerciale: robots + lecteurs de pensée + Facebook Watch party + paiement en libra = reconversion?

    Naturellement, Facebook collectera au passage toutes sortes de données qui seront revendues au plus offrant. Cela choquera ceux qui ne veulent pas subir une hypersurveillance mais combien y verront un moyen de gagner facilement de quoi arrondir les fins de mois difficiles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.