À propos

logo-534987-41) Présentation :

Notre ligne éditoriale relève de publications (rapports, thèses, presses universitaires, études, revues) officielles, reconnues ou scientifiques.

2) Notre action :

Note approche est professionnelle, nous nous focalisons sur l’apport d’un contenu exhaustif et sérieux, notre sélection est basée sur des ressources fiables. Toutes les écoles de pensée sont donc représentées afin d’apporter à nos lecteurs un maximum d’éléments d’information tout en demeurant neutres sur le sujet.

3) Objectif :

Le but d’iatranshumanisme.com est de vous fournir une information complète de référence. Le site a pour vocation de servir de base de connaissances et à interpeller ses utilisateurs sur les transformations possibles du contexte dans lequel ils évoluent. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Nos publications sont accessibles au plus grand nombre.

4) Éthique et Transparence :

Il nous incombe de diffuser l’information avec une objectivité journalistique sans faille et professionnelle : notre action ne relève d’aucune démarche partisane, notre ligne rédactionnelle est exhaustive, propre et qualitative pour rester à la hauteur du débat. Nous ne sommes ni la prolongation d’une structure associative, ni l’émanation d’un groupement d’intérêt œuvrant à la promotion du transhumanisme. En conséquence, notre traitement de l’information est radicalement neutre et professionnel afin de vous proposer une étude documentaire de qualité. Nous diffusons l’information avec passion et sélectionnons pour vous l’ensemble des éléments clés, économiques et sociétaux afférents au progrès technologique de haut vol.

5) Conclusion :

Avec plus de 1000 articles (promotions d’innovations, collaborations, évènements, critiques, réflexions et traductions inédites) nous sommes ravis de pouvoir proposer en libre l’accès cette revue d’avant-garde. Nous apprécions aussi vos commentaires, ils nourrissent notre motivation.

⇒ Pour en savoir plus, voir la Ligne éditoriale du site – pourcentages* des thèmes abordés, dans les stats.

 

« Ce qui se conçoit s’énonce clairement » Boileau.

Nombre de discours trop volumineux peu clairs, ou nombre d’explications confuses et peu compréhensibles, révèlent l’incompréhension, la confusion de celles ou ceux qui précisément les émettent. Mais, paradoxalement cela induit chez les personnes qui ne les comprennent pas non plus, le sentiment que c’est leur propre capacité de compréhension qui est en cause. Plus fort encore ; dans cette logique de l’absurde, on attribue aux auteurs une qualité d’intelligence, puisque « exprimant » et donc (soi-disant) comprenant ce qu’apparemment, on n’est pas à même de comprendre…


Auteurs :

Jaesa : Fondatrice, Directrice de la rédaction et de la publication depuis janvier 2015.

Nicolas Bernard nous a rejoints en mars 2017. Il est diplômé de l’École des applications militaires de l’énergie atomique (EAMEA). Après une longue carrière dans les forces sous-marines de la Marine Nationale en tant qu’atomicien, Nicolas travaille comme chargé d’affaires en industrialisation militaire pour le groupe DCNS. Il nous propose des articles d’opinions sur des questions importantes en matière de transhumanisme, post humanisme et d’intelligence artificielle.

Dr Fabien Delerue nous a rejoints en janvier 2017. Il est chercheur à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud (UNSW) à Sydney, en Australie. Dr Delerue a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la modélisation animale des pathologies humaines. Il a débuté sa carrière au laboratoire de Neurosciences Cognitives (Bordeaux, France) avant de passer 5 ans dans le laboratoire pharmaceutique Hoffmann-La Roche, à Bâle en Suisse. C’est là qu’il est devenu expert en expérimentation préclinique in-vivo, étant responsable de la mise en place de nouveaux modèles comportementaux de pathologies telles que la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, mais aussi des formes de dépression et schizophrénie. En 2007, Dr Delerue quitte le département « Système Nerveux Central » de Roche pour établir une unité de transgénèse au sein du laboratoire sur les maladies d’Alzheimer et de Parkinson (à l’Institut sur le Cerveau et la Cognition – Université de Sydney). Les recherches entreprises par le Dr Delerue se focalisent sur la production et la caractérisation de nouveaux modèles animaux transgéniques, les maladies neuro-dégénératives, les maladies génétiques rares, l’ingénierie de génomes, et les thérapies géniques. Il est membre de la Société Internationale des Technologies de Transgénèse (ISTT), directeur d’une Unité de Transgénèse Animale (TAU), et enseigne à l’Université dans le cadre d’une Unité de recherche sur les maladies mentales (DRU).

Vincent Guérin nous a rejoints en septembre 2016. Il est Docteur en histoire contemporaine, historien de la médecine et des sciences et techniques. Auteur de nombreux articles sur les mutations technologiques et l’histoire de la psychiatrie, il est chargé d’enseignement à l’Université d’Angers (psychiatrie, psychologie et histoire), à l’Université Catholique de l’Ouest (psychologie et mathématiques appliquées) et à l’école supérieure des sciences commerciales (ESSCA) à Angers et Boulogne-Billancourt. Il nous propose une réflexion critique sur les mutations technologiques NBIC, les bouleversements disruptifs, technoscientifiques, les enjeux socio-économiques, juridiques, militaires, bioéthiques, anthropologiques, associés. L’homme de demain sera-t-il amélioré, augmenté ? Allons-nous vers une rupture : le posthumain ? Quels rapports se nouent entre l’homme et la machine ? Autant d’enjeux à anticiper, qui se cristallisent dès à présent.

 Nous recherchons des contributeurs bénévoles → pour plus d’infos


Traducteurs/Traductrices :

Virginie Bouetel est Docteur ès sciences (Muséum national d’Histoire naturelle, Paris) spécialisée en Biologie des organismes et des populations et possède également un Master en communication (CELSA, Paris). Dans un cadre professionnel, Virginie pilote des projets scientifiques et est chargée de communication. Elle est parfaitement bilingue anglais/français.

Stéphanie S., traductrice professionnelle, diplômée et expérimentée, souhaite rester anonyme.

Benjamin Prissé, Master de Recherche en Neuroéconomie, Économie et Neurosciences à Maastricht University, School of Business and Economics aux Pays-Bas. Master 2 Economie Politique Publique et Développement à l’université Toulouse 1 Capitole – Toulouse School of Economics (TSE).

Benjamin B., en Master, souhaite rester anonyme.

Thomas Jousse, niveau BAC+2 en philosophie et en anglais (C1 validé), Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris 7 Diderot. Titulaire du DAF, il enseigne le karaté à Sceaux.

Nous recherchons des traducteurs bénévoles → pour plus d’infos


Partenaires médias

logo_next1 logo-ww-5cm pitchstartups-500

 

 

 


Ce blog peut contenir du matériel protégé dont l’utilisation n’a pas toujours été spécifiquement autorisée par le titulaire du droit d’auteur. Ce matériel est mis à disposition à des fins éducatives et pour faire progresser la compréhension des questions de biotechnologie et des politiques publiques. Nous croyons que cela constitue une « utilisation équitable » de tout matériel protégé par copyright tel que prévu à l’article 107 de la loi du droit d’auteur américain. Conformément au titre 17 USC Section 107, le contenu de ce document est distribué gratuitement à ceux qui ont exprimé un intérêt préalable à recevoir les informations incluses à des fins de recherche et d’éducation. Pour plus d’informations, visitez: http://www.law.cornell.edu/uscode/17/107.html

Si vous ne souhaitez pas que nous utilisions des extraits de votre blog ou site web, veuillez prendre contact avec nous.