Glossaire

Glossaire de l’intelligence artificielle, du transhumanisme et du jargon de la Blockchain

intelligence artificielle

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


A

Abolitionnisme

L’abolitionnisme ou l’impératif hédoniste fait référence au mouvement visant à éliminer la souffrance et à assurer le bien-être de toutes les personnes à travers l’application de solutions technologiques audacieuses. David Pearce (l’impératif hédoniste), du Foundational Research Institute, et Andrés Gómez Emilsson (Qualia Computing) figurent parmi les principaux défenseurs de la cause.


ADN

Abréviation d’acide désoxyribonucléique, une longue molécule qui code l’information nécessaire au fonctionnement d’une cellule ou à la réplication d’un virus. Forme une forme en double hélice qui ressemble à une échelle torsadée. Différentes substances chimiques appelées bases ou bases nucléiques, en abrégé A = adénine, C = cytosine, T = thymine et G = guanine, se trouvent de chaque côté du brin. Les bases ont une attirance réciproque, obligeant en sorte que A colle à T tandis que C colle à G. Ces barreaux de l’échelle sont appelés paires de bases. La séquence de ces lettres s’appelle le code génétique.


Algorithmes

Le terme vient du nom du mathématicien persan Muhammad ibn Musa al-Khwarizmi (vers l’an 820), à qui l’on doit l’introduction en Occident de la numération décimale. Aujourd’hui, il désigne une suite d’instructions qui doivent être exécutées de façon automatique par un ordinateur. Les algorithmes sont à l’œuvre dans tous les domaines, allant des requêtes sur les moteurs de recherches aux bourses financières, en passant par la sélection d’informations recommandés aux internautes.


Alt-coin

Une cryptomonnaie qui fonctionne de la même manière que Bitcoin mais avec des modifications telles que la possibilité de traiter les transactions plus rapidement.


ARN

Abréviation d’acide ribonucléique. Transcrit à partir d’une matrice d’ADN et généralement utilisé pour diriger la synthèse des protéines. Les protéines associées à CRISPR utilisent les ARN comme guides pour trouver des séquences cibles correspondantes dans l’ADN.


ARN guide (ARNg)

Une molécule en deux parties que Cas9 lie et utilise pour identifier une séquence d’ADN complémentaire. Composé de l’ARN CRISPR (crRNA) et de l’ARN CRISPR trans-activant (tracrARN). Cas9 utilise la partie tracrRNA du guide comme une poignée, tandis que la séquence d’espacement crRNA dirige le complexe d’une séquence d’ADN correspondante. Les scientifiques ont également formé une version de l’ARN guide consistant en une seule molécule, l’ARN simple guide (sgRNA).

B

Big data

Données de masse. Ensemble de données numériques qui, de par leur volume, dépassent l’intuition et les capacités humaines d’analyse. Sur Internet, nous produisons quelque 2,5 trillions d’octets de données tous les jours : mails, vidéos, informations climatiques, signaux GPS, transactions en ligne, etc. Aucun outil informatique classique de gestion de base de données ne peut traiter ces données de masse : elles ont exigé le développement de nouveaux algorithmes, afin de pouvoir les stocker, les classer et les analyser. → Qui a besoin de la démocratie quand on a des données ?


Bioconservateur

Pour les transhumanistes, les gens qui critiquent leur idéal d’homme augmenté sont des bioconservateurs, c’est-à-dire des individus rétrogrades qui refusent de changer les lois de la vie et de la nature alors que la technique le permet (ou le permettra).


Biohacking

Le mouvement Do-it-yourself où les gens piratent ou modifient leur biologie et/ou bâtissent une communauté de biohacking transhumaniste.


Blockchain (ou chaîne de blocs)

Structure de stockage de données dans laquelle des groupes de transactions valides, appelés blocs, forment une chaîne chronologique, chaque bloc étant lié cryptographiquement au bloc précédent.


Blockchain autorisée

Une base de données partagée avec une structure de chaîne de blocs qui exige que les participants obtiennent la permission avant de lire ou d’écrire dans la chaîne. Comparez cela avec les chaînes de blocs sans permission, auxquelles n’importe qui peut adhérer.

C

Cas

Abréviation associé à CRISPR, peut faire référence à des gènes (cas) ou des protéines (Cas) qui protègent les bactéries et les archées des infections virales.


Cas9

Une protéine dérivée du système immunitaire bactérien CRISPR-Cas qui a été cooptée pour l’ingénierie du génome. Utilise une molécule d’ARN comme guide pour trouver une séquence d’ADN complémentaire. Une fois que l’ADN cible est identifié, Cas9 coupe les deux brins. A été comparé à des «ciseaux moléculaires» ou à un «scalpel génétique». En immunité CRISPR, couper l’ADN viral l’empêche de détruire la cellule hôte. En génie du génome, couper de l’ADN génomique initie un processus de réparation qui finit par apporter un changement ou une modification à sa séquence.


Cellule

L’unité de base de la vie. Le nombre de cellules dans un organisme vivant varie de une (par exemple, la levure) à quatre cent milliards (par exemple, la baleine bleue). Une cellule est composée de quatre macromolécules clés qui lui permettent de fonctionner (protéines, lipides, glucides et acides nucléiques). Entre autres choses, les cellules peuvent construire et briser des molécules, bouger, grandir, se diviser et mourir.


Cellules germinales

Les cellules impliquées dans la reproduction sexuée: œufs, spermatozoïdes et cellules précurseurs qui se développent en œufs ou en spermatozoïdes. L’ADN dans les cellules germinales, y compris toute mutation ou modification génétique intentionnelle, peut être transmis à la génération suivante. En revanche, le matériel génétique des cellules somatiques (toutes les cellules du corps sauf les cellules germinales) ne peut être hérité par la progéniture. Notez que la modification du génome dans un embryon précoce est considérée comme une modification de la lignée germinale, car toute modification de l’ADN aboutira probablement dans toutes les cellules de l’organisme qui sera éventuellement né.


Cellules somatiques

Toutes les cellules d’un organisme multicellulaire à l’exception des cellules germinales (ovule ou spermatozoïde). Les mutations ou modifications de l’ADN dans le soma (ensemble des cellules somatiques) ne seront pas héritées par les générations suivantes.


Cellules souches

Cellules susceptibles de se transformer en un type spécialisé de cellules ou de se diviser pour produire davantage de cellules souches. La plupart des cellules de votre corps sont différenciées – en d’autres termes, leur destin a déjà été décidé et elles ne peuvent pas se transformer en un type de cellule différent. Par exemple, une cellule de votre cerveau ne peut pas se transformer en cellule cutanée. Les cellules souches embryonnaires se trouvent dans les embryons en développement, tandis que les cellules souches adultes se trouvent dans les tissus, notamment la moelle osseuse, le sang et la graisse. Les cellules souches adultes reconstituent le corps au fur et à mesure de son endommagement.


Chirurgie du génome

Réparation de l’ADN nocif par une procédure d’édition unique du génome. Contrairement à la prise d’un médicament qui réduira temporairement les symptômes à long terme, modifier le code génétique du patient avec le «scalpel moléculaire» CRISPR-Cas9 permettrait de supprimer de manière permanente et directe la cause d’une maladie génétique.


Chromosome

La structure compacte dans laquelle l’ADN d’une cellule est organisée, maintenue ensemble par des protéines. Les génomes de différents organismes sont organisés en un nombre variable de chromosomes et les cellules humaines en ont 23 paires.


Cloud

Nuage informatique. Différents systèmes informatiques impliquant un grand nombre d’ordinateurs connectés entre eux et échangeant des messages en temps réel via l’Internet. Un calcul ou un stockage d’informations, lancé sur un ordinateur, peut ainsi être pris en charge par un réseau d’ordinateurs connectés entre eux – créant ainsi un cloud.


Cpf1 (Cas12)

Une protéine dérivée du système immunitaire bactérien CRISPR-Cas qui a été cooptée pour l’ingénierie du génome. Utilise une molécule d’ARN comme guide pour trouver une séquence d’ADN complémentaire. Une fois l’ADN cible identifié, Cpf1 coupe les deux brins. A été comparé à des «ciseaux moléculaires» ou à un «scalpel génétique». En immunité CRISPR, couper l’ADN viral l’empêche de détruire la cellule hôte. En génie du génome, couper de l’ADN génomique initie un processus de réparation qui finit par apporter un changement ou une modification à sa séquence.


CRISPR

Prononcé «crisper». Système immunitaire adaptatif présent dans les bactéries et les archées, coopté en tant qu’outil d’ingénierie du génome. Acronyme de «Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats» (Courtes répétitions palindromiques groupées et régulièrement espacées), qui fait référence à une section du génome de l’hôte contenant des séquences répétitives en alternance et des fragments uniques d’ADN étranger. Les protéines de surveillance associées à CRISPR utilisent ces séquences uniques sous forme de photos moléculaires lorsqu’elles cherchent et détruisent l’ADN viral afin de protéger la cellule.


CRISPR-ARN (ARNcr)

Au cours de l’immunité CRISPR, la cellule hôte génère des molécules d’ARNcr, chacune contenant un espaceur complémentaire d’une partie du génome viral. Les ARNcr guident les protéines immunitaires CRISPR pour trouver et détruire les séquences correspondantes de l’envahisseur.


CRISPR-ARN trans-activant (tracrRNA)

Dans le système CRISPR-Cas9, les bases de tracrRNA s’apparient avec le crRNA pour former un ARN guide fonctionnel (ARNg). Cas9 utilise la partie tracrRNA du guide comme une poignée, tandis que la séquence d’espacement crRNA dirige le complexe à une séquence virale correspondante.


Cryogénie humaine

Technique de conservation, dans l’azote liquide, du corps humain ou de la tête, après la mort d’un individu, en vue de le faire ressusciter un jour.


Cryptomonnaie (crypto-token ou jeton cryptographique)

Un actif numérique peu répandu défini par un protocole blockchain (chaîne de blocs) et échangé via ce système de blockchain.


Cyborg

Un cyborg est un humain doté de caractéristiques biologiques améliorées ou remplacées par la technologie.


Cyborgisme

Un terme plus spécifique mettant l’accent sur l’augmentation humaine cybernétique, mais pouvant également décrire le monde technologiquement interconnecté dans lequel nous vivons, décrit dans Cyborg Anthropology.

D

DARQ
Ensemble des nouvelles technologies appelées DARQ : distributed ledger technolog – technologie de grand livre distribué (DLT), intelligence artificielle (IA), réalité étendue (XR) et informatique quantique – quantum computing.


Définitions du transhumanisme

Le transhumanisme est une catégorie de philosophie de la vie qui cherche à poursuivre et à accélérer l’évolution de la vie intelligente au-delà de sa forme humaine et de ses limitations humaines par le biais de la science et de la technologie, guidée par des principes et des valeurs qui favorisent la vie – Max More, 1990.

Le transhumanisme est une façon de penser à l’avenir qui repose sur le principe que l’espèce humaine, dans sa forme actuelle, ne représente pas la fin de notre développement, mais plutôt une phase comparativement précoce.

Le transhumanisme est la philosophie selon laquelle nous pouvons et devrions nous développer à des niveaux plus élevés, à la fois physiquement, mentalement et socialement, en utilisant des méthodes rationnelles – Anders Sandberg, 1997

Les transhumanistes voient la nature humaine comme un travail en cours, un début à moitié cuit que nous pouvons apprendre à rééditer de manière souhaitable. L’humanité actuelle n’a pas besoin d’être le point final de l’évolution. Les transhumanistes espèrent qu’en utilisant de manière responsable la science, la technologie et d’autres moyens rationnels, nous parviendrons éventuellement à devenir des êtres posthumains dotés de capacités beaucoup plus grandes que celles de l’homme actuel – Nick Bostrom, 2003

Le transhumanisme préconise une approche interdisciplinaire permettant de comprendre et d’évaluer les possibilités d’améliorer la condition humaine et l’organisme humain que le progrès de la technologie ouvre; une attention particulière est accordée aux technologies actuelles, telles que le génie génétique et les technologies de l’information, et aux technologies futures, telles que la nanotechnologie moléculaire et l’intelligence artificielle – Nick Bostrom, 2003

Le transhumanisme est un mouvement scientifique qui cherche à transcender les limites biologiques humaines grâce à la technologie – Philippe van Nedervelde, 2015

Le transhumanisme anticipe l’humanité de demain: envisager les qualités et caractéristiques positives de la vie future intelligente; Prendre des mesures pour atteindre ces qualités et caractéristiques; Identifier et gérer les risques liés aux caractéristiques négatives de la vie intelligente future – Site Web Transpolitica, 2015


Deep learning

Apprentissage profond. Domaine de pointe de l’apprentissage automatique, cette technique permet à la machine de reconnaître, par elle-même, des concepts complexes tels que des visages, des corps humains ou des images de chats, en épluchant des millions d’images glanées sur Internet, sans que ses images soient préalablement étiquetées par des humains. Né de la combinaison des algorithmes d’apprentissage automatique avec les réseaux de neurones formels et avec l’utilisation des données de masse, le deep learning a révolutionné l’intelligence artificielle.

Il a d’innombrables applications : moteurs de recherche, diagnostic médical, voiture autonome, etc. En 2015, l’ordinateur AlphaGo a appris à battre les humains au jeu de go grâce à lui. → Science des données, Machine Learning et Deep Learning


Deep Reinforcement Learning

Accédez à Spinning Up Deep RL! Il s’agit d’une ressource pédagogique produite par OpenAI qui facilite l’apprentissage de l’apprentissage par renforcement en profondeur (deep reinforcement learning (deep RL). Pour les inconnus : l’apprentissage par renforcement est une approche de machine learning permettant aux agents d’apprendre à résoudre des tâches par essais et erreurs. Deep RL fait référence à la combinaison de RL avec un apprentissage en profondeur. → https://spinningup.openai.com/en/latest/index.html#welcome-to-spinning-up-in-deep-rl


DLT (Distributed Ledger Technology – Technologie de registre distribué)

Un système, le plus souvent une blockchain, pour créer une base de données partagée et sécurisée cryptographiquement.

E

Edition du génome

Modification intentionnelle du code génétique d’un organisme vivant. Peut être fait avec les nucléases à doigt de zinc, ou Zinc Finger Nucleases (ZFN), les Transcription activator-like effector nucleases (TALENs, nucléases effectrices de type activateur de transcription) ou le système CRISPR. Ces systèmes sont utilisés pour créer une rupture à double brin au niveau d’un site d’ADN spécifique. Lorsque la cellule répare la rupture, la séquence est modifiée. Peut être utilisé pour supprimer, modifier ou ajouter de l’ADN.


Effet hors cible

Les effets hors-cible sont les effets non intentionnels liés à l’étape de modification génétique en elle-même. Ils sont appelés ainsi car ils ont lieu ailleurs que sur l’endroit du génome théoriquement ciblé.


Enzyme

Une molécule, généralement une protéine, qui provoque ou catalyse un changement chimique. Habituellement, le nom d’une enzyme décrit une molécule impliquée dans l’activité qu’elle exerce et se termine par le suffixe -ase. Par exemple, la lactase est une enzyme bien connue qui décompose le lactose, un sucre présent dans le lait. Cas9 est une nucléase, une enzyme qui sépare le squelette des acides nucléiques (ARN ou ADN).


Epigénétique

Fait référence aux changements dans l’expression génique d’une cellule qui n’impliquent pas la modification de son code ADN. Au lieu de cela, l’ADN et les protéines qui retiennent l’ADN sont «étiquetés» avec des signaux chimiques amovibles. Les marques épigénétiques indiquent aux autres protéines comment lire l’ADN, quelles parties ignorer et quelles parties transcrire en ARN.


Eucaryote

Domaine d’organismes dont les cellules contiennent un noyau et d’autres organites. Les eucaryotes sont souvent gros et multicellulaires (par exemple, les éléphants), mais peuvent également exister sous forme de cellules uniques microscopiques (par exemple, la levure). Cette catégorie de vie comprend les humains. Comparez aux procaryotes (bactéries et archées).


Eugénisme

L’eugénisme fait référence aux croyances et pratiques visant à produire des êtres humains ou des populations présentant des caractéristiques préférées ou «meilleures». Au début du XXe siècle, les idées eugéniques étaient populaires dans de nombreux pays et dans tout le spectre politique, et fournissaient une couverture scientifique aux pratiques et aux décisions politiques concernant les communautés les plus vulnérables de la société. Aux États-Unis, cela comprenait la stérilisation forcée de dizaines de milliers de personnes considérées «inaptes», des restrictions strictes en matière d’immigration, et des politiques publiques encourageant les «familles en meilleure forme» à produire davantage d’enfants. En Allemagne, les nazis ont utilisé des concepts similaires pour justifier les exterminations de juifs, de personnes handicapées et d’autres groupes. Un siècle plus tard, de nombreux militants, bioéthiciens et autres chercheurs craignent qu’une nouvelle forme d’eugénisme ne soit à l’horizon, car la dynamique du marché et les choix individuels, plutôt que les politiques gouvernementales, déterminent notre utilisation des technologies génétiques humaines.


Extropianisme

Les extropiens constituent un groupe de transhumanistes fondé par Tom M. Morrow et Max More. En 1990, un code plus formel et concret pour les transhumanistes libertariens prend la forme des Principes transhumanistes d’Extropie, l’extropianisme étant une synthèse du transhumanisme et du néolibéralisme. → Principes transhumanistes d’Extropie

F

Forçage génétique ou Gene drive

Mécanisme d’héritage préférentiel d’une séquence d’ADN particulière. Habituellement, la progéniture a une chance semi-aléatoire d’hériter d’une partie donnée de l’ADN de l’un des parents. Dans un lecteur de gènes conçu par un scientifique, un gène est conçu pour avoir 100% de chances d’être transmis. Les pulsions génétiques peuvent forcer la transmission d’un trait souhaitable à travers une population d’organismes. Par exemple, cette approche pourrait rendre tous les moustiques incapables de transmettre le parasite du paludisme.


Futuriste

Un futuriste est quelqu’un qui étudie ou qui s’intéresse au futurisme. Une telle personne ne doit pas nécessairement être un transhumaniste ou un prolongateur de vie, mais peut néanmoins étudier ces domaines.

G

Gène

Un segment d’ADN qui code l’information utilisée pour fabriquer une protéine. Chaque gène est un ensemble d’instructions pour la fabrication d’une machine moléculaire particulière qui aide une cellule, un organisme ou un virus à fonctionner.


Génome

La séquence entière d’ADN d’un organisme ou d’un virus. Le génome est essentiellement un vaste ensemble d’instructions pour la fabrication de parties individuelles d’une cellule et la gestion de son fonctionnement.


Génomique

L’étude du génome, tout l’ADN d’un organisme donné. Implique la séquence de l’ADN du génome, l’organisation et le contrôle des gènes, les molécules qui interagissent avec l’ADN et la manière dont ces différents composants affectent la croissance et le fonctionnement des cellules.

H

Hachage (Fonction de hachage)

Outil de cryptographie qui transforme n’importe quelle entrée en une succession de caractères qui sert de données d’empreinte digitale numérique quasiment infalsifiable, appelée hachage.


Homme augmenté

Idéal transhumaniste, l’homme augmenté est un individu soumis à des modifications visant à améliorer ses performances, grâce à des interventions sur le corps fondées sur des principes scientifiques et technologiques. Mi-homme, mi-machine, il pourrait dès lors courir plus vite, voir dans la nuit, supporter la douleur, posséder des capacités intellectuelles accrues, résister à la maladie ou à la mort… L’homme « réparé » existe déjà et les prothèses connectées s’améliorent de jour en jour. L’homme augmenté devient peu à peu une réalité, avec le développement de squelettes artificiels externes utilisés à des fins militaires. → Transhumanisme


Hybridation entre l’homme et la machine

Procédé permettant une connexion entre le corps humain et un système technologique. La connexion peut être physique, comme une prothèse de bras actionnée par la pensée, ou virtuelle, comme, par exemple, les Google Glasses, lunettes commandées par la voix qui permettent à diverses informations ou images d’apparaître dans un coin des verres et de se superposer ainsi à notre vue habituelle.

I

IA faible

L’IA faible ou restreinte caractérise l’intelligence artificielle existante : ce sont des machines capables d’exécuter certaines tâches précises de manière autonome mais sans conscience, dans un cadre défini par l’homme et à la suite de décisions prises par lui seul.


IA forte ou générale

L’IA forte ou générale serait une machine dotée de conscience et de sensibilité, capable d’apporter une solution à tout type de problème : à ce jour, c’est une pure fiction.


ICO (Offre initiale de pièces de monnaie)

Mécanisme de collecte de fonds basé sur une chaîne de blocs (blockchain) dans lequel les entrepreneurs fabriquent de nouveaux jetons d’encryptage (crypto-token) et les vendent aux investisseurs.


Immortalisme

L’immortalisme – également connu sous le nom d’amortalisme, d’immortalisme contemporain ou d’immortalisme scientifique – est une idéologie basée sur la prévention de la mort. Max More définit un immortaliste comme quelqu’un qui « croit en la possibilité d’atteindre l’immortalité physique et cherche à l’atteindre », par opposition au longéviste, qu’il décrit comme ne souhaitant pas nécessairement l’immortalité.


Immortaliste

Un autre vulgarisateur axé sur la vie, avec plus de nuances techno-utopiques.


Internet des objets (IoT)

Concept informatique selon lequel les objets de tous les jours ou les lieux du monde physique peuvent être connectés à Internet, et être reconnus par d’autres objets. Un objet connecté récolte, grâce à des capteurs (de température, de vitesse, d’humidité…), des données et les envoie, via Internet, afin qu’elles soient analysées par des ordinateurs. L’objet peut aussi bien être un véhicule, une montre, une machine industrielle ou encore une place de parking.


L’impératif hédoniste

The Hedonistic Imperative est un livre de David Pearce paru en 1995. Il explique comment la technologie peut être utilisée pour supprimer toute souffrance dans la vie.

M

Machine learning

Apprentissage machine ou apprentissage automatique. Grâce à un programme d’apprentissage automatique, la machine apprend à résoudre des problèmes à partir d’exemples : elle peut alors comparer et classer des données, et même reconnaître des formes complexes. Avant l’arrivée en 2010 de l’apprentissage profond, ce type de programme restait supervisé par des humains – chaque image devant être explicitement désignée comme contenant un visage humain, une tête de chat, etc., pour que la machine puisse procéder à l’opération de reconnaissance demandée. → Science des données, Machine Learning et Deep Learning


Minage (Mining, processus de minage)

Processus par lequel les nœuds de Bitcoin, Ethereum et de nombreux autres systèmes blockchain (ceux qui utilisent le protocole de consensus appelé preuve de travail) ajoutent de nouveaux blocs à leurs chaînes respectives et génèrent de nouveaux jetons cryptographiques.


Mind uploading

Selon les transhumanistes, nos sensations, idées et émotions se résument à des connections neuronales. Le téléchargement de l’esprit (mind uploading) est l’idée transhumaniste selon laquelle le « contenu » du cerveau humain est réductible à un ensemble d’informations que l’on pourrait traduire dans le code binaire informatique, et donc télécharger (upload) dans un ordinateur.


Mutation

Un changement d’une lettre génétique (nucléotide) à une autre. La variation dans la séquence de l’ADN donne lieu à l’incroyable diversité d’espèces dans le monde et se produit même entre différents organismes de la même espèce. Alors que certaines mutations n’ont aucune conséquence, certaines mutations peuvent directement provoquer une maladie. Les mutations peuvent être causées par des agents endommageant l’ADN, tels que les rayons ultraviolets, ou peuvent résulter d’erreurs survenant lorsque l’ADN est copié par des enzymes cellulaires. Ils peuvent également être fabriqués délibérément via des méthodes d’ingénierie du génome.

N

Néo-connexionnisme

Théorie née dans le domaine des sciences cognitives et des neurosciences, le néo-connexionnisme propose d’élaborer des modèles informatiques qui visent à simuler des phénomènes d’apprentissage par des réseaux de neurones formels, dont l’organisation et le fonctionnement ont été pensés par analogie avec les systèmes neuronaux physiologiques.

O

Organisme génétiquement modifié (OGM)

L’ADN d’un organisme génétiquement modifié a été modifié intentionnellement à l’aide d’outils scientifiques. Tout organisme peut être manipulé de cette manière, y compris les microbes, les plantes et les animaux.

P

Preuve de l’enjeu (PoS – Proof-of-stake)

Un nouveau protocole de consensus dans lequel, au lieu du minage, les nœuds peuvent valider et modifier la blockchain sur la base de leur enjeu économique existant.


Preuve de travail (PoW – Proof of work)

Le protocole de consensus de choix pour Bitcoin et de nombreuses autres cryptomonnaies. Pour ajouter un nouveau bloc, les mineurs (les utilisateurs du processus de minage) doivent calculer un hachage qui répond à certains critères étroits. Pour ce faire, il faut un nombre énorme de suppositions aléatoires, ce qui en fait un processus coûteux qui dissuade les tentatives de fraude.


Procaryote

Une catégorie d’organismes vivants qui englobe toutes les bactéries et les archées. Les procaryotes sont des organismes microscopiques unicellulaires qui ne possèdent pas de noyau ni d’autres organites liés à la membrane. Comparez aux eucaryotes.


Protocole de consensus

Processus, codé dans un logiciel, par lequel les ordinateurs d’un réseau, appelé nœuds, parviennent à un accord sur un ensemble de données.

R

Réalité augmentée

Superposition de la réalité et d’éléments virtuels, calculés par un système informatique en temps réel (sons, images 2D, 3D, vidéos, etc.). Cette technique est utilisée dans les jeux vidéos et le cinéma (où le spectateur interagit avec des objets virtuels au moyen de capteurs), mais aussi pour la géolocalisation ou encore le patrimoine (l’abbaye de Cluny en France dispose par exemple de bornes montrant l’état de la ville au XVe siècle).


Réalité virtuelle immersive

Univers virtuel, reconstitué par un ordinateur, dans lequel est plongé l’utilisateur grâce à différents capteurs ou objets (lunettes, combinaison sensorielle, etc.). L’immersion dans la réalité virtuelle peut concerner le joueur d’un jeu vidéo ou un pilote d’avion dans le cadre de sa formation.


Réseau de neurones formels

Algorithme destiné à être mis en œuvre par un ordinateur, qui vise à répliquer les connexions neurales du cerveau. Les systèmes existants sont bien plus sommaires que l’intelligence humaine : ils sont, toutefois, capables de prévoir la vitesse d’un véhicule en fonction du déplacement de la pédale d’accélérateur et de la pente de la route, la dureté d’un matériau en fonction de sa composition chimique et de sa température d’élaboration, la solvabilité d’une entreprise en fonction de son chiffre d’affaires, etc.


Reinforcement Learning

L’apprentissage par renforcement, l’un des domaines de recherche les plus actifs en intelligence artificielle, est une approche informatisée de l’apprentissage dans laquelle un agent essaie de maximiser la récompense totale qu’il reçoit lorsqu’il interagit avec un environnement complexe et incertain. L’apprentissage par renforcement a joué un rôle dans les avancées majeures en matière d’intelligence artificielle telles que AlphaGo de Google DeepMind et les agents formés dans des environnements tels que Dota 2. → OpenAI a annoncé le lancement de Spinning Up, un programme conçu pour enseigner à quiconque l’apprentissage par renforcement en profondeur (deep reinforcement learning (deep RL)).


Représentation sémantique des connaissances

Algorithmes permettant de formaliser une phrase écrite dans une langue quelconque (exemple : « Paul prend le bus pour Berlin ») sous forme logique et ainsi de la rendre interprétable par un ordinateur. La machine peut alors réaliser des inférences logiques (comme une déduction), qui lui permettent de classer les mots dans différentes catégories et d’analyser les phrases qu’on lui soumet.

S

Singularité technologique

L’accélération du progrès technologique est une des caractéristiques centrales de ce siècle. Vernor Vinge avance que nous sommes à la veille d’un changement comparable à l’émergence de la vie humaine sur Terre. La cause précise de ce changement est la création imminente d’entités technologiques possédant une intelligence supérieure à celle de l’humain. Il existe plusieurs chemins par lesquels la science pourrait réussir cette percée. → La Singularité technologique à venir


Singularitarianisme

Le singularitarianisme est un mouvement qui propose d’approcher la singularité technologique et que de tels événements seront marqués par l’émergence de technologies telles que l’IA forte. Les personnes qui souscrivent à ce point de vue peuvent être qualifiées de singularitariens.


Singularitarien

Un Singularitarien est une personne qui suit le singularitarianisme, la conviction que l’atteinte de la singularité technologique peut être marquée par des événements tels que l’émergence d’une intelligence artificielle forte et que de tels événements doivent être anticipés et planifiés.


Smart contract ou Contrat intelligent

Un programme informatique stocké dans une blockchain qui transfère automatiquement les actifs numériques d’un compte à l’autre si les conditions encodées dans le programme sont remplies. C’est un moyen de créer une promesse mathématiquement garantie entre deux parties.

T

TALENs Transcription activator-like effector nucleases

Les nucléases effectrices de type activateur de transcription. Outil de génie génétique dans lequel une partie de la protéine reconnaît une séquence d’ADN spécifique et une autre partie coupe l’ADN. Fabriqué en attachant une série de domaines de liaison à l’ADN plus petits pour reconnaître une séquence d’ADN plus longue.

Ce domaine de liaison à l’ADN est fusionné à une nucléase qui coupera l’ADN à proximité. Comme CRISPR-Cas9 et ZFN, il peut être utilisé pour modifier les séquences d’ADN.


Techno-utopique

L’utopie peut être utilisée à la fois dans un contexte favorable et défavorable.


Techno-utopisme

Le techno-utopisme ou l’utopisme technologique est une idéologie basée sur le principe que les progrès de la science et de la technologie peuvent éventuellement conduire à une utopie, ou au moins aider à réaliser un idéal utopique.


Technologie de registre distribué (DLT-Distributed Ledger Technology)

Un système, le plus souvent une blockchain, pour créer une base de données partagée et sécurisée cryptographiquement.


Technologies émergentes

Les technologies présentant un risque d’accélération de la trajectoire qui sont d’un intérêt particulier pour les transhumanistes : – Prolongation de la vie saine – Amélioration physique – Amélioration cognitive – Nootropiques ou Utilitropiques – Amélioration émotionnelle – Amélioration spirituelle – Intelligence artificielle – Interface homme-machine – Ingénierie génétique – Nanotechnologie – Robotique – Exploration de l’espace – Cryogénisation – Emulation du cerveau entier – Mind uploading (téléchargement de l’esprit) – Réalité virtuelle – L’informatique quantique – Énergie renouvelable – Géo-ingénierie – Paradise engineering (Ingénierie du paradis : créer la félicité perpétuelle par des modifications du cerveau humain.) – Nourriture synthétique – impression en 3D – Blockchain – Innovation financière – Innovation en éducation – Robots sexuels – La biologie de synthèse – L’ingénierie tissulaire


Technophile

Implique parfois une appréciation non critique des développements technologiques.


Technophilie

La technophilie fait référence à un fort enthousiasme pour la technologie, en particulier les technologies nouvelles ou émergentes. Il s’oppose au technoconservatisme ou à la technophobie. Il existe une relation plus complexe avec le technoscepticisme.

Dans le transhumanisme : de nombreux transhumanistes sont technophiles à un degré ou à un autre, mais l’intégration de cadres éthiques autour des technologies marque une différence par rapport au fait que le transhumaniste est un sous-ensemble exclusif de technophiles.

Voici des exemples de ces différences : – Défense des risques liés à l’intelligence artificielle. – Préoccupations concernant une société post-vie privée. – Préoccupations concernant la répartition inégale des technologies. – Inquiétudes quant aux possibilités de dépassement des pouvoirs publics par le biais de telles technologies.


Thérapie génique

Fournir de l’ADN correctif aux cellules humaines en tant que traitement médical. Certaines maladies peuvent être traitées ou même guéries en ajoutant une séquence d’ADN en bonne santé dans les génomes de cellules particulières. Les scientifiques et les médecins utilisent généralement un virus inoffensif pour transférer des gènes dans des cellules ou des tissus ciblés, où l’ADN est incorporé quelque part dans l’ADN existant des cellules. L’édition du génome CRISPR est parfois appelée technique de thérapie génique.


Transhumanisme

Mouvement dont les adeptes veulent atteindre la condition « post-humaine » en se débarrassant du handicap, de la souffrance, de la maladie, du vieillissement et de la mort, grâce à la « convergence NBIC » (la rencontre entre les nanotechnologies, la biotechnologie, l’intelligence artificielle, les sciences cognitives). Ils prônent l’usage du clonage humain, de la réalité virtuelle, de l’hybridation entre l’homme et la machine et du mind uploading. Leurs opposants leur reprochent de beaucoup spéculer, de fonder une nouvelle mystique idolâtrant la technique, et de fantasmer un « surhomme » aux accents eugénistes. → Qu’est ce que le Transhumanisme ?


Transhumanisme athée

Le transhumanisme athée est la position que la religion est une force si importante pour le mal, ainsi qu’un obstacle aux technologies transhumanistes telles que la prolongation de la vie, qu’il faut s’y opposer totalement. Des individus tels que Luke Muehlhauser de la Singularity University considèrent le transhumanisme comme la prochaine étape de l’athéisme. Le principal défenseur de cette position est Zoltan Istvan, comme en témoignent ses écrits tels que The Transhumanist Wager et des positions telles que suggérer qu’il soit illégal d’enseigner la religion aux enfants. Une telle position l’a placé directement en opposition au transhumanisme chrétien.


Transhumanisme scientifique

Scientific Transhumanism est un groupe important sur Facebook (15k) qui a pour objectif de discuter du transhumanisme en excluant les points de vue non scientifiques et paranormaux. Il est fondé par Giovanni Santostasi et Eray Ozkural dans le but de discuter du transhumanisme d’un point de vue athée.


Transhumaniste de facto

Transhumaniste de facto est une expression utilisée pour décrire les opinions d’individus, d’organisations ou de médias qui semblent transhumanistes, mais où le mot «transhumaniste» est délibérément évité ou peut simplement être inconnu de la personne exprimant le sentiment. Une personne qui a fait des commentaires plus faibles sur le transhumanisme peut être un sympathisant transhumaniste.

V

Véhicule autonome (Autonomous Vehicle (AV))

Une voiture autonome, également appelée voiture robotisée, ou voiture sans conducteur, est un véhicule capable de détecter son environnement et de se déplacer avec une intervention humaine minime, voire nulle.

Les voitures autonomes combinent une variété de capteurs pour percevoir leur environnement, tels que le radar, la vision par ordinateur, les unités de mesure Lidar (télédétection par laser, acronyme de light detection and ranging), sonar, GPS, inertielle et odométrique. Les systèmes de contrôle avancés interprètent les informations sensorielles pour identifier les voies de navigation appropriées, ainsi que les obstacles et la signalisation correspondante.


Vie artificielle

Champ de recherche interdisciplinaire visant à créer des systèmes artificiels s’inspirant des systèmes vivants, sous la forme de programmes informatiques ou de robots.

Z

ZFN Nucléase à doigt de zinc

ou Zinc Finger Nucleases. Outil de génie génétique dans lequel une partie de la protéine reconnaît une séquence d’ADN spécifique et une autre partie coupe l’ADN. Fabriqué en attachant une série de domaines de liaison à l’ADN plus petits pour reconnaître une séquence d’ADN plus longue. Ce domaine de liaison à l’ADN est fusionné à une nucléase qui coupera l’ADN à proximité. Comme CRISPR-Cas9 et TALEN, il peut être utilisé pour modifier les séquences d’ADN.