Glossaire

Glossaire de l’intelligence artificielle, du transhumanisme et du jargon de la Blockchain

intelligence artificielle

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


A

Abolitionnisme

L’abolitionnisme ou l’impératif hédoniste fait référence au mouvement visant à éliminer la souffrance et à assurer le bien-être de toutes les personnes à travers l’application de solutions technologiques audacieuses. David Pearce (l’impératif hédoniste), du Foundational Research Institute, et Andrés Gómez Emilsson (Qualia Computing) figurent parmi les principaux défenseurs de la cause.


Acétylcholine

L’acétylcholine est un neurotransmetteur formé d’acétate et de choline. Il agit sur des récepteurs spécifiques de l’acétylcholine situés dans la membrane cellulaire. Dans le système nerveux périphérique, l’acétylcholine est le neurotransmetteur que les neurones moteurs sécrètent pour activer les muscles et le principal neurotransmetteur du système nerveux parasympathique. Dans le système nerveux central, l’acétylcholine joue le rôle de neuromodulateur et joue un rôle important dans les mécanismes de l’attention.


ADN

Abréviation d’acide désoxyribonucléique, une longue molécule qui code l’information nécessaire au fonctionnement d’une cellule ou à la réplication d’un virus. Forme une forme en double hélice qui ressemble à une échelle torsadée. Différentes substances chimiques appelées bases ou bases nucléiques, en abrégé A = adénine, C = cytosine, T = thymine et G = guanine, se trouvent de chaque côté du brin. Les bases ont une attirance réciproque, obligeant en sorte que A colle à T tandis que C colle à G. Ces barreaux de l’échelle sont appelés paires de bases. La séquence de ces lettres s’appelle le code génétique.


Adrénaline

L’adrénaline (ou épinéphrine) est une hormone de la famille des catécholamines. Il agit sur les récepteurs adrénergiques situés dans la membrane cellulaire qui répondent également à la noradrénaline. L’épinéphrine est associée à la réponse émotionnelle aux situations stressantes. L’épinéphrine joue un rôle important dans l’encodage et la consolidation de la mémoire émotionnelle.


Algorithmes

Le terme vient du nom du mathématicien persan Muhammad ibn Musa al-Khwarizmi (vers l’an 820), à qui l’on doit l’introduction en Occident de la numération décimale. Aujourd’hui, il désigne une suite d’instructions qui doivent être exécutées de façon automatique par un ordinateur. Les algorithmes sont à l’œuvre dans tous les domaines, allant des requêtes sur les moteurs de recherches aux bourses financières, en passant par la sélection d’informations recommandés aux internautes.


Alt-coin

Une cryptomonnaie qui fonctionne de la même manière que Bitcoin mais avec des modifications telles que la possibilité de traiter les transactions plus rapidement.


AMPA

L’AMPA (acide α-amino-3-hydroxy-5-méthyl-4-isoxazolepropionique) est un récepteur du glutamate, neurotransmetteur excitateur. Il se trouve dans les neurones et joue un rôle clé dans la transmission synaptique rapide, la plasticité synaptique, la potentialisation à long terme et, par conséquent, dans la mémoire et l’apprentissage. Lorsqu’il est activé, il permet aux ions chargés positivement de circuler à travers la membrane cellulaire du neurone, induisant potentiellement une impulsion électrique.


ARN

Abréviation d’acide ribonucléique. Transcrit à partir d’une matrice d’ADN et généralement utilisé pour diriger la synthèse des protéines. Les protéines associées à CRISPR utilisent les ARN comme guides pour trouver des séquences cibles correspondantes dans l’ADN.


ARN guide (ARNg)

Une molécule en deux parties que Cas9 lie et utilise pour identifier une séquence d’ADN complémentaire. Composé de l’ARN CRISPR (crRNA) et de l’ARN CRISPR trans-activant (tracrARN). Cas9 utilise la partie tracrRNA du guide comme une poignée, tandis que la séquence d’espacement crRNA dirige le complexe d’une séquence d’ADN correspondante. Les scientifiques ont également formé une version de l’ARN guide consistant en une seule molécule, l’ARN simple guide (sgRNA).


Attention

Concentration soutenue sur un stimulus, une sensation, une idée, une pensée ou une activité spécifique, permettant d’utiliser les systèmes de traitement de l’information de manière optimale pour traiter de grandes quantités d’informations disponibles provenant des organes des sens et des mémoires. L’attention est souvent pensée en termes de «durée» et d’intensité.


Axe intestin-cerveau

L’axe intestin-cerveau fait référence au système de communication entre le tractus gastro-intestinal et le cerveau. Il permet aux bactéries dans l’intestin (le microbiote intestinal) de communiquer avec le système nerveux central. L’axe intestin-cerveau utilise des voies neuronales, endocriniennes et immunitaires pour transmettre des informations entre le microbiote intestinal et le cerveau, permettant ainsi au cerveau de rester informé de l’état de la flore intestinale, essentielle à la santé, et de lui permettre d’agir en conséquence si nécessaire. Il fournit également une voie par laquelle ce microbiote intestinal peut influer sur les fonctions cérébrales, notamment l’humeur, l’anxiété et même les fonctions cognitives.


Axone (ou fibre nerveuse)

L’axone est la projection longue et mince d’un neurone. L’axone est la structure qui transmet généralement les informations du corps de la cellule sous forme d’impulsions électriques, puis les communique à d’autres neurones via les synapses.

B

Barrière hémato-encéphalique

La barrière hémato-encéphalique est une barrière à la perméabilité hautement sélective qui sépare le sang du liquide extracellulaire du système nerveux central (liquide céphalo-rachidien). La barrière hémato-encéphalique est un système de défense du cerveau. Elle permet le passage des substances essentielles au système nerveux central tout en limitant l’accès aux bactéries, aux neurotoxines et à d’autres substances nocives. Elle se forme le long des plus petits vaisseaux sanguins, les capillaires, à l’aide d’astrocytes, un type de cellule gliale trouvé dans le système nerveux central.


Big data

Données de masse. Ensemble de données numériques qui, de par leur volume, dépassent l’intuition et les capacités humaines d’analyse. Sur Internet, nous produisons quelque 2,5 trillions d’octets de données tous les jours : mails, vidéos, informations climatiques, signaux GPS, transactions en ligne, etc. Aucun outil informatique classique de gestion de base de données ne peut traiter ces données de masse : elles ont exigé le développement de nouveaux algorithmes, afin de pouvoir les stocker, les classer et les analyser. → Qui a besoin de la démocratie quand on a des données ?


Bioconservateur

Pour les transhumanistes, les gens qui critiquent leur idéal d’homme augmenté sont des bioconservateurs, c’est-à-dire des individus rétrogrades qui refusent de changer les lois de la vie et de la nature alors que la technique le permet (ou le permettra).


Biohacking

Le mouvement Do-it-yourself où les gens piratent ou modifient leur biologie et/ou bâtissent une communauté de biohacking transhumaniste.


Blockchain (ou chaîne de blocs)

Structure de stockage de données dans laquelle des groupes de transactions valides, appelés blocs, forment une chaîne chronologique, chaque bloc étant lié cryptographiquement au bloc précédent.


Blockchain autorisée

Une base de données partagée avec une structure de chaîne de blocs qui exige que les participants obtiennent la permission avant de lire ou d’écrire dans la chaîne. Comparez cela avec les chaînes de blocs sans permission, auxquelles n’importe qui peut adhérer.

C

Cas

Abréviation associé à CRISPR, peut faire référence à des gènes (cas) ou des protéines (Cas) qui protègent les bactéries et les archées des infections virales.


Cas9

Une protéine dérivée du système immunitaire bactérien CRISPR-Cas qui a été cooptée pour l’ingénierie du génome. Utilise une molécule d’ARN comme guide pour trouver une séquence d’ADN complémentaire. Une fois que l’ADN cible est identifié, Cas9 coupe les deux brins. A été comparé à des «ciseaux moléculaires» ou à un «scalpel génétique». En immunité CRISPR, couper l’ADN viral l’empêche de détruire la cellule hôte. En génie du génome, couper de l’ADN génomique initie un processus de réparation qui finit par apporter un changement ou une modification à sa séquence.


Catécholamines

Les catécholamines sont une famille de composés organiques dérivés de l’acide aminé tyrosine. La dopamine, la noradrénaline et l’adrénaline sont toutes des catécholamines, la L-DOPA étant un précurseur commun.


Cellule

L’unité de base de la vie. Le nombre de cellules dans un organisme vivant varie de une (par exemple, la levure) à quatre cent milliards (par exemple, la baleine bleue). Une cellule est composée de quatre macromolécules clés qui lui permettent de fonctionner (protéines, lipides, glucides et acides nucléiques). Entre autres choses, les cellules peuvent construire et briser des molécules, bouger, grandir, se diviser et mourir.


Cellules germinales

Les cellules impliquées dans la reproduction sexuée: œufs, spermatozoïdes et cellules précurseurs qui se développent en œufs ou en spermatozoïdes. L’ADN dans les cellules germinales, y compris toute mutation ou modification génétique intentionnelle, peut être transmis à la génération suivante. En revanche, le matériel génétique des cellules somatiques (toutes les cellules du corps sauf les cellules germinales) ne peut être hérité par la progéniture. Notez que la modification du génome dans un embryon précoce est considérée comme une modification de la lignée germinale, car toute modification de l’ADN aboutira probablement dans toutes les cellules de l’organisme qui sera éventuellement né.


Cellule gliale

Les cellules gliales sont des cellules non neuronales du système nerveux. Ils sont présents dans les systèmes nerveux central et périphérique, où il existe différents types de cellules gliales aux fonctions spécialisées. Les cellules gliales entourent les neurones de manière à fournir un soutien structurel et nutritionnel, à les isoler en produisant de la myéline et à éliminer les déchets cellulaires, les cellules mortes, les toxines et les agents pathogènes. Les cellules gliales jouent également un rôle important dans la communication neuronale, à la fois en étant capables de produire des molécules neuroactives modulant l’activité neuronale et en participant à la transmission synaptique.


Cellules somatiques

Toutes les cellules d’un organisme multicellulaire à l’exception des cellules germinales (ovule ou spermatozoïde). Les mutations ou modifications de l’ADN dans le soma (ensemble des cellules somatiques) ne seront pas héritées par les générations suivantes.


Cellules souches

Cellules susceptibles de se transformer en un type spécialisé de cellules ou de se diviser pour produire davantage de cellules souches. La plupart des cellules de votre corps sont différenciées – en d’autres termes, leur destin a déjà été décidé et elles ne peuvent pas se transformer en un type de cellule différent. Par exemple, une cellule de votre cerveau ne peut pas se transformer en cellule cutanée. Les cellules souches embryonnaires se trouvent dans les embryons en développement, tandis que les cellules souches adultes se trouvent dans les tissus, notamment la moelle osseuse, le sang et la graisse. Les cellules souches adultes reconstituent le corps au fur et à mesure de son endommagement.


Cerveau

Le cerveau est l’organe principal du système nerveux. C’est l’organe le plus complexe du corps humain, composé d’environ 86 milliards de neurones et de 150 billions (ou 150 000 milliards) de synapses. Le cerveau contrôle tous les autres organes et systèmes, ainsi que les processus physiologiques et psychologiques du corps.


Cerveau limbique

Le cerveau limbique (ou système limbique) est un ensemble de structures cérébrales principalement impliquées dans les processus émotionnels. Le système limbique participe également à un certain nombre de fonctions telles que le comportement, la motivation, la récompense, la prise de décision, la mémoire à long terme et l’apprentissage. Il contribue également à la régulation des processus autonomes.


Cerveau moyen (ou mésencéphale)

Le cerveau moyen est une partie du tronc cérébral située entre les pons et le cortex cérébral. Le cerveau moyen participe à un certain nombre de fonctions, notamment la vision, l’audition, le contrôle moteur, la régulation de la température, la vigilance et la régulation du cycle réveil-sommeil.


Chirurgie du génome

Réparation de l’ADN nocif par une procédure d’édition unique du génome. Contrairement à la prise d’un médicament qui réduira temporairement les symptômes à long terme, modifier le code génétique du patient avec le «scalpel moléculaire» CRISPR-Cas9 permettrait de supprimer de manière permanente et directe la cause d’une maladie génétique.


Chromosome

La structure compacte dans laquelle l’ADN d’une cellule est organisée, maintenue ensemble par des protéines. Les génomes de différents organismes sont organisés en un nombre variable de chromosomes et les cellules humaines en ont 23 paires.


Cloud

Nuage informatique. Différents systèmes informatiques impliquant un grand nombre d’ordinateurs connectés entre eux et échangeant des messages en temps réel via l’Internet. Un calcul ou un stockage d’informations, lancé sur un ordinateur, peut ainsi être pris en charge par un réseau d’ordinateurs connectés entre eux – créant ainsi un cloud.


Concentration (ou focus)

L’acte ou le pouvoir de focaliser l’attention ou l’effort mental, généralement dans la poursuite d’un objectif ou dans la réalisation d’une action. La capacité de cibler intentionnellement un objet, une tâche ou un train de pensées, malgré les distractions possibles. C’est le point sur lequel se concentre l’attention.


Connectome

Un connectome est une carte des interactions neuronales dans le cerveau. Un connectome décrit les réseaux de connexions fonctionnelles et anatomiques à travers le cerveau.


Consolidation de la mémoire

Processus par lequel les informations sont transférées de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme, puis intégrées aux réseaux existants de mémoires complexes à long terme. Ce processus est en grande partie inconscient et se poursuit pendant un certain temps après avoir été exposé à de nouvelles informations.


Corps calleux

Le corps calleux est une structure de matière blanche qui relie les deux hémisphères cérébraux. Il s’agit d’un groupe étendu et plat de fibres nerveuses situées sous le cortex cérébral. Le corps calleux permet la communication entre les deux hémisphères du cerveau en transmettant des informations d’un côté à l’autre.


Cortex cérébral

Le cortex cérébral est la couche externe du cerveau du tissu neuronal. Il est organisé en plis et en rainures qui augmentent considérablement sa surface. Le cortex est principalement composé de corps de cellules neuronales, de cellules gliales et de capillaires (substance grise). Il est divisé en deux hémisphères (gauche et droite) et en lobes (frontal, pariétal, temporal et occipital). Il contient des domaines sensoriels, moteurs et d’association, ces derniers permettant la perception, la pensée abstraite et le langage. Le cortex cérébral intègre des informations provenant d’autres zones du cerveau et est essentiel à la mémoire, à l’attention et à la conscience.


Cortex préfrontal

Le cortex préfrontal est la partie du cortex cérébral qui recouvre le lobe frontal du cerveau. Le cortex préfrontal est impliqué dans la fonction exécutive; il organise des pensées et des actions permettant des comportements complexes, un comportement orienté vers un objectif, un comportement social, l’apprentissage de règles, la prise de décision et la prévision des résultats. Le cortex préfrontal est considéré comme la source de la personnalité.


Cortex sensoriels

Les cortex sensoriels sont les zones du cortex cérébral impliquées dans le traitement des informations provenant des sens, c’est-à-dire la vision, l’audition, l’olfaction, le goût et le toucher. Ils traitent également des informations concernant la perception du corps, l’équilibre, la température et la douleur.


Cpf1 (Cas12)

Une protéine dérivée du système immunitaire bactérien CRISPR-Cas qui a été cooptée pour l’ingénierie du génome. Utilise une molécule d’ARN comme guide pour trouver une séquence d’ADN complémentaire. Une fois l’ADN cible identifié, Cpf1 coupe les deux brins. A été comparé à des «ciseaux moléculaires» ou à un «scalpel génétique». En immunité CRISPR, couper l’ADN viral l’empêche de détruire la cellule hôte. En génie du génome, couper de l’ADN génomique initie un processus de réparation qui finit par apporter un changement ou une modification à sa séquence.


Créativité

La production d’idées ou d’objets à la fois nouveaux ou originaux, valables ou appropriés. Les actions créatives sont uniques et sans précédent, tout en étant utiles, attractives, significatives ou correctes. Selon certains chercheurs, pour être qualifié de «créatif», un processus de production doit également être heuristique ou ouvert, plutôt que algorithmique ou basé sur des règles.


CRISPR

Prononcé « crisper ». Système immunitaire adaptatif présent dans les bactéries et les archées, coopté en tant qu’outil d’ingénierie du génome. Acronyme de «Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats» (Courtes répétitions palindromiques groupées et régulièrement espacées), qui fait référence à une section du génome de l’hôte contenant des séquences répétitives en alternance et des fragments uniques d’ADN étranger. Les protéines de surveillance associées à CRISPR utilisent ces séquences uniques sous forme de photos moléculaires lorsqu’elles cherchent et détruisent l’ADN viral afin de protéger la cellule.


CRISPR-ARN (ARNcr)

Au cours de l’immunité CRISPR, la cellule hôte génère des molécules d’ARNcr, chacune contenant un espaceur complémentaire d’une partie du génome viral. Les ARNcr guident les protéines immunitaires CRISPR pour trouver et détruire les séquences correspondantes de l’envahisseur.


CRISPR-ARN trans-activant (tracrRNA)

Dans le système CRISPR-Cas9, les bases de tracrRNA s’apparient avec le crRNA pour former un ARN guide fonctionnel (ARNg). Cas9 utilise la partie tracrRNA du guide comme une poignée, tandis que la séquence d’espacement crRNA dirige le complexe à une séquence virale correspondante.


Cryogénie humaine

Technique de conservation, dans l’azote liquide, du corps humain ou de la tête, après la mort d’un individu, en vue de le faire ressusciter un jour.


Cryptomonnaie (crypto-token ou jeton cryptographique)

Un actif numérique peu répandu défini par un protocole blockchain (chaîne de blocs) et échangé via ce système de blockchain.


Cyborg

Un cyborg est un humain doté de caractéristiques biologiques améliorées ou remplacées par la technologie.


Cyborgisme

Un terme plus spécifique mettant l’accent sur l’augmentation humaine cybernétique, mais pouvant également décrire le monde technologiquement interconnecté dans lequel nous vivons, décrit dans Cyborg Anthropology.

D

DARQ
Ensemble des nouvelles technologies appelées DARQ : distributed ledger technolog – technologie de grand livre distribué (DLT), intelligence artificielle (IA), réalité étendue (XR) et informatique quantique – quantum computing.


Deep learning

Apprentissage profond. Domaine de pointe de l’apprentissage automatique, cette technique permet à la machine de reconnaître, par elle-même, des concepts complexes tels que des visages, des corps humains ou des images de chats, en épluchant des millions d’images glanées sur Internet, sans que ses images soient préalablement étiquetées par des humains. Né de la combinaison des algorithmes d’apprentissage automatique avec les réseaux de neurones formels et avec l’utilisation des données de masse, le deep learning a révolutionné l’intelligence artificielle.

Il a d’innombrables applications : moteurs de recherche, diagnostic médical, voiture autonome, etc. En 2015, l’ordinateur AlphaGo a appris à battre les humains au jeu de go grâce à lui. → Science des données, Machine Learning et Deep Learning


Deep Reinforcement Learning

Accédez à Spinning Up Deep RL! Il s’agit d’une ressource pédagogique produite par OpenAI qui facilite l’apprentissage de l’apprentissage par renforcement en profondeur (deep reinforcement learning (deep RL). Pour les inconnus : l’apprentissage par renforcement est une approche de machine learning permettant aux agents d’apprendre à résoudre des tâches par essais et erreurs. Deep RL fait référence à la combinaison de RL avec un apprentissage en profondeur. → https://spinningup.openai.com/en/latest/index.html#welcome-to-spinning-up-in-deep-rl


Dendrite

Les dendrites sont les plus petites projections de neurones. Ce sont des structures ramifiées issues du corps cellulaire du neurone. Ils reçoivent généralement les informations provenant d’autres neurones par le biais de synapses et les transmettent sous forme d’impulsions électriques au corps cellulaire du neurone.


DLT (Distributed Ledger Technology – Technologie de registre distribué)

Un système, le plus souvent une blockchain, pour créer une base de données partagée et sécurisée cryptographiquement.


Dopamine

La dopamine est un neurotransmetteur de la famille des catécholamines. Il agit sur des récepteurs spécifiques de la dopamine situés dans la membrane cellulaire. Il est synthétisé dans le cerveau et constitue un neurotransmetteur clé de l’humeur, du comportement motivé par une récompense, des fonctions exécutives et du contrôle moteur.

E

Edition du génome

Modification intentionnelle du code génétique d’un organisme vivant. Peut être fait avec les nucléases à doigt de zinc, ou Zinc Finger Nucleases (ZFN), les Transcription activator-like effector nucleases (TALENs, nucléases effectrices de type activateur de transcription) ou le système CRISPR. Ces systèmes sont utilisés pour créer une rupture à double brin au niveau d’un site d’ADN spécifique. Lorsque la cellule répare la rupture, la séquence est modifiée. Peut être utilisé pour supprimer, modifier ou ajouter de l’ADN.


Effet hors cible

Les effets hors-cible sont les effets non intentionnels liés à l’étape de modification génétique en elle-même. Ils sont appelés ainsi car ils ont lieu ailleurs que sur l’endroit du génome théoriquement ciblé.


Empathie

La capacité de comprendre et de saisir les sentiments et les émotions d’une autre personne ou de vivre une expérience vécue du point de vue de cette personne. Composante essentielle de la conscience morale, l’empathie s’est révélée être une capacité qui peut être formée et accrue, et a donc été au centre des efforts récents en matière d’éducation axée sur la paix et la justice sociale.


Enzyme

Une molécule, généralement une protéine, qui provoque ou catalyse un changement chimique. Habituellement, le nom d’une enzyme décrit une molécule impliquée dans l’activité qu’elle exerce et se termine par le suffixe -ase. Par exemple, la lactase est une enzyme bien connue qui décompose le lactose, un sucre présent dans le lait. Cas9 est une nucléase, une enzyme qui sépare le squelette des acides nucléiques (ARN ou ADN).


Enzymes synaptiques

Enzymes qui transforment ou décomposent les neurotransmetteurs dans les synapses.


Epigénétique

Fait référence aux changements dans l’expression génique d’une cellule qui n’impliquent pas la modification de son code ADN. Au lieu de cela, l’ADN et les protéines qui retiennent l’ADN sont «étiquetés» avec des signaux chimiques amovibles. Les marques épigénétiques indiquent aux autres protéines comment lire l’ADN, quelles parties ignorer et quelles parties transcrire en ARN.


États de conscience

Modifications relativement passagères des sentiments, de l’humeur et des capacités, telles que celles induites par la méditation ou l’intoxication. Il existe une tradition de recherche sur les états de conscience en psychologie qui remonte à l’époque de William James, qui avait testé les effets des méditations religieuses et des drogues. Il est courant de discuter des trois états les plus larges, à savoir le réveil, le rêve et le sommeil profond, ainsi que de les corréler avec les ondes EEG Beta, Alpha et Delta respectivement.


Eucaryote

Domaine d’organismes dont les cellules contiennent un noyau et d’autres organites. Les eucaryotes sont souvent gros et multicellulaires (par exemple, les éléphants), mais peuvent également exister sous forme de cellules uniques microscopiques (par exemple, la levure). Cette catégorie de vie comprend les humains. Comparez aux procaryotes (bactéries et archées).


Eugénisme

L’eugénisme fait référence aux croyances et pratiques visant à produire des êtres humains ou des populations présentant des caractéristiques préférées ou «meilleures». Au début du XXe siècle, les idées eugéniques étaient populaires dans de nombreux pays et dans tout le spectre politique, et fournissaient une couverture scientifique aux pratiques et aux décisions politiques concernant les communautés les plus vulnérables de la société. Aux États-Unis, cela comprenait la stérilisation forcée de dizaines de milliers de personnes considérées «inaptes», des restrictions strictes en matière d’immigration, et des politiques publiques encourageant les «familles en meilleure forme» à produire davantage d’enfants. En Allemagne, les nazis ont utilisé des concepts similaires pour justifier les exterminations de juifs, de personnes handicapées et d’autres groupes. Un siècle plus tard, de nombreux militants, bioéthiciens et autres chercheurs craignent qu’une nouvelle forme d’eugénisme ne soit à l’horizon, car la dynamique du marché et les choix individuels, plutôt que les politiques gouvernementales, déterminent notre utilisation des technologies génétiques humaines.


Évolution

Le processus par lequel le monde organique, y compris notre propre espèce, est le produit d’un processus long, lent et naturel de développement de formes très différentes, extrêmement simples, et probablement même le résultat de processus naturels qui ont transformé l’inorganique en vivant. L’idée remonte à la Grèce antique et il y a eu de nombreuses théories causales de l’évolution, mais celle de Darwin reste de loin la plus connue. Certains philosophes, notamment les pragmatiques américains, ont pensé que l’évolution devait être l’un des points de départ fondamentaux de toute tentative de compréhension des croyances et des actions humaines.


Extropianisme

Les extropiens constituent un groupe de transhumanistes fondé par Tom M. Morrow et Max More. En 1990, un code plus formel et concret pour les transhumanistes libertariens prend la forme des Principes transhumanistes d’Extropie, l’extropianisme étant une synthèse du transhumanisme et du néolibéralisme. → Principes transhumanistes d’Extropie

F

Forçage génétique ou Gene drive

Mécanisme d’héritage préférentiel d’une séquence d’ADN particulière. Habituellement, la progéniture a une chance semi-aléatoire d’hériter d’une partie donnée de l’ADN de l’un des parents. Dans un lecteur de gènes conçu par un scientifique, un gène est conçu pour avoir 100% de chances d’être transmis. Les pulsions génétiques peuvent forcer la transmission d’un trait souhaitable à travers une population d’organismes. Par exemple, cette approche pourrait rendre tous les moustiques incapables de transmettre le parasite du paludisme.


Futuriste

Un futuriste est quelqu’un qui étudie ou qui s’intéresse au futurisme. Une telle personne ne doit pas nécessairement être un transhumaniste ou un prolongateur de vie, mais peut néanmoins étudier ces domaines.

G

GABA

Le GABA (acide γ-aminobutyrique) est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux. Il agit sur les récepteurs présents dans la membrane cellulaire des neurones, les récepteurs GABAA et GABAB, réduisant l’excitabilité de ces neurones.


Gène

Un segment d’ADN qui code l’information utilisée pour fabriquer une protéine. Chaque gène est un ensemble d’instructions pour la fabrication d’une machine moléculaire particulière qui aide une cellule, un organisme ou un virus à fonctionner.


Génie

Une personne d’une intelligence ou d’une capacité exceptionnelle. D’abord nommé et étudié par l’eugéniste Sir Francis Galton, qui a utilisé l’éminence sociale comme critère, des simplifications plus récentes déclarent que toute personne ayant un QI supérieur à 140 est un génie. Les tendances récentes en matière de scolarisation désignent les enfants ayant un QI supérieur à 135 comme doués, ce qui les place dans une catégorie institutionnelle spéciale. Cependant, compte tenu de l’insuffisance des mesures du QI et de la théorie des intelligences multiples, les idées traditionnelles du génie doivent être problématisées. Emmanuel Kant a défini le génie comme celui qui véhicule les lois de la nature et qui fait ainsi évoluer l’univers naturel lui-même par l’action humaine.


Génome

La séquence entière d’ADN d’un organisme ou d’un virus. Le génome est essentiellement un vaste ensemble d’instructions pour la fabrication de parties individuelles d’une cellule et la gestion de son fonctionnement.


Génomique

L’étude du génome, tout l’ADN d’un organisme donné. Implique la séquence de l’ADN du génome, l’organisation et le contrôle des gènes, les molécules qui interagissent avec l’ADN et la manière dont ces différents composants affectent la croissance et le fonctionnement des cellules.


Glande pinéale

La glande pinéale est une petite glande endocrine située dans le cerveau. Sa fonction principale est de produire de la mélatonine, une hormone dérivée de la sérotonine, qui régule les rythmes circadiens et module les habitudes de sommeil.


Glande pituitaire (ou hypophyse)

La glande pituitaire (ou hypophyse) est une petite glande endocrine située à la base du cerveau et régulée par l’hypothalamus. Le lobe postérieur de l’hypophyse (la neurohypophyse) communique directement avec l’hypothalamus, c’est-à-dire la région où se terminent les axones provenant de l’hypothalamus; le lobe antérieur (l’adénohypophyse) sécrète des hormones et régule un certain nombre de processus physiologiques tels que le stress, la température, la douleur, la croissance et la reproduction.


Glande surrénale

Les glandes surrénales sont des glandes endocrines situées au-dessus des reins. Les glandes surrénales produisent de nombreuses hormones impliquées dans la régulation de la réponse au stress, du métabolisme et de l’homéostasie, par exemple. La glande surrénale produit de l’adrénaline et de la noradrénaline. Contrairement au cerveau, où la noradrénaline est produite en quantités plus importantes, l’adrénaline est la principale catécholamine produite dans les glandes surrénales. La plus grande partie de l’adrénaline circulante y est synthétisée.


Glutamate

Le glutamate est le principal neurotransmetteur excitateur du système nerveux. Il agit sur les récepteurs présents dans la membrane cellulaire des neurones, tels que les récepteurs NMDA et AMPA, induisant l’activation de ces neurones. Le glutamate joue un rôle clé dans la plasticité synaptique et la potentialisation à long terme, et est essentiel pour les fonctions d’apprentissage et de mémoire.

H

Hachage (Fonction de hachage)

Outil de cryptographie qui transforme n’importe quelle entrée en une succession de caractères qui sert de données d’empreinte digitale numérique quasiment infalsifiable, appelée hachage.


Hémisphères

Le cerveau est divisé en deux par une fissure longitudinale, à l’origine de deux divisions anatomiques – les hémisphères cérébraux (hémisphères gauche et droit). Anatomiquement, les hémisphères sont approximativement des images en miroir les uns des autres. Aux niveaux cellulaires, les types de cellules et de molécules qui prédominent dans certaines régions, ainsi que dans les fonctions prédominantes, présentent des différences considérables entre les deux hémisphères. Les hémisphères sont reliés par le corps calleux.


Hémisphère droit du cerveau

Le côté droit du cerveau, ou l’hémisphère droit, est responsable du contrôle moteur du côté gauche du corps et effectue des tâches liées à la créativité et aux arts. L’hémisphère droit est responsable de fonctions plus subjectives du langage, telles que l’intonation et l’emphase. Il effectue également des tâches mathématiques moins précises, telles que le calcul approximatif, la comparaison numérique et l’estimation.


Hémisphère gauche du cerveau

Le côté gauche du cerveau, ou l’hémisphère gauche, est responsable du contrôle moteur du côté droit du corps et constitue le côté le plus logique du cerveau. L’hémisphère gauche effectue des tâches mathématiques spécifiques telles que le calcul exact, la comparaison numérique et l’estimation. Il contient également les principales zones linguistiques, le domaine de Broca et le domaine de Wernicke, contrôlant les fonctions du langage liées à un usage littéral, telles que la grammaire et le vocabulaire. L’hémisphère gauche est également responsable de la récupération des faits.


Homme augmenté

Idéal transhumaniste, l’homme augmenté est un individu soumis à des modifications visant à améliorer ses performances, grâce à des interventions sur le corps fondées sur des principes scientifiques et technologiques. Mi-homme, mi-machine, il pourrait dès lors courir plus vite, voir dans la nuit, supporter la douleur, posséder des capacités intellectuelles accrues, résister à la maladie ou à la mort… L’homme « réparé » existe déjà et les prothèses connectées s’améliorent de jour en jour. L’homme augmenté devient peu à peu une réalité, avec le développement de squelettes artificiels externes utilisés à des fins militaires. → Transhumanisme


Hybridation entre l’homme et la machine

Procédé permettant une connexion entre le corps humain et un système technologique. La connexion peut être physique, comme une prothèse de bras actionnée par la pensée, ou virtuelle, comme, par exemple, les Google Glasses, lunettes commandées par la voix qui permettent à diverses informations ou images d’apparaître dans un coin des verres et de se superposer ainsi à notre vue habituelle.


Hypothalamus

L’hypothalamus est une structure située à la base du cerveau dont la fonction principale est de faire le lien entre les systèmes nerveux et endocrinien. L’hypothalamus agit principalement sur sur la glande pituitaire (hypophyse) en produisant des neurohormones capables de stimuler ou d’inhiber la sécrétion d’autres hormones. L’hypothalamus fait partie du système limbique et ses fonctions principales incluent le contrôle de la faim, de la soif, de la température corporelle, du sommeil, des rythmes circadiens et de la fatigue.

I

IA faible

L’IA faible ou restreinte caractérise l’intelligence artificielle existante : ce sont des machines capables d’exécuter certaines tâches précises de manière autonome mais sans conscience, dans un cadre défini par l’homme et à la suite de décisions prises par lui seul.


IA forte ou générale

L’IA forte ou générale serait une machine dotée de conscience et de sensibilité, capable d’apporter une solution à tout type de problème : à ce jour, c’est une pure fiction.


ICO (Offre initiale de pièces de monnaie)

Mécanisme de collecte de fonds basé sur une chaîne de blocs (blockchain) dans lequel les entrepreneurs fabriquent de nouveaux jetons d’encryptage (crypto-token) et les vendent aux investisseurs.


Immortalisme

L’immortalisme – également connu sous le nom d’amortalisme, d’immortalisme contemporain ou d’immortalisme scientifique – est une idéologie basée sur la prévention de la mort. Max More définit un immortaliste comme quelqu’un qui « croit en la possibilité d’atteindre l’immortalité physique et cherche à l’atteindre », par opposition au longéviste, qu’il décrit comme ne souhaitant pas nécessairement l’immortalité.


Immortaliste

Un autre vulgarisateur axé sur la vie, avec plus de nuances techno-utopiques.


Impératif hédoniste

The Hedonistic Imperative est un livre de David Pearce paru en 1995. Il explique comment la technologie peut être utilisée pour supprimer toute souffrance dans la vie.


Intelligence

Synonyme de capacité cognitive générale ou de capacité globale d’un individu à agir avec détermination, à penser rationnellement et à gérer efficacement son environnement. Cependant, des recherches récentes suggèrent que la notion de QI (quotient intellectuel unique) simplifie à l’excès l’intelligence, qui est en réalité composée de divers aspects, tels que l’intelligence verbale, la résolution de problèmes, le raisonnement spatial, etc.


Intelligence fluide

Un facteur fondamental de l’intelligence humaine qui correspond à un raisonnement et à une résolution de problèmes rapides, non structurés, non verbaux. Isolé via une analyse factorielle lors de son introduction par Raymond Cattell en 1971, il contraste avec l’intelligence cristallisée, qui est programmatique, basée sur des règles et explicitement linguistique.


Intelligences multiples

Une théorie proposée par Howard Gardner, selon laquelle l’intelligence n’est pas unifiée, mais plutôt multiple, consistant en un ensemble d’intelligences relativement indépendantes, qui ont évolué en tant que partie du cerveau-esprit humain, incluant : intelligence linguistique, intelligence mathématique, intelligence spatiale, intelligence musicale, intelligence kinesthésique, intelligence interpersonnelle, intelligence intra personnelle, et intelligence naturaliste. Des recherches plus récentes ont suggéré l’ajout de l’intelligence spirituelle et de l’intelligence émotionnelle. Selon ces points de vue, différentes intelligences peuvent se développer à des rythmes différents chez les individus, et une seule mesure comme le QI néglige donc la variabilité au sein de la personne entre plusieurs types d’intelligence.


Internet des objets (IoT)

Concept informatique selon lequel les objets de tous les jours ou les lieux du monde physique peuvent être connectés à Internet, et être reconnus par d’autres objets. Un objet connecté récolte, grâce à des capteurs (de température, de vitesse, d’humidité…), des données et les envoie, via Internet, afin qu’elles soient analysées par des ordinateurs. L’objet peut aussi bien être un véhicule, une montre, une machine industrielle ou encore une place de parking.


Intuition

Compréhension, connaissance ou conscience immédiate, ne découlant ni de perceptions conscientes ni d’un raisonnement explicite. Avoir une conscience immédiate de la vérité d’une proposition (« Je sais juste que c’est vrai ») est injustifiée par rapport aux croyances basées sur l’enquête et la preuve ; mais les revendications de vérité ne constituent qu’une petite partie du processus psychologique intuitif. Par exemple, la notion chomskyenne de compétence linguistique implique une connaissance intuitive des concepts grammaticaux, qu’une personne peut appliquer correctement tout en étant incapable d’énoncer les règles d’application.

L

Liquide cérébro-spinal ou liquide céphalo-rachidien (LCR)

Le liquide céphalo-rachidien (LCR) est un liquide présent dans le cerveau et la moelle épinière. Il assure la flottabilité du cerveau et la protection physique et chimique du système nerveux central. Le LCR est produit à partir du plasma sanguin par un groupe de cellules appelées plexus choroïdes, présentes dans chacune des cavités du cerveau, les ventricules. Il remplit les ventricules et l’espace sous-arachnoïdien qui recouvre le cerveau et la moelle épinière.


Lobes

Les lobes du cerveau sont des divisions anatomiques du cerveau, plus spécifiquement du cerveau humain (Cerebrum), contenant le cortex cérébral. Il existe quatre lobes principaux: frontal, temporal, occipital et pariétal. Ils se retrouvent dans les deux hémisphères cérébraux. Ils participent à différentes fonctions cérébrales.


Lobe Frontal

Le lobe frontal est situé dans la partie supérieure frontale du cerveau, dans les deux hémisphères cérébraux. Le lobe frontal exécute des processus mentaux supérieurs tels que la pensée consciente, la prise de décision, la planification et la résolution de problèmes, et c’est là que la personnalité est basée. Il contient également le cortex moteur primaire, jouant un rôle important dans le contrôle du mouvement volontaire. Le lobe frontal régule également l’humeur et les émotions, le comportement social, émotionnel et sexuel et contribue à la conservation des souvenirs émotionnels à long terme.


Lobe Occipital

Le lobe occipital est situé dans la partie inférieure du dos du cerveau, dans les deux hémisphères cérébraux. Le lobe occipital contient la plus grande partie du cortex visuel et, par conséquent, reçoit, traite et donne un sens à l’information visuelle.


Lobe Pariétal

Le lobe pariétal est situé dans la partie supérieure du dos du cerveau, dans les deux hémisphères cérébraux. Le lobe pariétal s’intègre et aide au traitement des informations sensorielles. Il contient le cortex somatosensoriel, principal responsable du traitement du toucher, de la douleur, de la température et de la proprioception, ainsi que de la conscience spatiale et de la navigation. Certaines zones du lobe pariétal contribuent également au traitement du langage.


Lobe Temporal

Le lobe temporal est situé dans la partie latérale inférieure du cerveau, dans les deux hémisphères cérébraux. Le lobe temporal reçoit, traite et donne un sens aux informations auditives telles que les sons et la parole, ce qui nous permet de comprendre le langage. Il interprète également la signification des stimuli visuels, ce qui nous permet de reconnaître des objets. Le lobe temporal contient également des structures associées à la mémoire à long terme des faits et des événements.


Lucidité

La qualité d’être lucide, qui est un état de concentration, de clarté de la vision, de conscience accrue et de calme. Fruit de pratiques telles que la méditation, la lucidité peut être cultivée et est essentielle pour certaines formes de cognition et d’éthique de niveau supérieur.

M

Machine learning

Apprentissage machine ou apprentissage automatique. Grâce à un programme d’apprentissage automatique, la machine apprend à résoudre des problèmes à partir d’exemples : elle peut alors comparer et classer des données, et même reconnaître des formes complexes. Avant l’arrivée en 2010 de l’apprentissage profond, ce type de programme restait supervisé par des humains – chaque image devant être explicitement désignée comme contenant un visage humain, une tête de chat, etc., pour que la machine puisse procéder à l’opération de reconnaissance demandée. → Science des données, Machine Learning et Deep Learning


Matière blanche

La matière blanche est un composant du système nerveux central constitué principalement de cellules gliales et d’axones myélinisés, présentant une faible densité de corps de cellules neuronales. La matière blanche est responsable de la transmission d’informations entre différentes régions du système nerveux central. En coordonnant cette communication entre différentes régions du cerveau, la matière blanche peut affecter le fonctionnement du cerveau.


Matière grise

La matière grise est un composant du système nerveux central constitué de corps cellulaires neuronaux, de dendrites, d’axones non myélinisés, de cellules gliales, de synapses et de capillaires. Elle se distingue de la matière blanche en ayant une densité plus élevée de corps cellulaires, par opposition à la densité plus élevée d’axones que l’on trouve dans la matière blanche. On la trouve dans la couche externe du cerveau (cortex cérébral) et du cervelet (cortex cérébelleux), ainsi que dans certaines structures plus profondes du cerveau et du cervelet, dans le tronc cérébral et dans la moelle épinière. La matière grise est associée au traitement de l’information et à la cognition, elle est essentielle à de nombreuses fonctions, notamment le contrôle moteur, la perception sensorielle, la mémoire, le langage, les émotions et la prise de décision.


Mémoire

Une fonction psychologique dédiée à la préservation de l’information, généralement considérée comme impliquant les processus d’encodage, de stockage et de récupération. La mémoire humaine est un système complexe imbriqué de différentes fonctions interdépendantes qui sollicitent des régions et des mécanismes cérébraux distincts, notamment la mémoire déclarative (pour les informations factuelles), la mémoire procédurale (pour savoir comment exécuter les séquences d’opérations) et la mémoire musculaire (pour les activités sensorimotrices). Il existe également une division générale entre la mémoire de travail/à court terme et la mémoire à long terme, qui sont également analysées en fonction du mécanisme différentiel des régions et des mécanismes cérébraux.


Mémoire à court terme

Système de mémoire capable de contenir une quantité limitée d’informations pendant de brèves périodes allant jusqu’à environ 30 secondes à 1 minute. Il a été démontré que la capacité de stockage de la mémoire à court terme était limitée à environ sept éléments ou «blocs» d’informations. Indispensable pour les processus linguistiques, la lecture et tous les comportements séquencés complexes.


Mémoire à long terme

Un système de mémoire contenant des informations stockées pour des périodes allant de plus d’une minute à plusieurs décennies. Les questions de capacité de stockage et de dégradation de l’information sont importantes, car la mémoire à long terme est essentielle pour la formation de l’identité, ainsi que pour des formes complexes d’apprentissage et d’expertise.


Mémoire de travail

Mémoire temporaire pour les informations récemment utilisées qui occupent la conscience et qui peuvent être manipulées et entrées et sorties de la mémoire à court terme. Proposée pour la première fois par Baddeley et Hitch en 1974, il est théoriquement composé d’un exécutif central et de deux mémoires tampons, appelées la boucle phonologique et le carnet visuospatial (image mentale).


Mémoire épisodique

Un type de mémoire à long terme pour des expériences et des événements personnels. Stockées en tant qu’informations sur des événements spécifiques se produisant à des moments et à des endroits particuliers, elles offrent un sentiment de continuité personnelle et de familiarité avec le passé.


Mémoire moteur

Les souvenirs formés au cours du processus d’apprentissage moteur ne sont souvent pas accessibles au rappel conscient, mais sont plutôt exprimés dans le contexte de la performance motrice dans laquelle ils ont été acquis. Un exemple typique est d’apprendre à jouer d’un instrument de musique, où l’on peut améliorer les performances par la pratique sans formation de mémoire explicite et articulée.


Mémoire sémantique

Un type de mémoire à long terme pour des informations factuelles sur le monde, souvent distinguée de la mémoire épisodique et de la mémoire procédurale. Un exemple typique étant les dates de la seconde guerre mondiale ou l’aspect clé d’un mode théorique.


Minage (Mining, processus de minage)

Processus par lequel les nœuds de Bitcoin, Ethereum et de nombreux autres systèmes blockchain (ceux qui utilisent le protocole de consensus appelé preuve de travail) ajoutent de nouveaux blocs à leurs chaînes respectives et génèrent de nouveaux jetons cryptographiques.


Mind uploading

Selon les transhumanistes, nos sensations, idées et émotions se résument à des connections neuronales. Le téléchargement de l’esprit (mind uploading) est l’idée transhumaniste selon laquelle le « contenu » du cerveau humain est réductible à un ensemble d’informations que l’on pourrait traduire dans le code binaire informatique, et donc télécharger (upload) dans un ordinateur.


Moelle allongée (ou medulla oblongata, bulbe rachidien)

La moelle allongée est la partie inférieure du tronc cérébral, adjacente à la moelle épinière. La medulla régule certaines fonctions vitales involontaires telles que la respiration, le rythme cardiaque et la pression artérielle. Elle transfère également des informations entre le cerveau et la moelle épinière.


Moelle épinière

La moelle épinière est l’un des organes du système nerveux central, avec le cerveau. C’est une structure tubulaire qui commence dans le tronc cérébral et s’étend dans la colonne vertébrale. Ses principales fonctions sont de conduire les informations motrices du cerveau au système nerveux périphérique et les informations sensorielles de la périphérie au cerveau.


Mutation

Un changement d’une lettre génétique (nucléotide) à une autre. La variation dans la séquence de l’ADN donne lieu à l’incroyable diversité d’espèces dans le monde et se produit même entre différents organismes de la même espèce. Alors que certaines mutations n’ont aucune conséquence, certaines mutations peuvent directement provoquer une maladie. Les mutations peuvent être causées par des agents endommageant l’ADN, tels que les rayons ultraviolets, ou peuvent résulter d’erreurs survenant lorsque l’ADN est copié par des enzymes cellulaires. Ils peuvent également être fabriqués délibérément via des méthodes d’ingénierie du génome.

N

Néo-connexionnisme

Théorie née dans le domaine des sciences cognitives et des neurosciences, le néo-connexionnisme propose d’élaborer des modèles informatiques qui visent à simuler des phénomènes d’apprentissage par des réseaux de neurones formels, dont l’organisation et le fonctionnement ont été pensés par analogie avec les systèmes neuronaux physiologiques.


Néocortex

Le néocortex est la région la plus externe du cortex cérébral, constituée de matière grise. Il joue un rôle clé dans les fonctions cognitives supérieures telles que la pensée consciente, le langage et le raisonnement spatial, ainsi que dans la perception sensorielle et la génération de commandes motrices.


Nerf

Un nerf est un faisceau d’axones (ou fibres nerveuses) et de cellules de soutien enveloppées dans du tissu conjonctif. Les nerfs transmettent des informations sensorielles au système nerveux central par le biais de fibres nerveuses afférentes et transmettent les commandes motrices aux muscles et aux glandes par le biais de fibres nerveuses efférentes. Les nerfs font partie du système nerveux périphérique.


Nerfs moteurs

Les nerfs moteurs sont des nerfs qui transmettent des signaux du système nerveux central aux muscles et aux organes internes. Ils sont également connus comme des nerfs efférents et font partie du système nerveux périphérique.


Nerfs sensoriels

Les nerfs sensoriels transmettent des informations sensorielles de la peau, des muscles et des organes internes au système nerveux central. Ils sont également connus sous le nom de nerfs afférents et font partie du système nerveux périphérique.


Nerf vague

Le nerf vague est le nerf crânien le plus long et le plus complexe. Il est étroitement associé aux réponses au stress et à l’anxiété. 80 à 90% de ses fibres nerveuses sont des fibres nerveuses sensorielles qui communiquent l’état des viscères au cerveau. Il fournit également une innervation parasympathique au cœur, aux poumons et au tractus gastro-intestinal, entre autres, et peut donc contrôler le rythme respiratoire et cardiaque, la pression artérielle et la digestion. C’est la principale voie de communication entre le système nerveux central et le système nerveux entérique.


Neurite

Les neurites sont les projections de neurones, utilisés pour recevoir et transmettre des informations sous forme d’impulsions électriques. Les neurites incluent l’axone et les dendrites.


Neurohacking

Le neurohacking est la manipulation ou l’intervention sur le système nerveux dans le but de l’améliorer ou de le réparer. Le neurohacking vise à optimiser le fonctionnement et la structure du cerveau, les capacités cognitives et la santé mentale, ainsi qu’à prévenir les maladies ou à se remettre d’une blessure.


Neurone

Les neurones sont des cellules nerveuses, élément de base du système nerveux. Ils sont spécialisés dans la réception, le traitement et la transmission d’informations à l’aide de signaux chimiques et électriques. Les neurones travaillent ensemble sous la forme de réseaux neuronaux pour engendrer des pensées, des comportements, des souvenirs, des sensations et des émotions. Il y a environ 86 milliards de neurones dans le cerveau.


Neurone miroir

Les neurones miroirs sont des neurones qui se déclenchent à la fois lorsqu’une personne effectue une action donnée ou observe cette action effectuée par une autre. Ils «reflètent donc» les comportements d’autres individus. Les neurones miroirs sont supposés être impliqués dans l’empathie, la compréhension des intentions et l’apprentissage par imitation, y compris l’apprentissage des processus moteurs et du langage.


Neurotransmetteur

Les neurotransmetteurs sont les principaux messagers chimiques des neurones. Ce sont des molécules qui sont généralement produites dans les neurones et libérées dans les synapses lorsque les neurones sont activés, agissant sur d’autres neurones afin de transmettre un signal.


Neurotrophines

Les neurotrophines sont de gros facteurs de croissance protéique produits dans le système nerveux qui favorisent la croissance et la survie des cellules cérébrales.


Nootropique

Un nootrope est une substance qui peut améliorer un ou plusieurs aspects de la fonction cognitive, tels que la mémoire, l’apprentissage, l’attention ou la motivation, par exemple. Il peut s’agir d’un aliment fonctionnel, d’un nutraceutique, d’un supplément ou d’un médicament.


NMDA

Le NMDA (N-méthyl-D-aspartate) est un récepteur du glutamate, un neurotransmetteur excitateur. Il se trouve dans les neurones et joue un rôle clé dans la plasticité synaptique, la mémoire et l’apprentissage. Le récepteur NMDA est un canal ionique qui est activé lorsque le glutamate et la glycine (ou D-Serine) se lient à celui-ci. Lorsqu’il est activé, il permet aux ions chargés positivement de circuler à travers la membrane cellulaire du neurone, induisant potentiellement une impulsion électrique.


Noradrénaline

La noradrénaline (ou norépinéphrine) est un neurotransmetteur et une hormone de la famille des catécholamines. Il agit sur des récepteurs adrénergiques spécifiques situés dans la membrane cellulaire. La noradrénaline est le principal neurotransmetteur du système nerveux sympathique dans le système nerveux périphérique. Dans le système nerveux central, la noradrénaline joue un rôle important dans l’attention, la vigilance et la mémoire.

O

Organisme génétiquement modifié (OGM)

L’ADN d’un organisme génétiquement modifié a été modifié intentionnellement à l’aide d’outils scientifiques. Tout organisme peut être manipulé de cette manière, y compris les microbes, les plantes et les animaux.

P

Polymathe

Le polymathe a parfois été appelé personne d’esprit universel. C’est une personne possédant une multitude de compétences, une vaste expérience et une diversité d’apprentissage. Thomas Jefferson, Leonardo Da Vinci, Buckminster Fuller, Nikola Tesla et Gottfried Leibniz en sont des exemples classiques. Les polymathes ont tendance à commencer leurs études approfondies quand ils sont très jeunes et se décrivent souvent comme ayant une passion ou un amour profond pour l’apprentissage, l’invention et la philosophie.


Pons

Le pons est une station relais du tronc cérébral. Il est essentiel pour la transmission de messages du cortex cérébral au cervelet et au bulbe rachidien (moelle allongée), ainsi que pour la transmission d’informations sensorielles de la moelle épinière au thalamus. C’est la région d’origine du sommeil paradoxal et il joue donc un rôle clé dans le sommeil et les rêves.


Preuve de l’enjeu (PoS – Proof-of-stake)

Un nouveau protocole de consensus dans lequel, au lieu du minage, les nœuds peuvent valider et modifier la blockchain sur la base de leur enjeu économique existant.


Preuve de travail (PoW – Proof of work)

Le protocole de consensus de choix pour Bitcoin et de nombreuses autres cryptomonnaies. Pour ajouter un nouveau bloc, les mineurs (les utilisateurs du processus de minage) doivent calculer un hachage qui répond à certains critères étroits. Pour ce faire, il faut un nombre énorme de suppositions aléatoires, ce qui en fait un processus coûteux qui dissuade les tentatives de fraude.


Procaryote

Une catégorie d’organismes vivants qui englobe toutes les bactéries et les archées. Les procaryotes sont des organismes microscopiques unicellulaires qui ne possèdent pas de noyau ni d’autres organites liés à la membrane. Comparez aux eucaryotes.


Protocole de consensus

Processus, codé dans un logiciel, par lequel les ordinateurs d’un réseau, appelé nœuds, parviennent à un accord sur un ensemble de données.

R

Réalité augmentée

Superposition de la réalité et d’éléments virtuels, calculés par un système informatique en temps réel (sons, images 2D, 3D, vidéos, etc.). Cette technique est utilisée dans les jeux vidéos et le cinéma (où le spectateur interagit avec des objets virtuels au moyen de capteurs), mais aussi pour la géolocalisation ou encore le patrimoine (l’abbaye de Cluny en France dispose par exemple de bornes montrant l’état de la ville au XVe siècle).


Réalité virtuelle immersive

Univers virtuel, reconstitué par un ordinateur, dans lequel est plongé l’utilisateur grâce à différents capteurs ou objets (lunettes, combinaison sensorielle, etc.). L’immersion dans la réalité virtuelle peut concerner le joueur d’un jeu vidéo ou un pilote d’avion dans le cadre de sa formation.


Récepteurs nicotiniques

Les récepteurs nicotiniques sont des récepteurs du neurotransmetteur acétylcholine. Ils se trouvent principalement dans le cerveau, les ganglions autonomes et dans la jonction neuromusculaire.


Reinforcement Learning

L’apprentissage par renforcement, l’un des domaines de recherche les plus actifs en intelligence artificielle, est une approche informatisée de l’apprentissage dans laquelle un agent essaie de maximiser la récompense totale qu’il reçoit lorsqu’il interagit avec un environnement complexe et incertain. L’apprentissage par renforcement a joué un rôle dans les avancées majeures en matière d’intelligence artificielle telles que AlphaGo de Google DeepMind et les agents formés dans des environnements tels que Dota 2. → OpenAI a annoncé le lancement de Spinning Up, un programme conçu pour enseigner à quiconque l’apprentissage par renforcement en profondeur (deep reinforcement learning (deep RL)).


Réseau neuronal

Un réseau de neurones est un ensemble de neurones interconnectés qui agissent ensemble pour remplir une fonction spécifique. Dans un réseau de neurones, les neurones sont fonctionnellement connectés via leurs neurites et leurs synapses.


Réseau de neurones formels

Algorithme destiné à être mis en œuvre par un ordinateur, qui vise à répliquer les connexions neurales du cerveau. Les systèmes existants sont bien plus sommaires que l’intelligence humaine : ils sont, toutefois, capables de prévoir la vitesse d’un véhicule en fonction du déplacement de la pédale d’accélérateur et de la pente de la route, la dureté d’un matériau en fonction de sa composition chimique et de sa température d’élaboration, la solvabilité d’une entreprise en fonction de son chiffre d’affaires, etc.


Résilience

Un trait psychologique censé rendre compte de la capacité d’une personne à survivre et à se remettre de situations extrêmement difficiles, comme la pauvreté, la maltraitance, la violence ou la négligence. Il a été étudié récemment dans des contextes scolaires et militaires, mais les processus explicatifs sous-jacents restent obscurs. Par exemple, des études ont montré que la présence d’une seule relation positive dans la vie d’un individu est un facteur prédictif puissant de la résilience, ce qui suggère qu’il ne s’agit peut-être pas d’un trait caractéristique d’individus, mais de groupes ou de sous-cultures.


Représentation sémantique des connaissances

Algorithmes permettant de formaliser une phrase écrite dans une langue quelconque (exemple : « Paul prend le bus pour Berlin ») sous forme logique et ainsi de la rendre interprétable par un ordinateur. La machine peut alors réaliser des inférences logiques (comme une déduction), qui lui permettent de classer les mots dans différentes catégories et d’analyser les phrases qu’on lui soumet.

S

Sérotonine

La sérotonine (ou 5-hydroxytryptamine – 5-HT) est un neurotransmetteur monoamine. On le trouve principalement dans le système nerveux central et dans le tractus gastro-intestinal. Il agit sur les récepteurs 5-HT situés dans la membrane cellulaire. La sérotonine régule l’humeur, l’appétit, le sommeil, la mémoire et l’apprentissage.


Singularité technologique

L’accélération du progrès technologique est une des caractéristiques centrales de ce siècle. Vernor Vinge avance que nous sommes à la veille d’un changement comparable à l’émergence de la vie humaine sur Terre. La cause précise de ce changement est la création imminente d’entités technologiques possédant une intelligence supérieure à celle de l’humain. Il existe plusieurs chemins par lesquels la science pourrait réussir cette percée. → La Singularité technologique à venir


Singularitarianisme

Le singularitarianisme est un mouvement qui propose d’approcher la singularité technologique et que de tels événements seront marqués par l’émergence de technologies telles que l’IA forte. Les personnes qui souscrivent à ce point de vue peuvent être qualifiées de singularitariens.


Singularitarien

Un Singularitarien est une personne qui suit le singularitarianisme, la conviction que l’atteinte de la singularité technologique peut être marquée par des événements tels que l’émergence d’une intelligence artificielle forte et que de tels événements doivent être anticipés et planifiés.


Smart Contract ou Contrat intelligent

Un programme informatique stocké dans une blockchain qui transfère automatiquement les actifs numériques d’un compte à l’autre si les conditions encodées dans le programme sont remplies. C’est un moyen de créer une promesse mathématiquement garantie entre deux parties.


Smart Drug

Les médicaments intelligents sont des composés qui améliorent la fonction cognitive en améliorant potentiellement la mémoire, les capacités d’apprentissage, le raisonnement et la prise de décision, en augmentant l’attention, la concentration et les capacités de résolution de problèmes ou en réduisant la dépression ou l’anxiété. Les médicaments intelligents peuvent agir en stimulant le métabolisme ou le flux sanguin dans le cerveau, en empêchant les modifications et les dommages dégénératifs ou en interagissant avec les neurotransmetteurs ou les mécanismes et voies neuronaux.


Stimulant

Un stimulant est une substance psychoactive pouvant améliorer temporairement l’activité du système nerveux, entraînant une augmentation des fonctions mentales et/ou physiques. Les stimulants peuvent renforcer l’humeur, l’éveil, la vigilance et les fonctions motrices.


Synapse

Une synapse est une interface de communication qui permet à un neurone de transmettre des informations à un autre neurone sous la forme d’un signal chimique ou électrique. Chaque neurone peut avoir des centaines à des milliers de synapses, multipliant ainsi le nombre de connexions et de voies dans les réseaux neuronaux. Le nombre de synapses dans le cerveau humain est estimé à environ 150 000 milliards (150 billions).


Système nerveux

Le système nerveux est un réseau complexe de nerfs et de cellules qui transmettent des informations vers et depuis le cerveau et la moelle épinière vers toutes les autres parties du corps. Le système nerveux est divisé en sous-systèmes qui travaillent ensemble pour contrôler nos processus physiologiques et psychologiques et nos actions volontaires et involontaires. Il comprend le système nerveux central, composé du cerveau et de la moelle épinière, et le système nerveux périphérique, composé de tous les autres nerfs et ganglions situés à l’extérieur du cerveau et de la moelle épinière.


Système nerveux autonome

Le système nerveux autonome est une subdivision du système nerveux périphérique qui contrôle nos organes internes et nos fonctions corporelles inconscientes, telles que la respiration, les battements cardiaques, la circulation sanguine et la digestion, par exemple. Il est ensuite divisé en deux branches: le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.


Système nerveux central

Le système nerveux central (SNC) est une division du système nerveux qui comprend le cerveau et la moelle épinière. Le système nerveux central reçoit et traite les informations provenant de tout le corps et les intègre de manière à coordonner toutes les fonctions corporelles et les processus mentaux. Le système nerveux central est essentiel à notre survie et est donc protégé physiquement par le crâne et la colonne vertébrale, et chimiquement par la barrière hémato-encéphalique.


Système nerveux entérique

Le système nerveux entérique est une subdivision du système nerveux périphérique qui est ancrée dans les parois du tractus gastro-intestinal et contrôle le système gastro-intestinal. Le système nerveux entérique est très complexe et contient des neurones sensoriels qui déterminent l’état mécanique et chimique du tractus gastro-intestinal, ainsi que des motoneurones contrôlant ses mouvements péristaltiques. Bien qu’il soit connecté au système nerveux central par l’intermédiaire du système nerveux autonome, il peut agir de manière autonome par son activité réflexe.


Système nerveux parasympathique

Le système nerveux parasympathique est l’une des deux subdivisions du système nerveux autonome. Il est responsable des actions inconscientes du corps associées aux fonctions de « repos et digestion » ou « d’alimentation », telles que la digestion, la miction, la défécation ou l’excitation sexuelle, par exemple. L’acétylcholine est son principal neurotransmetteur.


Système nerveux périphérique

Le système nerveux périphérique (SNP) est une division du système nerveux qui comprend tous les nerfs et les ganglions situés à l’extérieur du cerveau et de la moelle épinière. La fonction principale du SNP est de servir de dispositif de communication entre le SNC et le reste du corps. Il recueille des informations provenant d’autres organes et systèmes et de l’environnement, et les transmet au cerveau et à la moelle épinière. Il exécute et transmet également les ordres issus du système nerveux central à tous les autres organes et systèmes, y compris le contrôle moteur. Il se subdivise en systèmes somatique, autonome et nerveux entérique.


Système nerveux somatique

Le système nerveux somatique est une subdivision du système nerveux périphérique responsable de la réception des informations sensorielles et du contrôle volontaire des mouvements du corps. Il se compose de nerfs afférents, qui transmettent des informations sensorielles dans le système nerveux central, et de nerfs efférents, qui transmettent des commandes motrices du système nerveux central aux muscles squelettiques.


Système nerveux sympathique

Le système nerveux sympathique est l’une des deux subdivisions du système nerveux autonome. Il surveille et agit sur notre corps de manière à maintenir son équilibre (homéostasie). Il est également responsable de la réaction «combat ou fuite» de l’organisme, des réactions physiologiques inconscientes à des événements potentiellement dangereux ou des menaces à la survie, notamment des fréquences cardiaque et respiratoire, par exemple. La noradrénaline est son principal neurotransmetteur.

T

TALENs Transcription activator-like effector nucleases

Les nucléases effectrices de type activateur de transcription. Outil de génie génétique dans lequel une partie de la protéine reconnaît une séquence d’ADN spécifique et une autre partie coupe l’ADN. Fabriqué en attachant une série de domaines de liaison à l’ADN plus petits pour reconnaître une séquence d’ADN plus longue. Ce domaine de liaison à l’ADN est fusionné à une nucléase qui coupera l’ADN à proximité. Comme CRISPR-Cas9 et ZFN, il peut être utilisé pour modifier les séquences d’ADN.


Techno-utopique

L’utopie peut être utilisée à la fois dans un contexte favorable et défavorable.


Techno-utopisme

Le techno-utopisme ou l’utopisme technologique est une idéologie basée sur le principe que les progrès de la science et de la technologie peuvent éventuellement conduire à une utopie, ou au moins aider à réaliser un idéal utopique.


Technologie de registre distribué (DLT-Distributed Ledger Technology)

Un système, le plus souvent une blockchain, pour créer une base de données partagée et sécurisée cryptographiquement.


Technologies émergentes

Les technologies présentant un risque d’accélération de la trajectoire qui sont d’un intérêt particulier pour les transhumanistes : – Prolongation de la vie saine – Amélioration physique – Amélioration cognitive – Nootropiques ou Utilitropiques – Amélioration émotionnelle – Amélioration spirituelle – Intelligence artificielle – Interface homme-machine – Ingénierie génétique – Nanotechnologie – Robotique – Exploration de l’espace – Cryogénisation – Emulation du cerveau entier – Mind uploading (téléchargement de l’esprit) – Réalité virtuelle – L’informatique quantique – Énergie renouvelable – Géo-ingénierie – Paradise engineering (Ingénierie du paradis : créer la félicité perpétuelle par des modifications du cerveau humain.) – Nourriture synthétique – impression en 3D – Blockchain – Innovation financière – Innovation en éducation – Robots sexuels – La biologie de synthèse – L’ingénierie tissulaire


Technophile

Implique parfois une appréciation non critique des développements technologiques.


Technophilie

La technophilie fait référence à un fort enthousiasme pour la technologie, en particulier les technologies nouvelles ou émergentes. Il s’oppose au technoconservatisme ou à la technophobie. Il existe une relation plus complexe avec le technoscepticisme. Dans le transhumanisme : de nombreux transhumanistes sont technophiles à un degré ou à un autre, mais l’intégration de cadres éthiques autour des technologies marque une différence par rapport au fait que le transhumaniste est un sous-ensemble exclusif de technophiles. Voici des exemples de ces différences : – Défense des risques liés à l’intelligence artificielle. – Préoccupations concernant une société post-vie privée. – Préoccupations concernant la répartition inégale des technologies. – Inquiétudes quant aux possibilités de dépassement des pouvoirs publics par le biais de telles technologies.


Thérapie génique

Fournir de l’ADN correctif aux cellules humaines en tant que traitement médical. Certaines maladies peuvent être traitées ou même guéries en ajoutant une séquence d’ADN en bonne santé dans les génomes de cellules particulières. Les scientifiques et les médecins utilisent généralement un virus inoffensif pour transférer des gènes dans des cellules ou des tissus ciblés, où l’ADN est incorporé quelque part dans l’ADN existant des cellules. L’édition du génome CRISPR est parfois appelée technique de thérapie génique.


Transhumanisme

Mouvement dont les adeptes veulent atteindre la condition « post-humaine » en se débarrassant du handicap, de la souffrance, de la maladie, du vieillissement et de la mort, grâce à la « convergence NBIC » (la rencontre entre les nanotechnologies, la biotechnologie, l’intelligence artificielle, les sciences cognitives). Ils prônent l’usage du clonage humain, de la réalité virtuelle, de l’hybridation entre l’homme et la machine et du mind uploading. Leurs opposants leur reprochent de beaucoup spéculer, de fonder une nouvelle mystique idolâtrant la technique, et de fantasmer un « surhomme » aux accents eugénistes. → Qu’est ce que le Transhumanisme ?


Définitions du transhumanisme

Le transhumanisme est une catégorie de philosophie de la vie qui cherche à poursuivre et à accélérer l’évolution de la vie intelligente au-delà de sa forme humaine et de ses limitations humaines par le biais de la science et de la technologie, guidée par des principes et des valeurs qui favorisent la vie – Max More, 1990.

Le transhumanisme est une façon de penser à l’avenir qui repose sur le principe que l’espèce humaine, dans sa forme actuelle, ne représente pas la fin de notre développement, mais plutôt une phase comparativement précoce.

Le transhumanisme est la philosophie selon laquelle nous pouvons et devrions nous développer à des niveaux plus élevés, à la fois physiquement, mentalement et socialement, en utilisant des méthodes rationnelles – Anders Sandberg, 1997

Les transhumanistes voient la nature humaine comme un travail en cours, un début à moitié cuit que nous pouvons apprendre à rééditer de manière souhaitable. L’humanité actuelle n’a pas besoin d’être le point final de l’évolution. Les transhumanistes espèrent qu’en utilisant de manière responsable la science, la technologie et d’autres moyens rationnels, nous parviendrons éventuellement à devenir des êtres posthumains dotés de capacités beaucoup plus grandes que celles de l’homme actuel – Nick Bostrom, 2003

Le transhumanisme préconise une approche interdisciplinaire permettant de comprendre et d’évaluer les possibilités d’améliorer la condition humaine et l’organisme humain que le progrès de la technologie ouvre; une attention particulière est accordée aux technologies actuelles, telles que le génie génétique et les technologies de l’information, et aux technologies futures, telles que la nanotechnologie moléculaire et l’intelligence artificielle – Nick Bostrom, 2003

Le transhumanisme est un mouvement scientifique qui cherche à transcender les limites biologiques humaines grâce à la technologie – Philippe van Nedervelde, 2015

Le transhumanisme anticipe l’humanité de demain: envisager les qualités et caractéristiques positives de la vie future intelligente; Prendre des mesures pour atteindre ces qualités et caractéristiques; Identifier et gérer les risques liés aux caractéristiques négatives de la vie intelligente future – Site Web Transpolitica, 2015


Transhumanisme athée

Le transhumanisme athée est la position que la religion est une force si importante pour le mal, ainsi qu’un obstacle aux technologies transhumanistes telles que la prolongation de la vie, qu’il faut s’y opposer totalement. Des individus tels que Luke Muehlhauser de la Singularity University considèrent le transhumanisme comme la prochaine étape de l’athéisme. Le principal défenseur de cette position est Zoltan Istvan, comme en témoignent ses écrits tels que The Transhumanist Wager et des positions telles que suggérer qu’il soit illégal d’enseigner la religion aux enfants. Une telle position l’a placé directement en opposition au transhumanisme chrétien.


Transhumanisme scientifique

Scientific Transhumanism est un groupe important sur Facebook (15k) qui a pour objectif de discuter du transhumanisme en excluant les points de vue non scientifiques et paranormaux. Il est fondé par Giovanni Santostasi et Eray Ozkural dans le but de discuter du transhumanisme d’un point de vue athée.


Transhumaniste de facto

Transhumaniste de facto est une expression utilisée pour décrire les opinions d’individus, d’organisations ou de médias qui semblent transhumanistes, mais où le mot «transhumaniste» est délibérément évité ou peut simplement être inconnu de la personne exprimant le sentiment. Une personne qui a fait des commentaires plus faibles sur le transhumanisme peut être un sympathisant transhumaniste.


Tronc cérébral

Le tronc cérébral est la partie inférieure postérieure du cerveau, contiguë à la moelle épinière. Il comprend trois zones différentes : le bulbe rachidien (moelle allongée ou medulla oblongata), le pons et le mésencéphale (ou cerveau moyen). Dans l’ensemble, le tronc cérébral fournit l’essentiel de l’innervation motrice et sensorielle du visage et du cou par les nerfs crâniens. Les informations motrices et sensorielles provenant du reste du corps, notamment le toucher, la douleur et la température, traversent également le tronc cérébral. Il joue également un rôle important dans la régulation des fonctions autonomes, à savoir la fréquence cardiaque et la respiration. Il joue un rôle clé dans le maintien de la conscience et dans la régulation du sommeil et de l’alimentation.

V

Véhicule autonome (Autonomous Vehicle (AV))

Une voiture autonome, également appelée voiture robotisée, ou voiture sans conducteur, est un véhicule capable de détecter son environnement et de se déplacer avec une intervention humaine minime, voire nulle. Les voitures autonomes combinent une variété de capteurs pour percevoir leur environnement, tels que le radar, la vision par ordinateur, les unités de mesure Lidar (télédétection par laser, acronyme de light detection and ranging), sonar, GPS, inertielle et odométrique. Les systèmes de contrôle avancés interprètent les informations sensorielles pour identifier les voies de navigation appropriées, ainsi que les obstacles et la signalisation correspondante.


Vie artificielle

Champ de recherche interdisciplinaire visant à créer des systèmes artificiels s’inspirant des systèmes vivants, sous la forme de programmes informatiques ou de robots.

Z

ZFN Nucléase à doigt de zinc

ou Zinc Finger Nucleases. Outil de génie génétique dans lequel une partie de la protéine reconnaît une séquence d’ADN spécifique et une autre partie coupe l’ADN. Fabriqué en attachant une série de domaines de liaison à l’ADN plus petits pour reconnaître une séquence d’ADN plus longue. Ce domaine de liaison à l’ADN est fusionné à une nucléase qui coupera l’ADN à proximité. Comme CRISPR-Cas9 et TALEN, il peut être utilisé pour modifier les séquences d’ADN.