Skip to content

Le FBI a aussi collecté 430 000 iris

Le FBI a collecté les iris de 434 000 personnes au cours des trois dernières années lors d’un soi-disant « programme pilote » impliquant plusieurs services de police, le Pentagone et la patrouille frontalière US, selon un rapport publié mardi sur The Verge.

Le projet, qui a été lancé en septembre 2013, a vu le FBI collaborer avec les agences du Texas, du Missouri et en Californie, selon des documents obtenus par le site*.

En Californie, les comtés de Los Angeles, Riverside et San Bernardino ont contribué aux numérisations, avec le département du shérif, ce dernier a récolté à lui seul plus de 200 000 numérisations d’iris. Une moyenne de 189 balayages d’iris ont été prélevés chaque jour au début de l’année 2016.

Le FBI dit qu’il a commencé ce qu’il appelle le « Iris Pilot » en 2013 « pour évaluer la technologie, relever les principaux défis et développer un système capable d’effectuer des services de reconnaissance d’images d’iris ». Le projet pilote vise également à construire un référentiel d’iris criminels.

Le système de reconnaissance faciale du FBI a accès à 411 millions de photos

C’est une partie du projet d’identification de nouvelle génération (NGI- Next Generation Identification) plus large de la justice pénale des services d’information (CJIS) de la division du FBI, qui vise à remplacer les bases de données d’empreintes digitales avec les empreintes palmaires, les empreintes rétiniennes et la reconnaissance faciale pour créer ce qu’ils appellent « Le répertoire électronique le plus grand et le plus opérationnel du monde sur les données biométriques et les antécédents criminels de l’histoire. »

La technologie a monté en flèche il y a quelques années, en commençant principalement dans les aéroports. Les services de police aux États-Unis ont numérisé les iris des prisonniers en détention provisoire. En 2015, un scanner de l’iris longue distance qui fonctionne à partir de 40 pieds a été dévoilé.

Un système de reconnaissance d’Iris pouvant vous identifier « à distance »

Vers la fin de l’anonymat ?

Thales : un robot qui assure le contrôle d’identité grâce à la reconnaissance de l’iris

Toutefois, ce type de base de données en pleine croissance, mise en place sous couvert d’un programme pilote et exempt de réglementation, a inquiété certains groupes de la protection de la vie privée – y compris l’Union américaine pour les libertés civiles (American Civil Liberties Union – ACLU).

« Le fait que ces systèmes ont vu le jour sans aucun débat public, nous avons trouvé cela très inquiétant, » a déclaré Nicole Ozer, directrice de la politique de la technologie et des libertés civiles à l’ACLU de Californie.

Le programme de la Californie a été programmé pour fonctionner pendant un an, puis être réévalué, selon des documents obtenus par The Verge. Toutefois, il a été renouvelé chaque année depuis 2013. Steve Fischer, chef de production multimédia à la Division CJIS du FBI déclare à Mashable que le projet pilote va « se poursuivre pendant 2-3 années supplémentaires ».

Tandis que les projets comme celui-ci sont généralement tenus de soumettre des rapports de la vie privée, un représentant du FBI a déclaré à The Verge que la base de données de scan d’iris est dispensée, car elle a été menée avec « une participation limitée pour une période de temps limitée ».

Dans un courriel à Mashable, Fischer a ajouté : « L’analyse du seuil de la vie privée (PTA) a déterminé qu’une évaluation des incidences sur la vie privée est nécessaire, c’est pourquoi nous sommes dans le processus de rédaction avec une date d’achèvement prévue (par le FBI) pour fin de septembre 2016. »

Jeramie D. Scott, directeur du projet de surveillance interne du centre d’information sur la vie privée électronique (EPIC- Electronic Privacy Information Center), a insisté pour Mashable que « la base de données de reconnaissance d’iris est juste un autre exemple de comment le FBI continue d’avancer avec la collecte des données biométriques des personnes sans transparence adéquate, de supervision publique ou de responsabilité ».

« Une évaluation de la protection des renseignements personnels, telle que requis par la Loi, aurait dû être effectuée avant de prélever près d’un demi-million d’iris sur les américains. »

Mashable, The Verge

*Ces documents ont été tirés d’un certain nombre de rapports pilote d’iris obtenus par le biais de la Loi sur les archives publiques de la Californie. Les Fichiers PDF sont inclus ci-dessous.  

San Bernardino County Sheriff’s Department: Mars 2016 , Janvier 2016 , Novembre 2015 , Octobre 2015 , Septembre 2015 , Mai 2015

Département du shérif du comté de Riverside : Mars 2016 , Janvier 2016 , Octobre 2015 , Septembre 2015 , Mai 2015

Los Angeles County Regional Identification System : Mars 2016 , Janvier 2016 , Novembre 2015 ,Octobre 2015, Septembre 2015 , Mai 2015

Ministère de la Justice de Californie : Mars 2016 , Janvier 2016 , Novembre 2015 , Octobre 2015 , Septembre 2015 ,Mai 2015

5 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :