Skip to content

WEF : La technologie augmentée peut changer notre façon de vivre

Technologie augmentée

Le Forum économique mondial (WEF) tente de normaliser l’idée d’implanter des puces dans le corps humain, via l’Internet des corps (IoB). L’Internet des corps est une extension de l’IoT (Internet of Things) et connecte essentiellement le corps humain à un réseau par le biais de dispositifs ingérés, implantés ou connectés au corps d’une manière ou d’une autre. Une fois connectés, les données peuvent être échangées, et le corps et le dispositif peuvent être surveillés et contrôlés à distance.

Un nouvel article du WEF, publié cette semaine, intitulé : « La technologie augmentée peut changer notre façon de vivre« , suggère que « nous faisons déjà les premiers pas vers une « société augmentée ».

Poussant l’idée que nous devons être augmentés/fusionnés avec la technologie pour effectuer des tâches dites intelligentes, l’article poursuit : « Allons-nous vers un ‘meilleur des mondes’ ? Aussi effrayants que puissent paraître les implants sous-cutanés font partie d’une évolution naturelle que les wearables ont connue autrefois. »

LIRE AUSSI 🔖  Qu'est-ce que l'Internet des corps (IoB) ?

La technologie augmentée est définie par le WEF, de la manière suivante : « L’augmentation peut être définie comme l’extension de la réadaptation où des aides technologiques telles que des lunettes, des implants cochléaires ou des prothèses sont conçues pour restaurer une fonction perdue ou altérée. Ajoutée à des individus en parfaite santé, cette technologie peut être augmentée. Les lunettes de nuit, les exosquelettes et les interfaces cerveau-ordinateur complètent le tableau. La technologie d’augmentation sera utile à tous les stades de la vie ».

L’article préconise l’utilisation de diverses technologies qui seront sans doute vendues comme ayant des effets positifs, comme les « implants liés à des conditions médicales ». Ou encore : « Une personne sous traitement médicamenteux de longue durée pourrait vouloir essayer un implant qui envoie des impulsions électriques ou optiques très précises à la place. » Et d’autres augmentations et aides technologiques comme les lunettes, les implants cochléaires ou les prothèses conçues pour restaurer une fonction perdue ou altérée.

LIRE AUSSI 🔖  IoB : Les smartphones seront intégrés dans votre corps d'ici 2030

En ce qui concerne les implants cérébraux : « ils nous font franchir une étape supplémentaire et nous permettent de puiser directement dans le « système d’exploitation » du corps.

Il est admis que « les implants cérébraux ne seront peut-être pas le premier choix dans notre société augmentée », car il s’agira d’abord d’une augmentation plus subtile, des dispositifs intelligents, des identités numériques et de la biométrie.

Le WEF explique que l’implantation de puces chez les enfants pourrait être considérée par les parents comme une décision « solide et rationnelle ». Le WEF considère que la réalité augmentée et les technologies similaires sont transformatrices, mais qu’elles ont besoin « du soutien, de la vision et de l’audace appropriés ».

La technologie sera de plus en plus imbriquée dans le corps sous la forme d’implants, mais elle s’intégrera également de manière transparente dans l’environnement – des capteurs pourraient être installés dans un fauteuil, selon l’article du WEF.

2 Comments »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.