Skip to content

“The new normal” ou “La nouvelle norme”

Nous sommes en janvier 2021, le monde est verrouillé et notre économie est au bord de l’effondrement. Les nouveaux vaccins permettront-ils de revenir à la normale ou marquera-t-il un tournant dans l’évolution de l’humanité ? The New Normal, un documentaire factuel de 50 minutes, enquête sur la quatrième révolution industrielle, sur ce que les 1% ont à gagner et ce que le reste d’entre nous est sur le point de perdre.

En enquêtant sur l’origine de la citation – Never far from the lips of authority figures across the globe since early 2020 – The New Normal, réalisé par Happen.network et dont le contenu provient d’Oracle Films, explore les véritables raisons qui se cachent derrière les fermetures et l’hystérie pandémique exagérée qui entoure le Sars-coV-2, et découvre les origines d’un agenda très réel et sombrement menaçant qui pourrait être au cœur de tout cela.

La grande réinitialisation.

LIRE AUSSI 🔖  Le temps du Grand Reset

4 Comments »

  1. Les confinements ne sont pas des mesures inutiles instituées dans le cadre d’un complot. De tout temps, en période d’épidémie, les autorités de tout type ont instauré des confinements. Le fait est que les pays qui ne l’ont pas fait ou ont déconfiné trop vite sont obligés de confiner ou reconfiner. Un pays qui laisserait la pandémie suivre son cours serait de toute façon mis en blocus par ceux qui veulent se protéger du mal. Le Great Reset n’est pas la cause des confinements: c’est une réaction à des politiques de confinement qui menacent l’existence du Marché-monde.

    Les capitaines d’industries seront assez peu affectés par la crise sanitaire. Non seulement, ces derniers relocaliseront leurs usines derrière les barrières (protectionnistes) sanitaires sans souffrir de la concurrence des pays dumpers mais ils ont été exempté de nombreuses obligations en matière de droit du travail pour contrer les effets économiques des confinements. La crise du covid a par ailleurs créé des besoins industriels nouveaux qui seront exploités par les plus habiles. Ceux qui promeuvent le Great Reset, ce sont les nantis partisans du capitalisme financier, ceux qui fondent leur prospérité sur les lignes commerciales reliant les pays à faible charge salariale aux pays à fort pouvoir d’achat.

    On notera que la Quatrième Révolution industrielle vise à créer des DAC (decentralized autonomous company). Ce type d’entreprise automatisée sera surtout un atout pour les bailleurs de fond, donc les partisans du capitalisme financier et du Great Reset. Cette révolution avait commencé bien avant la pandémie et l’enjeu du Great Reset est de promouvoir son financement sous couvert de lutte contre les pandémies et les problèmes climatiques. C’est qu’il faut comprendre qu’elle bat de l’aile:
    – L’automatisation intégrale reste rarement rentable.
    – La RPA et assimilé sont de faibles palliatifs à l’automatisation.
    – Le financement de l’IA est rogné par l’engouement pour la 5G, la 6G et l’informatique quantique.
    – L’introduction des technologies précités buttent sur la question énergétique: comment produire l’électricité nécessaire à leur mise en oeuvre?

    Je comparerais plutôt le Great Reset au dernier sursaut d’une bête blessée qu’à un complot. Les gens du Forum Economique Mondiale sont en cours de disruption et ne savent pas quoi faire pour éviter la fin de leur Age d’or.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Il arrive un moment dans l'introduction de chaque nouveau récit…