Skip to content

Presque personne ne comprend vraiment la technologie blockchain

Vous avez probablement entendu parler des innombrables choses que la technologie blockchain va révolutionner. Eh bien, il se trouve que la révolution pourrait dépendre des gens qui seraient beaucoup moins confus au sujet des blockchains. Selon une nouvelle analyse complète de Rand Europe, l’un des plus grands défis de la technologie est le manque de clarté parmi les utilisateurs potentiels sur son fonctionnement et ses avantages par rapport aux technologies de base de données conventionnelles. Il y a aussi une tonne d’incertitude sur la façon dont les gouvernements vont réglementer les blockchains, ce qui n’arrange pas les choses.

Comprendre le paysage des technologies du Grand livre distribué (Distributed Ledger Technology ou DLT) / Blockchain

Défis, opportunités et perspectives pour les standards

Quels sont les défis et les opportunités liés aux technologies des grands livres distribués (DLT) / Blockchain ? Quels sont les domaines prioritaires qui pourraient nécessiter une normalisation future pour soutenir la croissance de la technologie?

Dans ce rapport, nous présentons un aperçu du paysage actuel des développements DLT / Blockchain et examinons de près les problèmes qui sont au cœur du développement de DLT / Blockchain. Nous formulons un ensemble de domaines pour un examen plus approfondi par la communauté DLT / Blockchain concernant le rôle potentiel de la normalisation. Plutôt que de fournir une liste définitive de sujets, le but de l’étude est de provoquer d’autres discussions au sein de la communauté DLT / Blockchain sur le rôle potentiel des normes dans le soutien au développement et à l’adoption de la technologie. La recherche a été réalisée en utilisant une approche de méthodes mixtes impliquant une revue ciblée de la littérature, des entretiens approfondis avec des experts d’organisations publiques et privées, et un atelier interne.

Deshpande, Advait, Katherine Stewart, Louise Lepetit and Salil Gunashekar, Understanding the landscape of Distributed Ledger Technologies/Blockchain: Challenges, opportunities, and the prospects for standards, British Standards Institution (BSI), RR-2223-BSI, 2017. As of November 03, 2017: https://www.rand.org/pubs/research_reports/RR2223.html

Principales conclusions

Défis face à la DLT / Blockchain

Manque de clarté sur la terminologie et l’immaturité perçue de la technologie.
Les risques perçus lors de l’adoption anticipée et la perturbation probable des pratiques industrielles existantes.
Données insuffisantes sur les gains des entreprises et impact économique plus large.
Manque de clarté sur la façon dont la technologie est / serait gérée.
Incertitude autour de la réglementation.
Implémentations multiples non interopérables et la fragmentation qui en résulte.
Maintenir la sécurité et la confidentialité des données.
Assurer l’intégrité des données et un cryptage fort.
Nature énergivore de la technologie.
Manque de clarté concernant les contrats intelligents et comment les mettre en œuvre via DLT / Blockchain.

Opportunités pour la DLT / Blockchain

Fournir des gains d’efficacité (y compris des économies de coûts) pour les entreprises et les utilisateurs finaux.
Permettre de nouveaux modèles économiques et commerciaux.
Améliorer la résilience et la sécurité dans les systèmes transactionnels.
Autonomiser les utilisateurs finaux et améliorer la confiance dans les transactions.
Offrir des avantages pour l’enregistrement et la communication de données et d’activités grâce à des capacités d’immutabilité.
Permettre la gestion de l’identité numérique par la cryptographie à clé publique.
Fournir le mécanisme sous-jacent pour les contrats intelligents et permettre des capacités d’audit intelligentes.

Rôle potentiel des normes par rapport à DLT / Blockchain

Bien qu’il soit trop tôt pour considérer les normes liées aux aspects techniques, les normes peuvent potentiellement jouer un rôle dans les domaines suivants:

Établir un consensus sur une terminologie cohérente.
Assurer l’interopérabilité entre plusieurs implémentations.
Répondre aux préoccupations en matière de sécurité, de confidentialité et de gouvernance des données.
Favoriser la confiance, y compris la gestion de l’identité de l’utilisateur final.
Faciliter la mise en œuvre du suivi de la provenance.


2 Comments »

  1. L’AMF lance une consultation sur les Initial Coin Offerings et initie son programme UNICORN
    En l’absence de réglementation spécifique régissant l’ensemble des nouvelles levées de fonds s’appuyant sur les crypto-monnaies et la technologie Blockchain, l’Autorité des marchés financiers (AMF) souhaite recueillir l’avis des parties prenantes sur différentes pistes d’encadrement possibles et lance un programme d’accompagnement et d’analyse de ces opérations, baptisé UNICORN(1).

    Depuis un peu plus d’un an, une nouvelle forme de levées de fonds a vu le jour sous la forme d’initial coin offerings (ICO). Ces émissions, qui s’appuient à la fois sur l’usage des crypto-monnaies et de la technologie Blockchain, visent à financer des projets technologiques spécifiques portés par une entreprise ou une communauté de développeurs.

    Lors d’une opération ICO, les participants reçoivent, en échange de leur investissement en crypto-monnaie ou monnaie ayant cours légal, des jetons (communément désignés « tokens ») émis par le ou les porteurs du projet. Selon les opérations observées, ces jetons ne confèrent pas systématiquement les mêmes droits (droits d’usage des services développés, droits financiers et/ou de gouvernance sur le projet, etc.) à leurs souscripteurs.

    Des opérations risquées réservées à un public averti

    L’AMF précise que les opérations d’ICO ont vocation à financer des projets technologiques à un stade précoce de leur développement. Souscrire à ces opérations nécessite de bien comprendre la nature de ces projets, la technologie sous-jacente ainsi que les risques associés. Ce type de levées de fonds est par nature destiné à un public technophile et averti. Les jetons (tokens) émis à l’occasion de ces opérations présentant des caractéristiques différentes propres à chaque opération, il est indispensable de s’informer sur la nature du jeton émis, ce qu’il représente pour l’entreprise qui l’émet et les risques et bénéfices associés.

    L’AMF tient en outre à souligner que les ICO présentent des risques élevés :
    – Absence de réglementation spécifique ;
    – Risques associés à la documentation d’information ;
    – Risques de perte en capital ;
    – Risques de volatilité ou d’absence de marché ;
    – Risque d’escroquerie et de blanchiment ;
    – Risques associés aux projets financés.

    Trois pistes de régulation possibles

    Dans le cadre des actions et du suivi qu’elle mène en matière d’innovation, l’AMF a réalisé une première étude approfondie de ces opérations et de leurs implications juridiques. Il ressort de ce premier état des lieux que si une partie des ICO observées pourrait relever de dispositions légales existantes (réglementation applicable aux intermédiaires en biens divers, à l’offre au public de titres financiers ou aux gestionnaires de fonds d’investissements alternatifs, notamment), la plupart de ces émissions resterait, en l’état actuel du droit, en dehors de toute règlementation dont l’AMF assure le respect.

    C’est dans ce contexte, et dans une démarche prospective, que l’AMF publie son document de consultation dans lequel trois options pour encadrer les ICO sont envisagées :

    – Promouvoir un guide de bonnes pratiques à droit constant ;
    – Etendre le champ des textes existants pour appréhender les ICO comme des offres de titres au public ;
    – Proposer une législation nouvelle, adaptée aux ICO.

    Un programme d’analyse et d’accompagnement

    Considérant que certaines formes d’ICO pourraient à l’avenir constituer un mode de financement alternatif pour un segment de l’économie en lien avec la technologie Blockchain, l’AMF lance un programme d’accompagnement et de recherche des levées de fonds en actifs numériques. Baptisé UNICORN (pour « Universal Node to ICO’s Research & Network »), celui-ci, en parallèle de la réflexion sur les pistes de régulation possibles, vise à offrir à ces porteurs de projets un cadre permettant le développement de leurs opérations et de veiller à la protection des acteurs et investisseurs souhaitant y participer.

    Dans le cadre de ce programme innovant, l’AMF recevra ainsi les initiateurs (entrepreneurs français ou étrangers et leurs conseils) de différents types de projets, ce qui lui permettra d’approfondir son expertise juridique et économique des opérations réalisées et de leurs implications dans l’économie traditionnelle. L’AMF entend également encourager la recherche académique sur ce sujet et publiera une première analyse d’impact de ces nouvelles formes de financement à horizon d’un an.

    Consultation publique de l’AMF sur les Initial Coin Offerings (ICOs)
    Ce document de consultation porte sur les Initial Coin Offerings (ICOs). Il comprend une présentation des ICOs, un avertissement sur les risques que présentent ces opérations, une analyse juridique des ICOs au regard des règles dont l’AMF assure le respect, ainsi que les options de régulation des ICOs envisagées par l’AMF.

  2. Pour moi la technologie Blockchain est vue comme un puzzle, il ne suffit donc point de ne regarder que de près, mais de loin aussi, pour s’en faire une meilleur image. C’est un drôle de puzzle quand même, n’ayant aucun problème à saisir ses mathématiques je me demande comme vous, et bien d’autres personnes, quelle sera son intégration intime (au plus proche de l’être) dans la société, au même titre que l’intelligence dite artificielle ou la nanotechnologie de troisième ou quatrième génération… Celà laisse un nombre impressionnant de points d’interrogations et enfin d’espoirs mais aussi de craintes, quand même. Mon questionnement est encore et toujours le même : Si vous, nous ne changeons pas l’être humain, que pensons nous qu’il risque d’advenir, la technologie (sens très large), il me semble, sera bien trop puissante, bien trop complexe, absolument incontrôlable (pour un humain actuel, du moins…) Vu les défits à relever dans un futur proche, et ils sont vraiment très nombreux comme la surpopulation, la souffrance de l’écosystème, l’accès à l’eau potable; etc. La liste est vraiment très longue… Nous devons vraiment évoluer, et je ne parle pas seulement de la mentalité générale ni même seulement d’éducation, ni d’une augmentation « significative » de la longévité moyenne, mais cela me semble si évident qu’il est primordial d’augmenter toutes nos aptitudes humaines positives, et ceci assez fortement, quoique ce mot de ‘fortement’ puisse dire. Nous sommes tous enchaînés les uns aux autres… J’essaie de rester neutre, là, mais bon…

Laisser un commentaire

Shares