Skip to content

C’est officiel. Tout votre historique de navigation sur Internet est maintenant en vente

Le congrès Américain vient de voter une loi pour permettre aux fournisseurs d’accès internet de vendre votre historique de navigation

Dans un vote du 28 mars (de 215 à 205), les membres de la Chambre des Représentants des États-Unis ont décidé de passer une loi de révision du Congrès (Congressional Review Act: CRA) qui renverse un règlement sur la protection de l’Internet qui a pris effet le 3 avril 2017. Une autre CRA a été adoptée par le Sénat la semaine dernière et la Maison Blanche a confirmé dans un communiqué que le président Donald Trump signera le renversement du règlement en vigueur. Comme prévu, le président Trump l’a signé.

Le règlement abrogé a été mis en place par la Federal Communications Commission (FCC) en octobre 2016 dans le cadre de l’administration Obama. Il définissait les exigences de confidentialité que les fournisseurs d’accès internet (FSI) devaient suivre avant de pouvoir partager ou vendre les données privées et sensibles de leurs consommateurs, telles que leurs informations financières ou de santé, ou leur historique de navigation. Le règlement interdisait aux FAI comme AT&T, Verizon et Comcast de partager ces données sans obtenir de contenu explicite des consommateurs via un accord « opt-in”.

Par nature de leurs services, les FAI ont accès à une quantité énorme d’informations sur leurs abonnés. De par le modèle commercial actuel sur internet principalement basé sur la publicité, la capacité de tirer parti de ces informations peut être financièrement cruciale. Les FAI ont protesté que le règlement de la FCC les aurait mis en désavantage par rapport à Google et Facebook, car les deux respectent des règles de confidentialité moins strictes de la Federal Trade Commission (FTC).

Le président de la FCC, Ajit Pai, est d’accord avec l’argument avancé par les FAI, soulignant la différence de politique entre la FCC et la FTC. Dans une déclaration écrite, Pai a déclaré que « [son] point de vue est qu’il devrait y avoir un cadre complet et cohérent pour protéger la vie privée numérique. Il ne devrait pas y avoir une norme pour les fournisseurs d’accès internet et une autre pour les autres entreprises en ligne. »

Jules Polonetsky, un expert en matière de protection de la vie privée et chef de la direction du Future of Privacy Forum, a déclaré lors d’une interview accordée à NPR que la FTC « a généralement été la responsable de la protection de la vie privée, et je pense qu’elle a toujours été très agressive à cet égard ». Il continu avec : « Au bout du compte, la volonté de la FCC et de la FTC d’utiliser efficacement leur autorité est ce qui déterminera si les consommateurs sont protégés. La FCC (dans le passé) a même utilisé son autorité de haut niveau de manière très agressive, et la FTC en a historiquement fait de même. »

De l’autre côté de la question, les défenseurs de la vie privée dans les deux chambres du Congrès ont vu les résultats comme la première étape d’une attaque contre les règles de neutralité du net de la FCC. Anna Eshoo, une représentante démocrate de la Californie, a déclaré que le CRA laisserait « un trou béant dans les protections fédérales en matière de protection de la vie privée. » Pendant ce temps, lors d’une audience de surveillance du Sénat sur le CRA, le sénateur Ed Markey a déclaré : « Les grands barons du haut débit et leurs alliés tirent leur première salve belligérante sur la neutralité du réseau, et ils veulent que les protections de la vie privée sur le haut débit soient leur première victime. »

Les groupes de plaidoyer et les particuliers ont exhorté le Congrès à « ne pas se précipiter face à la pression de l’industrie et [sauver la vie privée du haut débit] ». Avant la décision, 90 000 pétitions avaient été envoyées à des élus d’organisations comme l’ACLU, Free Press et Demand Progress.

Maintenant que Trump a signé la résolution, vos informations sur Internet sont à la merci des FAI. Ils pourront surveiller le comportement des clients en ligne et utiliser leurs données personnelles et financières pour vendre des publicités ciblées. Ils pourraient même vendre des informations sur les utilisateurs directement aux entreprises qui utilisent les données personnelles. Tout cela se produira sans avoir besoin du consentement des consommateurs. En outre, la FCC serait interdite d’émettre des règles similaires à l’avenir.

traduction Thomas Jousse

The Verge, 9to5mac, Nerdist, NPR, White House Press Office, FCC, Futurism

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :