Skip to content

Une IA a réalisé 360 000 heures de travail en quelques secondes

© Thomas Belknap

JP Morgan Chase & Co. est la plus grande banque aux États-Unis. C’est l’un des plus importants employeurs du secteur bancaire américain, avec plus de 240 000 employés desservant des millions de clients. Certains de ces employés sont des avocats et des agents de crédit qui passent un total de 360 000 heures chaque année face à une foule de tâches plutôt banales, comme l’interprétation des accords de prêts commerciaux. Maintenant, l’entreprise a réussi à réduire le temps consacré à ce travail à une question de secondes en utilisant le machine learning (apprentissage automatique).

En juin, JP Morgan a commencé à mettre en œuvre un programme appelé COIN, qui est l’abréviation de Contract Intelligence (l’intelligence des contrats). COIN fonctionne sur un système d’apprentissage automatique qui est alimenté par un nouveau réseau de cloud privé que la banque utilise. En plus de raccourcir le temps nécessaire pour examiner les documents, COIN a également réussi à aider JP Morgan à diminuer son nombre d’erreurs de service de prêt. Selon les concepteurs du programme, ces erreurs proviennent de l’erreur humaine dans l’interprétation de 12 000 nouveaux contrats de gros chaque année.

« Bien que JP Morgan soit l’un des rares gagnants ayant émergé après la crise financière, sa domination est menacée si elle ne s’investit pas de manière agressive dans les nouvelles technologies », ont expliqué plusieurs cadres de la banque à Bloomberg.

COIN fait partie de l’initiative de la banque pour automatiser les tâches de dépôt et créer de nouveaux outils pour ses banquiers et ses clients. L’automatisation occupe désormais une place de plus en plus importante dans le budget technologique de 9,6 milliards de dollars de JP Morgan. En fait, au cours des deux dernières années, les dépenses de technologie dans le secteur bancaire de consommation de JP Morgan ont totalisé environ un milliard de dollars. « Nous avons investi massivement dans la technologie et le marketing – et nous constatons des rendements élevés », a déclaré la banque dans une présentation avant sa journée annuelle des investisseurs.

Au cours des prochaines années et des décennies, l’intelligence artificielle devrait ouvrir la voie à une nouvelle ère d’automatisation. Par conséquent, l’augmentation des systèmes automatisés entraînera le déplacement d’un certain nombre d’industries, y compris la finance, les transports, la fabrication, les technologies de l’information et même le droit. Au total, selon une étude, 57 % des emplois dans le monde risquent d’être remplacés par des systèmes automatisés.

Cela s’explique en partie par un accès croissant à la technologie et à des systèmes informatiques moins coûteux. L’automatisation peut accroître l’efficacité et limiter ou éliminer complètement les erreurs humaines, comme l’a démontré le programme COIN de JP Morgan. « Nous commençons à voir les fruits réels de notre travail », a déclaré Matt Zames, CTO de la banque. « Ce ne sont pas des promesses en l’air ».

L’automatisation entraînera une disruption du travail dans les années à venir et nous envisageons une fenêtre de perturbation massive commençant quelque part entre 2020 et 2030. L’automatisation a déjà commencé. Les institutions, tant privées que publiques, doivent être prêtes à s’adapter à l’avenir économique qu’apportera l’automatisation.

Bloomberg.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :