Skip to content

La Chine met en place un énorme système de géo­-ingénierie

Dernière mise à jour le 09/12/2020

Modification artificielle des conditions météorologiques

Le gouvernement chinois a annoncé qu’il prévoit d’augmenter considérablement son utilisation de technologies qui modifient artificiellement le climat.

La technologie d’ensemencement des nuages, ou des systèmes qui peuvent projeter des molécules d’argent dans le ciel pour provoquer la condensation et la formation de nuages, existe depuis des décennies, et la Chine y a fréquemment recours. Mais aujourd’hui, CNN rapporte que la Chine veut augmenter la taille totale de sa zone d’essai de modification du climat à 5,5 millions de miles carrés d’ici 2025 – une augmentation énorme, et une zone plus grande que celle de tout le pays de l’Inde, ce qui pourrait affecter l’environnement à une échelle gigantesque et provoquer des conflits avec les pays voisins.

Plus particulièrement, la Chine et l’Inde partagent une frontière très contestée sur laquelle elles se sont violemment affrontées dernièrement, comme l’a déjà rapporté CNN. L’agriculture indienne dépend d’une saison de mousson qui est déjà devenue imprévisible en raison du changement climatique, ce qui fait craindre aux experts du pays que la Chine utilise sa capacité à contrôler les pluies et les chutes de neige comme une arme.

Le manque de coordination des activités de modification du climat pourrait conduire à des accusations de “vol de pluie” entre régions voisines”, concluent des chercheurs de la National Taiwan University dans un article publié dans Geoforum en 2017.

Par le passé, la Chine a utilisé sa technologie de modification météorologique pour semer des nuages bien avant de grands événements comme les Jeux olympiques de 2008 et les réunions politiques, afin que les événements eux-mêmes se déroulent sous un ciel dégagé.

LIRE AUSSI 🔖  Boring Company vient de tester son premier ascenseur pour voitures

Mais cette expansion envisagée du système signifie que d’autres pays peuvent être soumis à des aléas météorologiques.

Certains experts ont estimé que le succès de la modification du climat pourrait amener la Chine à adopter des projets de géo-ingénierie plus ambitieux, d’autant plus que le pays souffre aussi des effets du changement climatique. Des solutions radicales telles que l’ensemencement de l’atmosphère avec des particules réfléchissantes pourraient théoriquement aider à réduire les températures, mais pourraient également avoir des conséquences majeures imprévues, et de nombreux experts appréhendent ce qui pourrait arriver si un pays expérimentait de telles techniques.

Bien que la Chine n’ait pas encore montré de signes de déploiement “unilatéral” de projets de géo-ingénierie sur le terrain, l’ampleur de ses projets de modification du climat et autres projets d’ingénierie massifs, y compris les méga-barrages, suggère que la Chine est prête à déployer des projets de géo-ingénierie à grande échelle pour faire face aux impacts du changement climatique et atteindre ses objectifs de Paris.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Faut-il, pour stopper une pandémie ou éviter un attentat, accepter…