Skip to content

Les JO de Paris 2024 utiliseront la reconnaissance faciale d’id3

La technologie de contrôle d’accès biométrique d’EASIMob (Environnement pour l’Accès Sécurisé par Identification, Mobile et Biométrique), un projet mené par id3 Technologies en partenariat avec Advanced Track & Trace (ATT) et le Grenoble Alpes Cybersecurity Institute (Cyber@Alps), a été présélectionnée pour la sécurité des Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024. La présélection fait partie d’un appel à projets de l’Agence nationale de la recherche (ANR).

Le système EASIMob utilise un cachet numérique visible incorporant les données biométriques cryptées de l’utilisateur, développées par ATT, et la reconnaissance faciale d’id3, avec une architecture de cybersécurité optimisée par Cyber@Alps, selon l’annonce. Cela permet à l’utilisateur d’être vérifié sans utiliser de base de données et le code peut être imprimé ou stocké numériquement sur un smartphone.

L’architecture du système est résistante et résiliente face aux cyberattaques, et EASIMob adopte une approche security-by-design et des mécanismes de chiffrements performants afin de garantir la robustesse du système, l’intégrité des données et sa conformité aux exigences RGPD, indique id3.

L’annonce indique également que le projet a été soutenu et labellisé par le pôle Minalogic.

Avant les jeux, id3 sera en charge du pilotage et la technologie pourrait être envisagée pour les prochains événements en France, tels que le Championnat d’Europe d’athlétisme de 2020 ou la Coupe du monde de rugby en 2023.

A ne pas manquer !  GPA : la Cour de cassation valide l'inscription à l'état civil d'enfants nés par GPA à l'étranger

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Mardi 19 novembre 2019, le Sénat a adopté la proposition…