Skip to content

Chine : naissance des premiers bébés génétiquement modifiés

Des scientifiques chinois créent des bébés via CRISPR

Antonio Regalado révèle qu’un effort audacieux est en cours pour créer les premiers enfants dont l’ADN a été adapté à l’aide de l’édition de gènes.

Des documents médicaux montrent qu’une équipe de la Southern University of Science and Technology, à Shenzhen, a recruté des couples pour créer les premiers bébés génétiquement modifiés. L’objectif est d’éliminer un gène appelé CCR5 à l’aide de l’outil d’édition de gène CRISPR, dans l’espoir de rendre la progéniture résistante au VIH, à la variole et au choléra. Le scientifique, He Jiankui, a refusé de commenter. Selon Associated Press, un couple aurait donné naissance à des jumelles ce mois-ci, bien qu’il n’ait pas été en mesure de vérifier sa demande de façon indépendante. Les parents concernés ne souhaitent pas être identifiés ni interrogés.

La naissance des premiers humains génétiquement modifiés constituerait un exploit médical remarquable, mais elle suscitera également la controverse. Là où certains voient une nouvelle forme de médecine qui élimine les maladies génétiques, d’autres voient une pente glissante vers les améliorations, les bébés sur mesure et une nouvelle forme d’eugénisme. La technologie est chargée sur le plan éthique car les modifications apportées à un embryon seraient héritées pour les générations futures et pourraient éventuellement affecter l’ensemble du pool génétique. C’est actuellement illégal dans une grande partie de l’Europe, aux États-Unis et en Chine. On ne sait pas s’il a obtenu une permission spéciale ou ignoré son statut légal.

Un sondage d’opinion réalisé récemment par l’Université Sun Yat-Sen a révélé que 60% des 4 700 Chinois interrogés seraient favorables à la légalisation des enfants édités si l’objectif était de traiter ou de prévenir la maladie. Les sondages ont trouvé des niveaux de soutien similaires aux États-Unis pour l’édition de gènes. Mais il y a très peu de soutien pour les « bébés sur mesure » dont l’apparence physique ou la personnalité a été modifiée.

Lire l’histoire complète ici.

Nature : Genome-edited baby claim provokes international outcry. The startling announcement by a Chinese scientist represents a controversial leap in the use of genome-editing.

La Southern University of Science and Technology a déclaré dans un communiqué du 26 novembre qu’elle n’était pas au courant des expériences de He Jiankui, qu’elles n’étaient pas réalisées à l’université et qu’il était en congé depuis février.

Plus de 100 chercheurs biomédicaux chinois ont mis en ligne un communiqué condamnant fermement les déclarations de He. « L’expérimentation humaine directe ne peut être décrite que comme « folle » », lit-on dans le communiqué. Les scientifiques ont appelé les autorités chinoises à enquêter sur cette affaire et à introduire une réglementation stricte en la matière. « La boîte de Pandore a été ouverte et nous aurons peut-être l’occasion de la fermer avant qu’elle ne soit irréparable. »

7 Comments »

  1. Concernant la condamnation officielle de ces pratiques, je subodore une tentative du Gouvernement chinois de cacher sa participation (de gré ou de force) à la course au soldat transgénique.

    Extraits de la « Théorie du Super soldat » de Jean-François Caron
    (Lien : https://www.pulaval.com/produit/theorie-du-super-soldat-la-moralite-des-technologies-d-augmentation-dans-l-armee )

    Page 134 : « Il semble clair que l’armée américaine envisage le développement de technologies d’augmentation qui auront des effets permanents sur les soldats. »

    Page 135 : « D’autres nations semblent aussi transparentes que les Etats-Unis au sujet de leur recherche » (Je ne cautionne aucunement l’irréprochabilité des USA en matière de génie génétique militaire.)

    Sur les tactiques d’emploi des drones ou l’emploi conjugué des futurs soldats transgéniques et des drones, lire : « Robots tueursla guerre déshumanisée, les robots et drones autonomes visent zéro mort » d’Eric Martel.
    Lien : https://www.lalibrairie.com/livres/robots-tueurs–la-guerre-deshumanisee-les-robots-et-drones-autonomes-visent-zero-mort_0-5176997_9782828916954.html?ctx=dc0f26d97086cb3fccebb549aa1d4c97

  2. Bébés-CRISPR : l’Association Française Transhumaniste soutient les recherches responsables faisant appel aux technologies modifiant l’ADN

    La naissance de deux bébés jumeaux en Chine après modification de leur ADN embryonnaire annoncée par le professeur chinois Hé Jiangkui est sans doute condamnable notamment pour des raisons de non-respect des protocoles scientifiques.

    Il ne faut pas confondre ces raisons rationnelles avec des arguments présentés comme “éthiques” mais qui relèvent en fait d’une morale bioconservatrice.

    Les techniques envisagées ouvrent d’immenses perspectives pour une vie plus longue, plus épanouie et en meilleure santé. Tout comme, l’Académie nationale de médecine et l’Académie des sciences, l’AFT apporte son soutien à des recherches responsables faisant appel aux technologies modifiant l’ADN y compris quand elles sont menées chez l’embryon.

    Position détaillée de l’AFT: https://transhumanistes.com/bebes-crispr-quelles-questions-ethiques/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares