Skip to content

Des scientifiques planifient un important centre européen d’IA pour concurrencer les États-Unis

Pour mettre un terme à la fuite des cerveaux des chercheurs d’IA sur le continent et devenir une puissance de recherche, les scientifiques européens veulent créer un important centre d’IA dans l’UE.

Dans une lettre ouverte, des scientifiques du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne, de Suisse, d’Israël et des Pays-Bas ont proposé un laboratoire européen pour l’apprentissage et les systèmes intelligents – European Lab for Learning and Intelligent Systems ou Ellis. Le projet aurait plusieurs emplacements et emploierait des centaines de chercheurs, d’ingénieurs en informatique et de mathématiciens.

Selon The Guardian, Ellis s’inspire du CERN, le célèbre laboratoire de physique des particules en Suisse, où 12 pays européens s’étaient regroupés après la Seconde Guerre mondiale afin d’empêcher les physiciens locaux de se rendre aux États-Unis.

Les scientifiques disent qu’ils veulent la meilleure recherche sur l’IA en Europe. Le bloc devrait façonner la technologie, disent-ils, tout en fournissant un impact économique positif et des emplois qui ne dépendent pas des grandes entreprises technologiques privées.

Pourquoi est-ce important ? Des pays européens comme le Royaume-Uni et la France lancent des politiques d’IA pour guider et réguler la technologie, dans l’espoir de devenir des leaders mondiaux. Mais l’Europe va avoir besoin de tous les chercheurs qu’elle peut avoir pour rattraper les États-Unis et la Chine.

Intelligence Artificielle : dimensions socio-économiques, politiques et éthiques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares