Skip to content

Votre visage pourrait devenir votre titre de transport dans la station de métro du futur

Cubic travaille à la mise au point d’un système de billetterie pour le métro qui utilise la reconnaissance faciale et le balayage des veines de la main

Cubic Transportation Systems, la société américaine à l’origine de la carte de transport londonienne Oyster, travaille présentement à la mise au point d’un nouveau système de billetterie ayant recours à des technologies de reconnaissance faciale, de balayage des veines palmaires et de suivi d’objets pour réduire les files d’attente.

Selon un rapport publié dans Wired, le système de billetterie biométrique de Cubic permettrait de réduire la congestion à l’entrée des stations en supprimant les portillons d’accès.

Cubic’s Gateless Gateline Technology
Credit: Maynard Design

Leur prototype de système d’entrée rapide sans portillon « FasTrack » utilise une technologie de suivi d’objets qui surveille les usagers à leur passage.

« L’achalandage du transport en commun est appelé à croître », affirme Dave Roat, directeur de la stratégie chez Cubic. « Comment gérer cette croissance en favorisant la circulation des passagers dans les stations? »

L’usager peut présenter son billet à une machine de validation de nouvelle génération, qui accepte les cartes Oyster et les cartes sans contact, mais celle-ci fonctionne également par d’autres modes de paiement – Bluetooth LTE, balayage des veines palmaires et reconnaissance faciale.

À l’aide d’un capteur infrarouge, le scanner de veines palmaires capte le profil des vaisseaux sanguins dans la main de l’utilisateur.

Cubic’s Gateless Gateline Technology Credit: Maynard Design