Skip to content

Poursuivre en justice Equifax à l’aide d’un Chatbot

Les gens ne sont pas satisfaits de l’agence d’évaluation de crédit Equifax, suite à l’annonce de la société en septembre d’un piratage de données personnelles sensibles de plus de 143 millions de clients (soit 44 % de la population américaine). La situation a été rendue encore plus frustrante car la société a attendu quelques mois avant de révéler la violation de sécurité qu’elle avait subie.

Les personnes qui sont concernées peuvent intenter des poursuites en dommages-intérêts contre l’agence (en plus du recours collectif), et un chatbot appelé DoNotPay, peut maintenant rendre le processus légèrement plus facile en remplissant les formalités nécessaires pour vous et éviter d’embaucher un avocat pour obtenir des conseils.

DoNotPay est déjà connu pour aider les conducteurs à protester contre leurs billets de stationnement avec quelques clics. Il offre également des informations et une assistance gratuites pour les réfugiés et les demandeurs d’asile aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni et a commencé à aider les individus à déclencher des processus intimidants de poursuite sur les frais bancaires inexpliqués ou des litiges entre propriétaires et locataires. Son créateur Joshua Browder, un étudiant de l’Université de Stanford, l’a récemment mis à jour.

Selon The Verge, les dommages pourraient varier entre 2500 $ et 25 000 $, selon l’état, mais le Chatbot ne supporte actuellement que ceux qui vivent à New York et en Californie. Après avoir chatter avec le bot, il génère huit pages de documents d’action en justice sous forme PDF, qui peuvent ensuite être imprimées et déposées.

On ne sait pas dans quelle mesure DoNotPay sera efficace dans la lutte contre Equifax. L’avocat transactionnel Peter Vogul a déclaré à The Verge qu’il est probable que « l’agence combattra les recours collectifs et les actions des tribunaux de petites créances. Cela ne signifie pas qu’Equifax prévaudra, mais … compte tenu de la portée des 143 millions d’individus touchés, il me semble qu’Equifax voudra rendre cela aussi compliqué que possible pour les consommateurs ».

The Verge, DoNotPay, Forbes

1 Comment »

Laisser un commentaire

Shares