Skip to content

Barack Obama signe un projet de loi du Sénat qui protège les victimes de l’eugénisme

Par Richard Craver, Winston-Salem Journal, 7 octobre 2016

Le président Barack Obama a signé vendredi un projet de loi du Sénat qui protège les victimes de stérilisation recevant des indemnités compensatoires en raison de compressions dans les prestations fédérales en raison de ces paiements.

Le projet de loi a été rédigé conjointement par Sens. Thom Tillis, R-N.C., et Tom Carper, D-Del. Le projet de loi a été promulgué – avec 13 autres projets de loi de la Chambre et du Sénat – sans commentaires de la part du président.

La Loi sur le traitement de certains paiements en cas d’indemnisations eugéniques couvre les programmes fédéraux de protection sociale, comme Medicaid, le programme d’aide alimentaire complémentaire (Food Stamps), le revenu de sécurité supplément (Supplemental Security Income – SSI) et SSI-handicapés.

«Sans cette loi, les victimes de l’eugénisme qui reçoivent des indemnités compensatoires pourraient voir leurs prestations fédérales réduites ou même avoir leur éligibilité éliminée», ont déclaré les sénateurs dans un communiqué.

Le projet de loi, Sénat 1698, a été co-parrainé par les sénateurs Richard Burr, R-N.C., Mark Warner, D-Va., et Tim Kaine, D-Va., le candidat démocrate au poste de vice-président.

Tillis a dit qu’il a choisi de co-écrire le projet de loi comme une continuation de son travail en tant que porte-parole dans l’histoire sombre de la Caroline du Nord qui soutenait une loi d’État sur l’eugénisme et la stérilisation obligatoire qui a victimisé plus de 7,600 hommes, femmes et enfants de 1929 à 1974.

L’eugénisme était plus qu’une question de la Caroline du Nord. Il y avait plus de 60 000 victimes documentées dans 33 États. Les individus ont souvent été jugés mentalement ou physiquement inaptes de se reproduire, souvent sur un raisonnement peu solide. Les gouvernements des États ont ciblé des groupes spécifiques pour la stérilisation, y compris les femmes non mariées, les Afro-Américains et les enfants issus des familles pauvres. ↓

Le « philosophe » et homme d’affaires transhumaniste Zoltan Istvan propose que les pouvoirs publics « soumettent leurs citoyens » à une série de tests élémentaires qu’il faudrait réussir pour « obtenir le feu vert » pour procréer. Ce « permis », envisage-t-il dans une tribune publiée jeudi dernier par Wired.com, pourrait être refusé à ceux qui n’en seraient pas jugés « dignes » : les sans domicile fixe, les auteurs de crimes et délits, les pauvres… → L’eugénisme transhumaniste passe par les puces

«Les victimes du programme eugéniste de la Caroline du Nord ont déjà tant enduré toute leur vie, et cette loi aidera à les protéger en veillant à ce que leurs paiements de restitution ne nuisent pas à leur admissibilité aux avantages de sécurité fédéral», a déclaré Tillis. «Nous sommes meilleurs en tant que peuple, état et nation pour avoir reconnu les péchés du passé et la lutte pour la justice en faveur des victimes».

Le Winston-Salem Journal a récompensé la série sur l’eugénisme en 2012, intitulée «Against Their Will» (Contre leur volonté), a permis de sensibiliser l’ensemble de l’État au programme.

En 2013, Tillis et Rep. N. Larry Womble, D-Forsyth, ont garanti l’adoption d’un projet de loi qui a fait de la Caroline du Nord le premier État à payer une indemnisation aux victimes de l’eugénisme.

Plus de 200 bénéficiaires sont en attente d’un troisième et dernier contrôle qui devrait amener leur montant total d’indemnisation à un peu plus de 45 000 $. La Virginie est devenue en 2105 le deuxième État à adopter une loi indemnisant les victimes d’un programme eugéniste dirigé par l’État. La Virginie accordera 25 000 $ à chaque individu qui a été stérilisé involontairement et encore en vie à compter du 1er février 2015.

pour en savoir plus :

Kim Severson, pour The New York Times : « Thousands Sterilized, a State Weighs Restitution »

→ Un quotient intellectuel de 70 ou inférieur signifie que la stérilisation est considérée comme appropriée en Caroline du Nord : Ann Doss and Tomlinson, Tommy Helms, « Wallace Kuralt’s era of sterilization: Mecklenburg’s impoverished had few, if any, rights in the 1950s and 1960s as he oversaw one of the most aggressive efforts to sterilize certain populations »

Eugénisme aux États-Unis

Les politiques eugénistes aux États-Unis dans la première moitié du XXe siècle ». Dominique Aubert-Marson, M/S : médecine sciences, vol. 21, n° 3, 2005, p. 320-323.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :