Skip to content

Posthumanisme critique et futures planétaires

critical-posthumanism-and-planetary-futuresCritical Posthumanism and Planetary Futures

Ce volume est une exploration critique des multiples possibilités posthumaines au 21e siècle et au-delà. En raison de l’engagement mondial avec la technologie de pointe, nous sommes témoins d’un brouillage, d’un flou des frontières au bord de l’humain. D’une part, nous nous trouvons dans une ère numérique dans laquelle l’identité humaine se transforme par une intervention technologique en réseau, une grande partie de notre conscience est transférée sur des appareils externes « intelligents ». D’autre part, nous sommes assistés — ou assaillis — par une prolifération sans précédent de substituts quasi-humains, formant un spectre d’humanoïdes avec des frontières floues. Dans ces conditions, le posthumanisme critique demande, qui va occuper et contrôler notre planète : est-ce que le «surhumain» servira comme un autre signe sous lequel de nouveaux régimes de domination sont répartis sur la terre ? Où pouvons-nous découvrir ou inventer des technologies pour contrer une telle domination ? Ce sont des questions telles que celles-ci, qui sont au cœur de ce nouveau volume des explorations du posthumain.

Les essais dans ce volume offrent une pensée marginale sur le sujet, avec des attentions particulières sur les futures postmodernes et postcoloniales. Ils se livrent à des questions de subalternité et du féminisme vis-à-vis du posthumanisme, traitant des questions d’assujettissement (de domination), de dispersabilité et de la maternité de substitution, ainsi que les possibilités de résistance, de la politique éthique ou la transformation subjective des archives d’Asie du Sud de la pratique culturelle et spirituelle. Ce volume est un ajout précieux à l’actuel dialogue mondial sur le posthumanisme, indispensable à ceux, de plusieurs disciplines, qui sont intéressés sur les futures postcoloniales et planétaires.


Debashish Banerji is Haridas Chaudhuri Professor of Indian Philosophies and Cultures and Doshi Professor of Asian Art at the California Institute of Integral Studies, San Francisco. He has curated a number of exhibitions on Indian and Japanese Art and has written extensively on philosophy, art history, culture studies, postcolonialism and posthumanism. He is the author of The Alternate Nation of Abanindranath Tagore (SAGE, 2010) and Seven Quartets of Becoming: A Transformative Yoga Psychology Based on the Diaries of Sri Aurobindo (DKPW, 2012).

Makarand R. Paranjape is Professor of English at Centre for English Studies, School of Language, Literature and Culture Studies, Jawaharlal Nehru University, New Delhi. He served as the inaugural Indian Council for Cultural Relations (ICCR) Chair in Indian Studies at the National University of Singapore (2010–11). His recent publications include Making India: Colonialism, National Culture, and the Afterlife of Indian English Authority (2013); Another Canon: Indian Texts and Traditions in English (2010); and Altered Destinations: Self, Society and Nation in India (2009). He is the Principal Investigator of an internationally funded project on “Science and Spirituality in India.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :