Skip to content

Transplantation d’un utérus à partir d’un donneur vivant

Des médecins au Texas ont réussi avec succès la transplantation d’un utérus à partir d’un donneur vivant : une première !

Un hôpital au Texas a réussi la transplantation de quatre utérus issus de donneurs vivants. Cette procédure utilisant des donneurs vivants est une première aux États-Unis si l’on en croit le Times. En février, la première transplantation utérine aux États-Unis avait été réalisée à partir d’un donneur décédé, et s’était soldée par un échec du fait d’une mycose.

Jusque-là, trois utérus ont été retirés en raison d’un manque d’irrigation sanguine. Le 4e semble jusqu’ici bien se porter. L’hôpital a déclaré que l’équipe chirurgicale était « prudemment optimiste » concernant le potentiel fonctionnel du 4e utérus transplanté. « C’est en apprenant de nos erreurs que nous faisons des progrès » a déclaré Giuliano Testa, chirurgien en chef du Baylor University Medical Centre à Dallas, lors d’un entretien avec le Times. « Je ne rougis pas d’être celui dont on se rappellera comme étant l’homme qui a réalisé quatre transplantations, dont trois ont échoué. Malgré les échecs, je vais mener ce travail à bien ».

Dans le cas des quatre femmes qui ont bénéficié de ces transplantations en septembre, toutes étaient atteintes du syndrome Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser, qui engendre l’absence d’utérus à la naissance.

Pour les femmes nées sans utérus, en avoir un qui est endommagé, ou ayant subi l’ablation de cet organe, l’implantation d’un utérus sain leur donne une chance de tomber enceinte et d’avoir un enfant.

Quoi qu’il en soit, la procédure reste très expérimentale, avec un taux d’échec très élevé. De plus amples recherches doivent être menées pour tester la sécurité et le succès de cette démarche. (Selon CNN, au moins un autre hôpital aux USA, le Brigham and Women’s à Boston, a reçu l’autorisation de tester la procédure).

Il est à noter que même si les progrès en chirurgie permettent cette opération, le coût financier sera probablement très élevé pour les patients potentiels.

Les docteurs au Royaume-Uni prévoient également de réaliser cette opération en utilisant des donneurs décédés, mais jusqu’ici, la Suède est le seul pays où des transplantations utérines ont été réussies. Les neuf opérations en question ont fait appel à des donneurs vivants, tout comme au Texas, et quelques unes des femmes transplantées ont donné naissance à des enfants.

L’équipe chirurgicale suédoise était aux côtés des médecins du Baylor lorsqu’ils ont procédé aux transplantations aux USA.

Voici comment cela se passe :

  • Tout d’abord, les chirurgiens prélèvent l’utérus et une portion du vagin du donneur, et dans le cas présent, un donneur vivant.
  • Puis, l’utérus est transplanté dans le ventre du receveur. Les chirurgiens reconnectent l’utérus au réseau sanguin du receveur. L’organe greffé est fixé le long du vagin et du bassin (pelvis), mais cela ne nécessite pas de liaison nerveuse.
  • Dans le cas d’une femme qui jusqu’à présent a eu une greffe réussie aux États-Unis, si tout continue de bien se passer, (malheureusement rien n’est encore sûr), d’ici 6 à 12 mois, elle devrait être prête à assumer une grossesse.
  • Du fait que l’utérus n’est pas connecté aux ovaires, elle devra bénéficier d’une fécondation in vitro (une procédure qui consiste à féconder un ovule hors du corps, puis implanté l’œuf dans l’utérus).
  • Compte tenu de la fragilité de l’utérus, la femme devra accoucher par césarienne.

traduction Virginie Bouetel

Sciencealert, Business Insider

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :