Skip to content

Bank of Canada propose une date d’expiration pour la CBDC hors ligne

L’ajout d’une « date d’expiration » à la monnaie numérique de banque centrale (CBDC) hors ligne pourrait accroître la demande de « monnaie numérique », selon une étude publiée par Bank of Canada.

Dans le document de travail, Charles Kahn, Maarten van Oordt et Yu Zhu notent que l’argent liquide physique permet aux gens de conserver l’accès aux instruments de paiement même sans électricité ou sans accès au réseau, par exemple lors de catastrophes naturelles. Pour cette raison, les décideurs politiques envisagent la possibilité pour la CBDC de fonctionner « hors ligne ».

L’un des inconvénients de l’argent physique est qu’il peut être perdu et qu’il n’y a aucun moyen de le récupérer. Ils envisagent une fonctionnalité potentielle pour résoudre ce problème pour l’argent numérique hors ligne : une date d’expiration pour automatiser la récupération des pertes personnelles. Avec cette fonctionnalité activée, l’argent numérique ne pourrait pas être dépensé après sa date d’expiration. Les consommateurs dont l’argent numérique a expiré recevraient automatiquement les fonds sur leur compte en ligne sans avoir à déposer une réclamation.

Ils démontrent que l’offre de l’option de récupération des pertes personnelles pourrait augmenter considérablement la demande des consommateurs pour l’argent numérique. Cependant, le délai d’expiration joue un rôle clé. Une date d’expiration trop proche est gênante, mais une date trop éloignée dans le temps ralentit le remboursement de l’argent numérique perdu.

1 Comment »

  1. Le bitcoin est réputé avoir été créé par des cryptoanarchistes pour priver les Etats du monopole de la création monétaire et les déstabiliser. Force est de constater que ceux-ci ont non seulement échouer mais montrer aux Etats la marche à suivre pour mettre en oeuvre un système monétaire performant et sans cash. L’explication tient en 4 points:
    1) Les monnaies numériques privées ne permettent pas plus aux petites gens de s’enrichir par la spéculation monétaire que les monnaies publics. Pour un convaincu, combien de déçus qui reviennent vers les monnaies publiques?
    2) Les monnaies numériques publiques sont plus disponibles, moins volatiles et plus sûres que les monnaies numériques privées.
    3) En terme de fonctionnalités, les monnaies numériques publiques ne s’étoffent pas moins que les monnaies numériques privées qui perdent leur attractivité.
    4) Les cryptomonnaies publiques offrent des avantages inédits dans la lutte contre le blanchiment d’argent… au détriment des terroristes et de tous ceux qui veulent se soustraire à l’autorité de l’Etat.
    A lire sur Polytechnique-insights//Pourquoi la Banque centrale européenne veut numériser l’euro
    (https://www.polytechnique-insights.com/tribunes/economie/pourquoi-la-banque-centrale-europeenne-veut-numeriser-leuro/)

    Mais l’histoire ne s’arrête pas là: A quand « l’objet nomade universel »* dont Jacques Attali a prédit l’avènement entre 2020 et 2029 ?
    *Cfr son essai « Une brève histoire de l’avenir » publié en 2006. Une vidéo sur sa prospective: https://www.youtube.com/watch?v=pgvPIIwAwvU

    Les smartphones sont de plus en plus incontournables pour les transactions bancaires. Ils intègrent des applications de paiement qui supplantent lentement le paiement par carte bancaire. Ils sont le réceptacles d’élection des différents digital pass, qu’ils s’agissent des pass sanitaires ou des pass d’entrée des clubs de sport. Maintenant, certains rêvent d’y transférer tous les documents administratifs sous forme digitalisée.

    A lire sur RTL.info//Chaque Belge devrait recevoir un « portefeuille numérique » dès 2023: voici ce que contiendra cet outil, et à quoi il ressemblera
    (https://www.rtbf.be/article/des-2023-un-portefeuille-numerique-devrait-faciliter-les-relations-avec-l-administration-publique-10862177)

    A lire sur la RTBF//Dès 2023, un portefeuille numérique devrait faciliter les relations avec l’administration publique
    (https://www.rtbf.be/article/des-2023-un-portefeuille-numerique-devrait-faciliter-les-relations-avec-l-administration-publique-10862177)

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%%footer%%