Skip to content

L’armée US commande un système de reconnaissance faciale binoculaire

Dernière mise à jour le 21/11/2020

La société biométrique-binoculaire, StereoVision Imaging Inc. (SVI) a obtenu du gouvernement américain un bon de commande supplémentaire concernant la nouvelle génération de son système portable de reconnaissance faciale binoculaire (FRBS Facial Recognition Binocular System).

SVI est un fournisseur exclusif de ces équipements dans le cadre d’un processus de déclaration conjointe de besoins opérationnels urgents (JUONS Joint Urgent Operational Need Statements) du CENTCOM (Commandement central des États-Unis). Le JUONS a été créé en 2004 pour faciliter le suivi et répondre aux besoins du commandement interarmées.

Sa technologie est la plus précise pour la sécurité biométrique 4D, en plus de la reconnaissance faciale et de la reconnaissance d’objets, selon un communiqué de la société.

Le montant total de la commande est évalué à 4,5 millions de dollars, et le FRBS sera utilisé par l’armée américaine dans le cadre de missions d’un Unifed Combatant Command (COCOM – Commandement de combat unifié) qui impliquent la surveillance, l’identité et la lutte contre le terrorisme, entre autres. Les unités devraient être livrées au cours du premier trimestre 2021 et seront mises à la disposition des forces américaines et de la coalition.

Le fondateur et président de SVI, Gregory Steinthal, décrit cette technologie comme « inégalée » dans ses capacités. La dernière génération de jumelles intègre un balayage de reconnaissance faciale en 2D, 3D/4D dans des conditions difficiles ou imparfaites. Les jumelles utilisent également la technologie de télédétection et des algorithmes de correspondance des visages (deep learning) pour une identification rapide d’une personne d’intérêt. Cela permet au personnel de l’armée de prendre des décisions en temps réel.

A ne pas manquer !  Les robots ont remplacé les humains dans 25% des usines de munitions en Chine

1 Comment »

  1. De tout évidence, contrairement à ce qui était affirmé dans un précédent article, l’activisme ne fonctionne pas.
    Les forces armées seront les premiers utilisateurs et les polices se doteront de la technologie, avec ou sans l’aide des GAFAM.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
L’intelligence artificielle est au cœur de nombreux débats en ce…
Défiler vers le haut