Skip to content

Event 201, un exercice pré-Covid 19 en cas de pandémie

En octobre 2019 à New York, NY, le Johns Hopkins Center for Health Security, a organisé un exercice de simulation de pandémie appelé Event 201 avec des partenaires, le Forum économique mondial et la Fondation Bill et Melinda Gates.

Le Center for Health Security a reçu des questions pour savoir si cet exercice de pandémie a prédit l’actuelle épidémie du nouveau coronavirus en Chine. Pour être clair, le Center for Health Security et ses partenaires n’ont pas fait de prédiction lors de cet exercice. Pour le scénario, ils ont modélisé une pandémie fictive de coronavirus, mais ils ont explicitement déclaré qu’il ne s’agissait pas d’une prédiction. Au contraire, l’exercice a servi à mettre en évidence les défis de préparation et de réponse qui se poseraient probablement en cas de pandémie très grave. Ils ne prévoient pas aujourd’hui que l’épidémie de nCoV-2019 fera 65 millions de victimes. Bien que leur exercice ait inclus un nouveau coronavirus fictif, les données qu’ils ont utilisés pour modéliser l’impact potentiel de ce virus fictif ne sont pas similaires au nCoV-2019.

L’exercice a donc illustré les domaines dans lesquels des partenariats public/privé seraient nécessaires lors de la réponse à une pandémie grave afin de réduire les conséquences économiques et sociétales à grande échelle. Une pandémie grave, nécessiterait une coopération fiable entre plusieurs industries, gouvernements nationaux et institutions internationales clés.

Le scénario

L’Event 201 simule une épidémie d’un nouveau coronavirus zoonotique transmis de la chauve-souris au porc et à l’homme, qui finit par se transmettre rapidement d’une personne à l’autre, entraînant une grave pandémie. L’agent pathogène et la maladie qu’il provoque sont largement inspirés du SRAS, mais il est plus transmissible dans le cadre communautaire par des personnes présentant des symptômes bénins.

A ne pas manquer !  Google a accès à des millions de données personnelles sur la santé des Américains

La maladie commence dans les élevages de porcs au Brésil, d’abord lentement et tranquillement, mais ensuite elle commence à se propager plus rapidement dans les établissements de soins. Lorsqu’elle commence à se propager rapidement d’une personne à l’autre dans les quartiers pauvres et densément peuplés de certaines mégalopoles d’Amérique du Sud, l’épidémie explose. Elle est d’abord exportée par voie aérienne vers le Portugal, les États-Unis et la Chine, puis vers de nombreux autres pays. Bien qu’au début, certains pays soient capables de la contrôler, elle continue à se propager et à être réintroduite, et finalement aucun pays ne peut maintenir le contrôle.

Il n’est pas possible qu’un vaccin soit disponible la première année. Il existe un médicament antiviral fictif qui peut aider les malades mais qui ne limite pas de manière significative la propagation de la maladie.

Comme toute la population humaine est exposée, pendant les premiers mois de la pandémie, le nombre cumulé de cas augmente de manière exponentielle, doublant chaque semaine. Et à mesure que les cas et les décès s’accumulent, les conséquences économiques et sociétales deviennent de plus en plus graves.

Le scénario se termine au bout de 18 mois, avec 65 millions de morts. La pandémie commence à ralentir en raison de la diminution du nombre de personnes exposées. La pandémie continuera à un certain rythme jusqu’à ce qu’un vaccin efficace soit disponible ou que 80 à 90 % de la population mondiale ait été exposée. À partir de ce moment, il est probable qu’il s’agisse d’une maladie infantile endémique.

A ne pas manquer !  L’amélioration humaine : trois usages, trois enjeux (PDF)

Coopération public-privé pour la préparation et la réponse aux pandémies, Télécharger les recommandations (PDF)

Fiches d’information

Les chercheurs du Centre ont fait des recherches sur ces sujets pour éclairer le scénario.

CAPS : L’agent pathogène et le syndrome clinique (PDF)
Communication en cas de pandémie (PDF)
Modèle d’Event 201 (PDF)
La finance dans une pandémie (PDF)
Contre-mesures médicales (PDF)

Faits marquants

Moments choisis de l’exercice de l’Event 201 du 18 octobre 2019 (Durée : ~12 minutes)

Vidéos de l’Event 201

Ces cinq segments comprennent des discussions entre des dirigeants de haut niveau d’entreprises mondiales, de gouvernements, de politiques et de santé publique. (Durée ~3 heures)

Segment 1 – Discussion sur l’introduction et les contre-mesures médicales (MCM)

Segment 2 – Discussion sur le commerce et les voyages

Segment 3 – Discussion sur les finances

Segment 4 – Discussion sur les communications et vidéo de l’épilogue

Segment 5 – Evaluation à chaud et conclusion

1 Comment »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 prescrivant les mesures…
Défiler vers le haut