Skip to content

Un scientifique veut hacker des humains hybrides pour survivre sur Mars

Voyager sur Mars est trop dangereux pour les humains et le restera à moins que les scientifiques ne sachent comment protéger correctement les astronautes de l’assaut mortel du rayonnement cosmique.

Habituellement, les propositions visant à protéger les astronautes au cours d’un voyage aller-retour d’un an impliquent un meilleur blindage à bord des engins spatiaux. Mais Space.com rapporte que le généticien Chris Mason, de l’Université Weill Cornell, a une idée différente : hacker les humains avec l’ADN des tardigrades qui permet aux petites créatures bizarres de survivre à un rayonnement intense.

C’est une idée inhabituelle et spéculative, mais qui pourrait aussi illustrer l’étrange avenir de la biotechnologie et des voyages spatiaux.

Mason a longtemps fait des recherches sur les effets des voyages spatiaux sur le corps humain. Puisque les tardigrades sont capables de survivre aux horreurs infinies de l’espace, leur génome pourrait potentiellement rendre les cellules humaines plus résistantes.

Mais Mason admet que tout piratage de gène humain-tardigrade est encore pour des décennies.

« D’ici 20 ans, j’espère que nous pourrons en être au stade où nous pourrons dire que nous pouvons créer un humain qui pourrait mieux survivre sur Mars. »

Stephen Hawking : « Je suis convaincu que les humains doivent quitter la Terre »

A ne pas manquer !  Une application ADN est désormais accessible

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Cette IA sait quand vous mourrez et ses créateurs ne…