Skip to content

Le Vatican accueille une conférence sur le transhumanisme

Humanity 2.0 et le Vatican discutent de The TransHuman Code

Avec le soutien de l’Université pontificale du Latran (PLU), les mondialistes se sont réunis lundi à la Cité du Vatican pour discuter de la meilleure voie à suivre avec l’humanité et la technologie.

La réunion a été décrite comme « un rassemblement exclusif de dirigeants des secteurs de la technologie, des entreprises, des finances, du gouvernement, du monde universitaire, de l’ecclésiastique et des médias… afin de catalyser la prise de conscience et d’établir la meilleure voie à suivre avec humanité et technologie en harmonie ».

Parrainée par la Fondation OISTE, Humanity 2.0 a organisé la réunion intitulée « Technologie et épanouissement humain » avec le soutien du PLU au Collegio Teutonico, qui est adjacent à la Place Saint-Pierre.

Humanity 2.0 a été développé en collaboration avec le Dicastère pour la promotion du développement humain intégral (DPIHD – Dicastery for Promoting Integral Human Development) en tant qu' »agent du bien commun et croyant en la nécessité d’un horizon commun pour unir l’humanité », selon le site web de l’organisation.

Le pape François a créé le DPIHD en août 2016 avec pour mission de promouvoir « le développement intégral de la personne à la lumière de l’Évangile et conformément à la doctrine sociale de l’Église ».

Le DPIHD fonctionne « au moyen d’un réseau d’interactions qui implique les Églises locales, les Conférences épiscopales, les autres organes de la Curie romaine, les organisations internationales (catholiques et non catholiques), les relations avec les gouvernements et les organisations supranationales », selon la déclaration de mission.

La vision de Humanity 2.0 est définie par cinq convictions, notamment la conviction que nous sommes une espèce ayant la responsabilité collective de façonner notre avenir et que les défis pour l’humanité doivent être relevés par une action coordonnée.

A ne pas manquer !  Huawei se prépare aux chefs suprêmes robots et à la communication avec les morts

L’organisation tente d’atteindre ses objectifs de trois manières, la troisième étant de faire venir « des organisations religieuses qui s’alignent pour lutter contre les obstacles et investir dans la solution ».

Artificial Humanity Philip Larrey An Essay on the Philosophy of Artificial IntelligenceLa réunion au Collegio Teutonico, lundi, a été centrée sur les conférences de Carlos Moreira et David Fergusson et leur livre cosigné, The transHuman Code: How to Program Your Future, ainsi que le père Philip Larrey et son livre, Artificial Humanity: An Essay on the Philosophy of Artificial Intelligence.

Moreira est un leader actif et membre de plusieurs institutions et organisations axées sur le développement de l’innovation technologique et la préservation de l’identité humaine.

Fergusson est un chef de file du financement des entreprises spécialisé dans les fusions et acquisitions mondiales.

Le Père Philip Larrey est un prêtre catholique qui est titulaire de la chaire de logique et d’épistémologie à l’Université pontificale du Latran au Vatican et président de Humanity 2.0.

D’après le synopsis de The TransHuman Code :

The TransHuman Code: How to Program Your FutureCe que les auteurs proposent, c’est que si nous commençons à concevoir l’avenir transhumain d’un point de vue humain, en veillant à ce que la technologie inspire une révolution ou une évolution, nous pouvons alors veiller à ce que l’humanité continue à prospérer. Le Code transhumain tente de centrer l’humanité sur la tension émergente entre un monde contrôlé par l’homme et un monde contrôlé par la machine. Moreira et Fergusson examinent comment les humains peuvent maintenir l’unicité et l’humanité de ce nouveau monde.

Le livre de Larrey, Artificial Humanity, propose une discussion philosophique sur l’intelligence artificielle.

A ne pas manquer !  La NASA envoie un drone hélicoptère vers Mars

OISTE, sponsor du récent rassemblement de Humanity 2.0 au Vatican, a un statut consultatif auprès du Conseil économique et social de l’ONU et est un membre accrédité du groupe des parties prenantes des utilisateurs non commerciaux de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers.

Accesswire, The transHuman Code, Church Militant

« Never has there been a more important time in our history for business, government, academic and religious leaders to align on the core tenants of humanity, déclare Carlos Moreira, co-auteur de The transHuman Code.

« Humanity is at a crossroads and the time has come for us not just to think collaboratively, but to put our thoughts into action”, a déclaré Matthew Sanders, CEO de Humanity 2.0. “This event assembles thought leaders from around the world to collaboratively act on providing global solutions. »

David Fergusson, co-auteur de The transhuman Code déclare : »In this, the age of technological revolution, advocating and innovating the greatest good for all humanity is paramount to realizing the full potential of our future. »

« Technology is shaping the fabric of our society », déclare Rev. Philip Larrey, auteur de Artificial Humanity and Connected World. « We need to challenge industry leaders to take into account just how it impacts the ethics in business. »

1 Comment »

  1. Voilà une attitude qui tranche avec l’hostilité de principe affichée par certains chrétiens:

    A lire sur Famille chrétienne // Le christianisme, premier adversaire du transhumanisme
    (https://www.famillechretienne.fr/politique-societe/sciences-et-technologies/le-christianisme-premier-adversaire-du-transhumanisme-234266)

    A lire sur La Croix // Comment le transhumanisme percute la foi chrétienne
    (https://www.la-croix.com/Ethique/Sciences-humaines/Comment-le-transhumanisme-percute-la-foi-chretienne-2015-11-02-1375582)

    C’est sans doute parce que le Pape François est devenu prudent. Conscient que l’Eglise n’est pas en odeur de sainteté dans l’opinion publique, il a pu constater que les propos homophobes ou toute autre attaque était une réaction contreproductive. Il hésite donc à se poser en persécuteur du transhumanisme aux côtés de certains croyants dont la loyauté au clergé est discutable et qu’il ne gagnerait pas forcément à parrainer.

    A lire sur le Salon Beige // Les Identitaires devant le Bataclan
    (https://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/11/interdits-de-manifester-des-militants-de-g%C3%A9n%C3%A9ration-identitaire-se-sont-rassembl%C3%A9s-devant-le-bataclan-cette-apr%C3%A8s-midi.html)

    Et puis il n’est pas exclu que le Pape soit mieux renseigné que d’autres sur la diversité des transhumanistes. Certes les idées de certains transhumanistes sont ignobles et critiquables…

    A lire sur Usbek & Rica // « NRx », le mouvement néo-réac monarchiste de la Silicon Valley
    (https://usbeketrica.com/article/nrx-neo-reactionnaire-monarchiste-silicon-valley)

    … mais il serait médiatiquement périlleux pour un promoteur de la paix et de l’amour du prochain de les imputer à tous les transhumanistes de la Terre.

    A lire sur Newsyoung // James Hughes : portrait d’un citizen cyborg
    (https://newsyoung.fr/james-hughes-portrait-dun-citizen-cyborg/)

    En procédant à ce genre de condamnation, ne risque-t-il pas de faire le buzz? Et d’offrir une tribune aux transhumanistes des lumières (démocrates, humanistes, partisans de la préservation de l’environnement, des droits sociaux, du principe de précaution), trop souvent occultés au profit des transhumanistes du Dark Enlightment (autoritaires, antihumanistes, minarchistes)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Les États-Unis mènent la course à l'IA, la Chine fermant…