Skip to content

Les scientifiques chinois déclarent avoir trouvé une alternative plus sûre à l’outil CRISPR

Des chercheurs de l’Université de Pékin, en Chine, ont mis au point une nouvelle technologie d’édition des génomes. Ils pensent que cette technologie est prometteuse comme solution de remplacement de CRISPR pour lutter contre les maladies humaines.

Selon un article publié lundi dans la revue Nature Biotechnology, cette nouvelle technologie, LEAPER, qui signifie « leveraging endogenous ADAR for programmable editing of RNA », fonctionne de manière similaire à CRISPR-Cas13, ciblant les molécules d’ARN par opposition à l’ADN comme le célèbre CRISPR-Cas9.

Mais alors que CRISPR-Cas13 s’appuie à la fois sur un guide ARN et sur l’enzyme Cas13 pour effectuer ses modifications sur l’ARN, le système LEAPER n’a besoin que d’un seul composant, appelé ADAR-recruiting RNAs (arRNAs). Cela rend le système « plus facilement livrable et moins susceptible d’entraîner des réponses immunitaires cellulaires indésirables », ont déclaré les chercheurs au média chinois Caixin.

En ce qui concerne les utilisations potentielles de leur alternative CRISPR, le chercheur de Pékin Zhou Zhuo a déclaré à Caixin qu' »il existe des perspectives claires d’utilisation de cette technologie dans le traitement des maladies ».

En fait, lors de tests de cellules prélevées sur des personnes atteintes du syndrome de Hurler, une maladie génétique débilitante, LEAPER a pu corriger « des quantités suffisantes » de l’ARN muté des cellules, a déclaré à Caixin Ernst Wolvetang, généticien de l’Université du Queensland, qui n’a pas participé à cette recherche.

Cependant, la recherche n’en est encore qu’à ses débuts et ne fait que commencer à faire des essais sur des animaux – ce qui signifie que nous ne saurons pas avant un certain temps si LEAPER détrônera CRISPR en tant que technologie prééminente d’édition génétique.

A ne pas manquer !  Nous sommes à l’aube d’une révolution de l’édition de gènes, sommes-nous prêts ?

The Global Times

* Adenosine Deaminase Acting on RNA (ADAR)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Une nouvelle étude suggère que le pont entre l'homme et…