Skip to content

Les ambitions de Huawei en matière d’IA

Le Chinois Huawei a de grandes ambitions pour affaiblir l’emprise américaine sur le leadership de l’IA

Le chinois Huawei a récemment fait la une des journaux pour une myriade de raisons, parmi lesquelles des accusations de fraude, le vol présumé de secrets commerciaux et sa domination croissante dans la 5G, qui ont toutes servi à alimenter les inquiétudes de longue date du monde occidental sur la menace pour leur sécurité.

Beaucoup moins de choses ont été écrites sur la stratégie d’intelligence artificielle du géant de la technologie. Mais dans une interview exclusive avec Xu Wenwei, directeur du conseil d’administration de Huawei et directeur de la stratégie et du marketing de l’entreprise, a vanté la portée de ses plans d’intelligence artificielle. C’est l’ingrédient final de l’hégémonie mondiale du géant de la technologie, qui n’a jamais été égalé par aucune autre entreprise.

Xu a déclaré que Huawei prévoit d’augmenter ses investissements dans l’intelligence artificielle et de l’intégrer à l’ensemble de l’entreprise pour « construire un portefeuille complet d’intelligence artificielle ». Comme Huawei est une entreprise privée, il est difficile de quantifier ses investissements technologiques. Mais les représentants de l’entreprise ont déclaré l’an dernier qu’elle prévoyait de doubler ses dépenses annuelles de R&D pour les porter entre 15 et 20 milliards de dollars. Cela pourrait propulser l’entreprise entre la cinquième et la deuxième place dans les dépenses mondiales de R&D. Selon son site Web, quelque 80 000 employés, soit 45 % de la main-d’œuvre de Huawei, sont affectés à la recherche et au développement.

La vision de Huawei s’étend des puces d’intelligence artificielle pour les centres de données et les appareils mobiles aux logiciels d’apprentissage en profondeur (deep learning) et aux services cloud qui offrent une alternative à ceux d’Amazon, Microsoft ou Google. La société étudie les principaux défis techniques, notamment en rendant les modèles d’apprentissage automatique (machine learning) plus efficaces en données et en énergie, et plus faciles à mettre à jour, a déclaré Xu.

Mais Huawei lutte pour convaincre le monde occidental qu’on peut lui faire confiance. Et l’IA ajoute une autre dimension à ces inquiétudes. Les services de machine learning constituent une nouvelle source de risque, car ils peuvent être exploités par des pirates informatiques, et les données utilisées pour former ces services peuvent contenir des informations privées. L’utilisation d’algorithmes d’intelligence artificielle rend également les systèmes plus complexes et opaques, ce qui rend l’audit de sécurité plus difficile.

MIT Technology Review

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares