Skip to content

La France abandonne Google pour récupérer son indépendance en ligne

La France travaille d’arrache-pied pour éviter de devenir une colonie numérique des États-Unis ou de la Chine. Le mois dernier, l’Assemblée nationale et le ministère des Armées ont déclaré que leurs appareils numériques cesseraient d’utiliser Google comme moteur de recherche par défaut. Au lieu de cela, ils utiliseront Qwant, le moteur de recherche français qui se targue de ne pas suivre ses utilisateurs.

«Nous devons donner l’exemple», a déclaré Florian Bachelier, l’un des députés présidant le groupe de travail de l’Assemblée sur la cybersécurité et la souveraineté numérique, créé en avril 2018 pour aider à protéger les entreprises françaises et les agences de l’Etat des cyberattaques et de la dépendance croissante à l’égard des entreprises étrangères.

Wired

4 Comments »

  1. bah il serait temps déjà que dans les sous-marin nuclear les ordinateurs avait kapersky comme anti virus 😂 sacrer sécurité 🔐 les russe doivent bien rigoler sur notre pays délabré 😭

  2. la blague du jour mdr , la france est dans l’otan et l’armée doit travailler avec des logiciels us … donc on est dans la bêtise absolue. il’faudrait deja sortir de l’otan pour donner un sens à cette article

  3. C’est une très bonne chose.

    La France doit peser à l’international en matière d’informatique et de savoir-faire numérique.

    Vive la France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares