Skip to content

Entre mes mains, confidences d’un embaumeur

Olivier Emphoux est thanatopracteur depuis près de trente ans. Ce métier d’embaumeur consiste à restaurer les corps des défunts et procéder à leur conservation. Il a passé trente années à proximité de l’au-delà et cela l’amène à affirmer avec certitude qu’il existe une vie après la mort. Le livre Entre mes mains, est une partie de sa vie professionnelle, témoin de phénomènes paranormaux et de prise de conscience sur la mort, avec des découvertes capitales lors du tremblement de terre d’Haïti sur le plan spirituel et des phénomènes qu’il a perçus du cycle de l’âme post mortem.

Son précédent livre, « Aux Portes de l’inconnu » paru aux Ed. de l’Opportun, est également un témoignage inédit et puissant sur son quotidien et sur les manifestations paranormales dont il est le témoin privilégié.

Olivier Emphoux est né le 8 juillet 1961 à Avignon. Il a choisi ce métier par ambition spirituelle, cela remonte à son enfance vers 12-15 ans. Après avoir travaillé principalement comme porteur de cercueil, fossoyeur, il suit une formation théorique et pratique pour devenir thanatopracteur et a obtenu le diplôme de thanatopraxie du CNERT, en 1990. Quelques années plus tard, il obtient le diplôme national de thanatopracteur. En 2006, il obtient le diplôme anglais d’embaumeur « The British Institute Of Embalmers » et travaille depuis pour une entreprise américaine spécialisée dans la recherche des corps lors de catastrophes naturelles ou accidents (tremblements de terre, accidents d’avion, tsunamis…) pour la recherche d’identification post ADN et la conservation de restes humains.

Il est celui qui a passé sept semaines dans les Alpes sur la scène dévastée du crash de la German Wings, celui qui s’est occupé des victimes du tremblement de terre d’Haïti, de tsunamis, d’explosions, de massacres…

Vie après la mort : des scientifiques ont affirmé que la conscience humaine vit après la mort

Quelques années plus tard en lisant une revue, il découvre un article d’un Physicien anglais, Roger Penrose, sur la conscience et la mécanique quantique  – où selon certains scientifiques bien respectés, la mécanique quantique permet à la conscience de vivre après la mort du corps. Olivier Emphoux  comprenait mieux ce qu’il avait vu, et ce qu’il voit encore sur les lieux de fin de vie brutale (meurtres de masse, génocides…). Le Massacre des Haïtiens de 1937 est un massacre à la machette de plus de 20 000 Haïtiens, qui s’est déroulé principalement près de la rivière de Dajàbon, devenue rouge de sang. Les âmes de ces personnes tuées en 1937 sont restées sur place, et Olivier Emphoux peut les voir sur les lieux mêmes de ce massacre : dans la rivière, sur une berge… .

Une partie de ce que les dominicains et haïtiens appellent the Massacre River.

« Lorsqu’une vie humaine s’arrête naturellement, et lorsqu’une vie humaine s’arrête par une contrainte extérieure, une mort brutale, un tremblement de terre, un assassinat, un meurtre… il y a une différence fondamentale que j’ai sentie et perçue. Tout se passe sur le lieu de l’impact géographique où l’arrêt de la vie s’est réalisé. La matière a une mémoire pour ce cas très précis. »

Pour les défunts(es) de mort naturelle, l’âme quelque temps après le décès, quitte le corps et se fond dans cet espace infini, la structure quantique de l’être humain après la mort permet à la conscience de vivre en l’absence du corps. Pour les défunts(es) de morts violentes, traumatismes de masse, l’âme va quitter le corps mais ne va pas se fondre dans cet espace infini, l’âme ou ce que contient la fonction quantique d’un être humain va rester sur le lieu d’impact géographique très précis de la fin de sa vie, cela peut être la matière du sol, sur des pierres, dans des maisons, au pied des arbres… . Olivier Emphoux va donc voir ou percevoir ces restes d’êtres humains dans la matière du lieu géographique où ils sont décédés brutalement, en toute partie du globe terrestre. C’est une connexion entre Olivier Emphoux et ces personnes décédées qui continuent à évoluer dans la matière des lieux de leur fin de vie.

Pour commander l’ouvrage, il vous suffit d’imprimer et de compléter le bon de commande accompagné du paiement par chèque (ou par mandat), à l’adresse suivante :

Les Éditions de Monseny
66 Rue Basse
30520 Saint Martin de Valgalgues
France

Téléphone : 06.49.23.19.44
E mail : contact@leseditionsdemonseny.info
Website : www.leseditionsdemonseny.com

Olivier sera en direct sur Nuréa TV le 20/03/2018 à 20h30 pour présenter son nouveau livre « Entre mes mains », et pour partager son témoignage sur les phénomènes hors du commun auxquels il a été confronté et surtout nous faire part des prises de conscience et découvertes sur la mort, où sa vie professionnelle l’a emmené.

Vie après la mort : Aux portes de l’inconnu – Un embaumeur raconte

Laisser un commentaire

Shares