Skip to content

L’immortalité humaine pourrait être acquise grâce à l’intelligence artificielle

Dans une récente interview, le chercheur Alex Zhavoronkov a parlé de la façon dont il croit que l’IA aidera l’humanité à vaincre le vieillissement. Sa société, Insilico Medicine, est déjà à l’avant-garde de l’utilisation de l’IA comme outil pour faciliter le développement de médicaments qui combattent les maladies liées à l’âge.

Alex Zhavoronkov est le directeur de l’International Aging Research Portfolio (IARP) et de la Biogerontology Research Foundation (la biogérontologie est l’étude des processus biologiques de vieillissement), ainsi que le PDG de la société de bioinformatique Insilico Medicine. Son idée, au lieu de craindre l’intelligence artificielle comme le signe avant-coureur de la disparition de l’humanité, Zhavoronkov veut utiliser l’IA pour vaincre le vieillissement.

L’immortalité humaine se trouve-t-elle entre les mains de l’IA ? Zhavoronkov pense que oui, et il a expliqué pourquoi dans une interview à Life Extension Advocacy Foundation (LEAF). Zhavoronkov a souligné le travail que fait Insilico pour lutter contre le vieillissement et les maladies liées à l’âge. Le projet est un algorithme appelé OncoFinder, qui analyse les voies moléculaires associées à la croissance et au développement du cancer et du vieillissement.

Zhavoronkov a déclaré : Je pense que l’application de l’intelligence artificielle pour le vieillissement est le seul moyen pour le mettre sous contrôle médical complet. Notre objectif à long terme est d’améliorer continuellement la performance humaine et de prévenir et guérir les maladies liées à l’âge.

D’ici à 5 ans, nous voulons construire un système complet pour modéliser et surveiller l’état de santé humain et corriger rapidement les écarts par rapport à l’état sain idéal avec le mode de vie ou des interventions thérapeutiques. Compte tenu de ce que nous savons déjà, j’espère que nous pourrons le faire plus tôt que dans 5 ans […] L’une de nos principales contributions sur le terrain était l’application des réseaux de neurones profonds pour prédire l’âge de la personne. Les gens sont très différents et ont des maladies différentes. Je pense que cette approche est nouvelle et entraînera de nombreuses percées.

Zhavoronkov a également expliqué le rôle important que l’intelligence artificielle jouait dans la facilitation du développement de médicaments susceptibles de traiter le vieillissement et les maladies liées à l’âge. « Notre écosystème d’IA est composé de pipelines multiples », a-t-il déclaré. « Avec nos pipelines de développement de biomarqueurs et de découverte de médicaments, nous pouvons faire disparaître presque toutes les maladies […] Et puisque nous considérons le vieillissement comme une forme de maladie, plusieurs des mêmes algorithmes sont utilisés pour développer des biomarqueurs et des médicaments pour prévenir et peut-être même restaurer les dommages associés au vieillissement « .

Pour Zhavoronkov, l’impact potentiel de l’IA sur l’humanité va bien au-delà de la possibilité qu’il puisse causer une apocalypse de la singularité – ce pourrait être ce qui nous sauve de la mort.

Pour en savoir plus sur la façon dont OncoFinder fonctionne, lisez les articles suivants:

http://www.nature.com/leu/journal/vaop/naam/abs/leu2014130a.html
http://journal.frontiersin.org/Journal/10.3389/fgene.2014.00049/abstract
http://journal.frontiersin.org/Journal/10.3389/fgene.2014.00055/abstract
http://journal.frontiersin.org/Journal/10.3389/fmolb.2014.00008/full

OncoFinder, LEAF : Dr. Alex Zhavoronkov – A.I. Contre le vieillissement

1 Comment »

  1. Puiske Ces médicaments ont pour effet de lutter contre la vieillesse penser vous pensez kel puisse augmenter la résistance ou prolonger la longévité de l’être

Laisser un commentaire

Shares