Skip to content

Des biologistes britanniques annoncent pouvoir cultiver des embryons humains au-delà de 14 jours

Dernière mise à jour le 27/01/2019

C’était écrit. Des biologistes britanniques réclament, au nom du droit à la connaissance, qu’on leur donne la possibilité de pouvoir cultiver des embryons humains fécondés in vitro au-delà de 14 jours. Lorsqu’elles sont autorisées, de telles recherches ne peuvent actuellement être menées au-delà de cette période. C’est là une forme de consensus international qui repose sur une forme de pragmatisme éthique et quelques données biologiques. Il tient faut aussi tenir compte de la réalité biologique : pour se développer l’embryon humain doit, après quelques jours, se nicher au sein de la muqueuse utérine. C’est ce qui avait conduit les britanniques à mettre au point le concept utilitariste de « pré-embryon », nullement reconnu en France.

lire la suite sur Journalisme et Santé Publique

Voir Nature : Self-organization of the human embryo in the absence of maternal tissues ; Embryology policy: Revisit the 14-day rule
BBC : Embryo study shows ‘life’s first steps’

LIRE AUSSI 🔖  L'Europe donne le feu vert à la première thérapie génique pour les enfants

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Google a de grandes ambitions dans le domaine de la…