Skip to content

Un microscope utilise l’IA pour trouver les cellules cancéreuses

Un nouveau microscope, mis au point par des chercheurs de l’UCLA, utilise l’intelligence artificielle pour détecter les cellules cancéreuses dans des échantillons de sang. Plus rapide et plus précis que les techniques contemporaines, il peut analyser 36 millions d’images par seconde sans endommager les échantillons de sang.

Photonic time stretch microscope, Tunde Akinloye/CNSI

Photonic time stretch microscope, Tunde Akinloye/CNSI

Le dispositif utilise quelque chose appelé « photonic time stretch » étirement temporel photonique et le deep learning.

Le microscope prend des photos de cellules sanguines à l’aide de lasers clignotants. Aux côtés des optiques qui stimulent la clarté dans les images, le nouveau microscope peut suivre des informations autrefois impossibles. Ensuite, l’IA utilise l’apprentissage profond (deep learning) pour distinguer la différence entre la bonne santé et le cancer criblé de globules blancs.

Le temps photonique étire les cellules d’images du microscope sans leur causer de dommages et peut identifier plus de deux douzaines de caractéristiques physiques, y compris : la biomasse, la granularité et la taille.

La méthode d’étirement temporel photonique promet de repérer les cellules cancéreuses dès le départ, permettant un traitement plus rapide pour arrêter la propagation. Un diagnostic basé sur des données, améliore la disponibilité de nouveaux traitements et diagnostics.

L’étude a été publiée dans la revue Nature Scientific Reports.

Science News Journal

Shares