Skip to content

Memorial capsule : un implant avec les cendres d’un défunt

Erwan Mabilat est tombé dans le bain du body piercing en 1995. Il est diplômé de l’École nationale supérieure d’art de Bourges (ENSA), en 2002, où il a développé un travail autour des modifications corporelles de 1997 à 2002. En parallèle, il a commencé à travailler professionnellement en tant que body piercer dès 1998 sous le nom de Little Frankenstein. Il s’est installé à Lyon en 2005 puis à créer Dysmorphic en 2010 où il pratique le Bodmod. A la fois body hacker, bioartist, body artist … les termes ne manquent pas même s’ils ne désignent pas exactement les mêmes activités.

dysmorphic

Erwan propose une « Memorial capsule » qui peut être remplie avec des petits objets : fleurs, cheveux, dent, un mot ou les cendres du défunt. Vous pouvez l’utiliser comme un engagement envers votre partenaire ou pour garder le souvenir d’un défunt. La capsule s’implante sous la peau.

Pour éviter tout risque sanitaire, l’implant est en titane, une matière plus hypoallergénique et plus solide que le silicone, avec un alliage Titane ASTM F136, couramment utilisé dans le domaine des implants médico-chirurgicaux. La pièce est entièrement fabriquée par Erwan.

Elle est ensuite rendue légèrement rugueuse et anodisée. L’anodisation, c’est ce qui donne la couleur au titane. C’est une oxydation superficielle qui débarrasse le matériel des impuretés et le protège. Le coté bicolore n’est évidemment pas nécessaires, il a été fait pour renforcer la référence à une gélule. On peut faire une coloration monochrome. Une fois refermé et soudé, c’est un mini coffre-fort. On peut passer l’implant à l’autoclave, si les objets encapsulés ne craignent pas la chaleur. L’ensemble va alors subir une température de 134°C et 2.5bar de pression.

On ajoute à cela que l’air contenu dans la capsule chauffe et se dilate sans problème. On limite malgré tout le temps d’exposition à un cycle de stérilisation court. Si les objets encapsulés craignent la chaleur, on stérilise la capsule avec un comprimé de stérilisation à froid.

La solidité et la sécurité étaient une préoccupation première. Le coté sanitaire a déjà été abordé, mais il y a aussi tous les symboles auxquels un tel concept renvoi : le secret, le trésor, la conservation, la préservation,…l’inviolabilité et l’immortalité des souvenirs ou des artefacts.

Il ne se voyait donc pas proposer à ses clients un concept de « capsule éternelle » qui finirait par se disloquer. Le titane est la meilleure option à ses yeux et son nom fait aussi référence à des immortels (Titans)… donc il n’y a pas de hasard …

Le prix de base est de 200€. Il peut évoluer suivant le volume de la capsule et la procédure varie.

En dessous de Ø6mm la procédure se fait avec une simple aiguille.

Au-dessus de ce diamètre, il y a recours à un bistouri et une spatule pour décoller la peau et placer l’implant.

Ça reste des petites procédures qui prennent 1/4 d’heure. Il faut en tout 1 heure pour préparer le plan de travail, la peau du client, et enfin expliquer les soins.

Les « objets » à inclure doivent être envoyés au préalable afin qu’il puisse fabriquer et sceller hermétiquement la capsule.

Erwan Mabilat
Dysmorphic
18 rue d’Algérie, 69001 Lyon, France
Téléphone : 04 78 23 59 20
dysmorphic.laboratory@yahoo.fr

dysmorphic logo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :