Skip to content

La stimulation cérébrale électrique améliore la créativité, disent les chercheurs

Les niveaux sécuritaires de la stimulation électrique peuvent améliorer votre capacité de penser de manière plus créative, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de Georgetown.

Le Professeur de psychologie de Georgetown Adam Green et Dr Peter Turkeltaub de Georgetown University Medical Center (GUMC) et MedStar National Rehabilitation Network ont publié une étude le 13 avril 2016 sur Oxford Journals Cerebral Cortex.

L’équipe a utilisé la stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS) pour stimuler une région du cerveau connue pour être associée à la créativité en donnant aux sujets des indices verbaux pour réfléchir de manière plus créative.

« Nous avons constaté que les personnes qui étaient plus en mesure d’augmenter leurs activités dans une région à l’avant du cerveau, appelée le cortex frontopolar1, étaient les plus aptes à augmenter la créativité des connexions qu’ils ont formé » explique Green. « Comme la montée en activité dans le cortex frontopolar semblait soutenir un coup de pouce naturel dans la pensée créatrice, nous avons prédit que la stimulation des activités dans cette région du cerveau faciliterait ce coup de pouce, permettant aux gens d’atteindre des sommets créatifs plus élevés. »

L’utilisation de tDCS ciblant le cortex frontopolar dans deux tâches de créativité à permis aux sujets de former de connexions analogiques plus créatives entre un ensemble de jeux de mots et de générer des associations plus créatives entre les mots.

« Ce travail est un départ de la recherche traditionnelle qui traite la créativité comme un trait statique, » explique Green. « Au lieu de cela, nous nous sommes concentrés sur la créativité comme un état dynamique qui peut changer rapidement sur un individu, quand ils « mettent leur chapeau pensant ».

« Les conclusions de cette étude offrent de nouvelles suggestions qu’en donnant aux individus un « zap » de stimulation électrique peut améliorer l’élan naturel de pensée du cerveau dans la créativité », ajoute-t-il.

Les chercheurs ont écrit que leurs résultats prouvent que tDCS améliore l’ « augmentation consciente de la créativité stimulée par l’intervention cognitive et étend les frontières connues de l’amélioration tDCS au raisonnement analogique, une forme d’intelligence créatrice qui est un puissant moteur pour l’innovation. ».

Turkletaub, un neurologue cognitif GUMC, espère qu’un jour les médecins puissent être en mesure d’améliorer le raisonnement analogique créatif à l’aide des tDCS pour aider les personnes atteintes de troubles du cerveau.

Green et Turkeltaub disent que même si leurs résultats sont prometteurs, « il est important d’être prudent sur les applications de stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS). »

Il reste beaucoup d’inconnu sur comment la tDCS affecte le fonctionnement du cerveau, « Tout effort visant à utiliser le courant électrique pour stimuler le cerveau en dehors de laboratoire ou clinique pourrait être dangereux et devrait être fortement découragé » a mis en garde Green.

Ce travail a été soutenu par le prix de la National Science Foundation, The John Templeton Foundation, the National Center for Advancing Translational Sciences via Georgetown Howard Universities Center for Clinical and Translational Science (KL2 TR000102) and Pymetrics.

Georgetown University Medical Center (GUMC)


1Cortex préfrontal, aire 10 de Brodmann (frontopolar, antérieur, rostral) ; BA10, cortex frontopolar préfrontal

https://en.wikipedia.org/wiki/Brodmann_area_10

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cortex_pr%C3%A9frontal

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aires_de_Brodmann