Skip to content

Dossier Spécial Transhumanisme – la Croix

Du 3 au 24 novembre 2015, la Croix a enquêté sur le courant transhumaniste, qui prétend utiliser les progrès de la science et de la technologie pour transformer l’Homme et lui permettre de dépasser ses limites biologiques.

cliquez sur les PDF ci-dessous :

Humanité 2.0.

Les avancées et les convergences des biosciences, des sciences cognitives, des nanotechnologies et de l’informatique ont ouvert des champs de recherche et de nouveaux espoirs pour améliorer les fonctions et les capacités des êtres humains. Les…

« Immortalité : il sera bientôt possible de télécharger son cerveau sur une puce »

Les partisans du transhumanisme voient dans les progrès de la science la possibilité de transformer l’homme, en transcendant ses limites biologiques, et notamment en faisant reculer la mort.

voir aussiVidéos : Interview de Jean-Michel Besnier sur le mouvement transhumaniste

Pour la théologie chrétienne, la mort est un passage nécessaire

Les théologiens peuvent s’appuyer sur les fondamentaux de l’anthropologie chrétienne, qui connaît l’homme dans sa finitude de créature.

Bertrand Vergely : «Vouloir ainsi supprimer la mort est en réalité suicidaire»

Loin de la quête d’immortalité « héroïque » des Grecs anciens, la volonté de perpétuer indéfiniment le corps revient à priver l’homme de tous les ressorts de la vie, décrypte Bertrand Vergely.

Devenir immortel ?

Vers un post-humain ? Les découvertes scientifiques permettent de réparer l’homme et même de l’augmenter.

d312ff7ff3fcc7d6d4e54f71bc620efdAugmenter l’homme ?

Vers un post-humain ? Loin d’être de la science-fiction, un certain nombre de réalisations permettent déjà d’augmenter les capacités de l’homme, et non plus seulement de le « réparer ».

Oscar Pistorius, le coureur sans jambes

Avant d’être condamné après la mort de sa compagne, l’athlète sud-africain a été au centre des discussions sur l’augmentation artificielle des capacités sportives.

Alain Damasio : «Les tentations transhumanistes se fondent sur l’antique désir d’être Dieu»

Les transhumanistes visent la subversion des cadres ontologiques de la condition humaine : être ici et maintenant, être blessé, s’affaiblir, vieillir et mourir.

Le clonage risque de remettre en cause la diversité

Depuis trente ans, l’aide médicale à la procréation (AMP) s’est développée dans le monde. Elle désigne des techniques, au départ destinées à remédier à l’infertilité, qui dessinent aujourd’hui un mode alternatif de procréation, posant de nombreuses questions éthiques. Clonage, gestation pour autrui ou recherche de l’enfant parfait, le philosophe français Jean-Michel Besnier, spécialiste du transhumanisme, fait le point sur l’avenir des techniques artificielles d’aide à la procréation et les questions que cela pose.

voir aussiVidéos : Interview de Jean-Michel Besnier sur le mouvement transhumaniste

Jean-François Mattei : « Rien ne serait pire que d’encourager des enfants à la carte »

L’ancien ministre de la santé, professeur de médecine et généticien, met en garde contre le fantasme de l’enfant parfait.

Naître autrement ?

Vers un post-humain ? Depuis trente ans, l’aide médicale à la procréation (AMP) s’est développée dans le monde. Elle désigne des techniques, au départ destinées à remédier à l’infertilité, qui dessinent aujourd’hui un mode alternatif de procréation, posant de nombreuses questions éthiques.

La dignité de la personne au cœur des limites posées par l’Eglise

L’Église catholique rejette les nouvelles techniques biomédicales lorsqu’elles portent atteinte à la vie embryonnaire, à la filiation ou au corps des femmes.

Le transhumanisme s’épanouit dans la Silicon Valley

Nourrie d’une culture flattant le goût du risque et l’individualisme, San Francisco est une terre propice à ceux qui rêvent de connecter le cerveau et la machine. Sans s’embarrasser de question éthique.

« Pour les transhumanistes, les technologies vont sauver l’humanité »

Vers un post-humain ? – Certains voient dans les progrès de la science la possibilité de transformer l’homme, en transcendant ses limites biologiques. Le cahier Sciences & Éthique propose durant quatre semaines d’explorer ce mouvement.

Les organisations transhumanistes dans le monde

De Ray Kurzweil, directeur de l’ingénierie chez Google, à Natasha Vita-More, artiste et présidente du mouvement mondial transhumaniste, les associations et laboratoires de recherche sur le transhumanisme se multiplient depuis les années 2000.
voir aussi Les organismes transhumanistes

La Croix : interview de Jean-Marie Besnier sur le mouvement transhumaniste

Comment le transhumanisme percute la foi chrétienne

Création, résurrection, salut et finitude… Les théories transhumanistes obligent à repenser d’importants fondements de la foi et de l’anthropologie chrétienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :