Skip to content

Jordan Bardella sur le transhumanisme

L’intervention de Jordan Bardella, Député européen du Rassemblement National, a clôturé la soirée du Grand Débat des Valeurs qui a eu lieu hier soir au Palais des Sports. Bardella, considère que le transhumanisme doit être traité par la société, par référendum (RIC). Marine Le Pen souhaite donc traiter les questions fondamentales éthiques sur les évolutions technologiques en cours.

voir le débat en entier

LIRE AUSSI 🔖  Philippe Boulanger : l'implant cérébral en 2061

1 Comment »

  1. Qu’est-ce que le transhumanisme, déjà? C’est l’idée que l’augmentation des capacités humaines par les disciplines et la technologie est le principal moteur du développement individuel ou collectif.

    Questions:
    1° Est-ce que Marine Lepen reconnaît à chacun la liberté d’adhérer à cette idée?
    2° Est-ce que Marine Lepen reconnaît aux individus le droit d’augmenter leurs capacités par tout moyen légal?
    Si la réponse est positive dans les deux cas, on peut s’interroger sur le contenu du référendum sur le transhumanisme: Est-il question d’interdire l’adhésion à une idée ou d’interdire aux individus de faire ce que la loi n’interdit pas?

    En tant que Français, je suis attaché à certains principes de gouvernement. La garantie des libertés proclamées en 1789. Le principe du gouvernement du Peuple , par le Peuple, pour le Peuple. L’indépendance nationale. Je suis donc moins inquiété par la mouvance transhumaniste – une mosaïque de petits groupes sans unité idéologique et politique, ni influence – que par le Rassemblement national, la France insoumise et toute la cohorte de partis extrémistes qui entretient des liens inquiétants avec la Russie de Putine, la République populaire de Chine et d’autres organisations plus douteuses. Quand ses partis ne sont pas subventionnés par ces entités, ils vantent leurs valeurs.

    Quels reproches peut-on faire à l’Association Française de Transhumanisme, exactement? A-t-elle souhaité l’instauration d’un régime autoritaire? A-t-elle prôné l’ultralibéralisme économique? Demande-t-elle la dénaturalisation des Français de couleur et leur bannissement? Ou leur élimination? Veut-elle imposer la pratique du « christianisme »? A-t-elle adopté publiquement des positions islamophobes, antisémites, homophobes, transphobes, etc…? A-t-elle accusé ceux qui militent en faveur d’une plus grande égalité de participer à un prétendu « complot wokiste »? Est-elle acoquiné avec les groupes néonazis fédérés dans Blood & Honor?

    Ce n’est évidemment pas parce que le Rassemblement national n’est pas le parti le plus « radical » sur ces questions qu’il est en odeur de sainteté et habilité à jouer au censeur. Les Français ont bien sûr besoin d’une vraie démocratie référendaire en complément des élections mais pour régler des vrais problèmes, pas pour s’acharner contre leurs concitoyens transhumanistes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.