Skip to content

Jeff Bezos finance une start-up pour inverser le vieillissement

Une nouvelle start-up qui vise à inverser le vieillissement prévoit d’ouvrir un laboratoire au Royaume-Uni, grâce, semble-t-il, à un financement de Jeff BezosAltos Labs est une start-up de biotechnologie qui utilise la reprogrammation cellulaire (médecine régénérative) pour développer des médicaments thérapeutiques pour la longévité.

Altos Labs a levé au moins 270 millions de dollars pour développer sa technologie de reprogrammation cellulaire, une façon de rajeunir les cellules qui, selon certains scientifiques, pourrait être étendue pour revitaliser des corps d’animaux entiers, et, à terme, prolonger ainsi la vie humaine.

La société, qui a été créée aux États-Unis et au Royaume-Uni en 2021, compterait les milliardaires Jeff Bezos et Yuri Milner parmi ses investisseurs, selon le MIT Technology Review.

Shinya Yamanaka, qui a reçu le prix Nobel 2012 pour la découverte de la reprogrammation, agira en tant que scientifique principal non rémunéré et présidera le conseil consultatif scientifique de la société. Il a découvert qu’en ajoutant seulement quatre protéines, il est possible de demander aux cellules de revenir à un état primitif ayant les propriétés des cellules souches embryonnaires.

Carlos Izpisua Belmonte, un scientifique espagnol qui aurait également rejoint Altos, a appliqué ces principes à des souris vivantes, obtenant des signes d’inversion du vieillissement et l’amenant à qualifier la reprogrammation d' »élixir de vie » potentiel. Il a prédit que l’espérance de vie humaine pourrait être augmentée de 50 ans.

Bien que certaines des souris participant à ses expériences aient montré des signes de rajeunissement de leurs tissus, d’autres ont développé de vilaines tumeurs embryonnaires appelées tératomes, qui peuvent être cancéreuses.

« Bien qu’il y ait de nombreux obstacles à surmonter, le potentiel est énorme », a déclaré Yamanaka.

Un autre expert qui rejoint la société est Steve Horvath, professeur à l’UCLA et concepteur d’une « horloge biologique » capable de mesurer avec précision le vieillissement humain et l’efficacité de tout médicament destiné à inverser le processus de vieillissement.

Dans un premier temps, du moins, Altos versera aux chercheurs des salaires d’un million de dollars sans attendre de produits ou de revenus.

LIRE AUSSI 🔖  D’après les auteurs de “l’Effet Télomère”, nous avons le pouvoir d’allonger notre espérance de vie
longévité humaine temps immortalité jeune vieillissement adn

Inverser le vieillissement. Crédit: AdobeStock

D’autres start-ups se sont penchées sur la technologie de reprogrammation, notamment la start-up britannique Shift Bioscience, mais leurs efforts n’ont pas encore abouti à des traitements testés sur des personnes dans le cadre d’essais cliniques.

Calico Labs, une entreprise spécialisée dans la longévité annoncée en 2013 par Larry Page, cofondateur de Google, dirige également un laboratoire axé sur la reprogrammation.

David Sinclair, un chercheur de l’université de Harvard qui a annoncé l’année dernière avoir rendu la vue à des souris grâce à cette technologie, a déclaré que ce domaine était particulièrement prometteur.

« Que peut-on faire d’autre pour inverser le vieillissement du corps ? » a-t-il déclaré. « Dans mon laboratoire, nous répertorions les principaux organes et tissus, par exemple la peau, les muscles et le cerveau, pour voir lesquels nous pouvons rajeunir. »

LIRE AUSSI 🔖  Immortalité

Alejandro Ocampo, qui a travaillé dans le laboratoire de Izpisua Belmonte, a déclaré que la technologie pouvait être utilisée pour « prendre une cellule d’une personne de 80 ans et, in vitro, inverser son âge de 40 ans », mais a averti qu’elle était « risquée » et « très éloignée de la thérapie humaine ».

La principale question qui se pose maintenant est de savoir comment adapter la reprogrammation pour voir si elle peut rajeunir les animaux en toute sécurité sans les tuer, et si le processus peut être réalisé avec des médicaments ordinaires, plutôt que par le biais du génie génétique.

La reprogrammation est encore trop dangereuse pour être expérimentée sur l’homme car, en plus de rajeunir les cellules, elle modifie leur identité – par exemple, en transformant une cellule de peau en cellule souche.

Dans sa dernière lettre aux actionnaires d’Amazon, avant de quitter son poste de PDG, Bezos s’est exprimé sur le vieillissement : « Si les êtres vivants ne s’efforcent pas activement de prévenir la mort, ils finiront par se fondre dans leur environnement et cesseront d’exister en tant qu’êtres autonomes ».

« C’est ce qui arrive quand ils meurent. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.