ordinateur quantique

Honeywell affirme avoir construit le meilleur ordinateur quantique du monde

Dernière mise à jour le 08/03/2020

Le secret le mieux gardé de l’informatique quantique

Honeywell, une entreprise américaine surtout connue pour ses thermostats domestiques, a annoncé qu’elle avait construit l’ordinateur quantique le plus puissant du monde. Alors que tous les yeux étaient tournés vers IBM et Google, qui l’année dernière ont renversé la suprématie quantique, Honeywell a travaillé discrètement sur la technologie quantique qu’elle prévoit de mettre à la disposition de ses clients via Internet dans les trois prochains mois.

La plupart des ordinateurs quantiques, y compris ceux développés par IBM et Google, sont construits autour de qubits supraconducteurs, qui utilisent des circuits sur-refroidis. L’ordinateur quantique d’Honeywell utilise une technologie différente, appelée piège à ions, qui maintient les ions – les qubits de l’ordinateur – en place grâce à des champs électromagnétiques. Les puces quantiques supraconductrices sont plus rapides, mais les pièges à ions sont plus précis et conservent leur état quantique plus longtemps.

Honeywell indique également qu’il peut marquer une pause sur un calcul quantique, lire l’état d’un qubit, puis redémarrer le calcul sur un chemin différent en fonction du résultat. Cela permettrait d’exécuter quelque chose comme une instruction «if» à mi-calcul – une partie fondamentale des langages de codage.

Honeywell a publié les détails sur le fonctionnement de son système dans le référentiel de pré-impression arXiv. La société affirme que son ordinateur sera deux fois plus puissant que la machine IBM, Q System One, lorsqu’elle sera lancée, bien que cette revendication soit susceptible d’être contestée.

Honeywell a aussi conclu des partenariats avec JPMorgan Chase et Microsoft, qui fourniront des algorithmes d’informatique quantique et un savoir-faire général en informatique, ainsi que des investissements dans de plus petits groupes de spécialistes en informatique quantique.

Honeywell peut sembler être un outsider dans ce domaine, mais c’est une entreprise de grande envergure qui possède un savoir-faire industriel qui va bien au-delà des thermostats, notamment dans de nombreux secteurs de haute précision comme la défense et l’aérospatiale. Son expérience dans le domaine du vide et de la cryogénie ont probablement joué un grand rôle dans ses efforts pour construire un ordinateur quantique, qui fait appel à beaucoup plus de domaines d’ingénierie qu’un ordinateur ordinaire. Cela suggère que la smart money pour les technologies quantiques de la prochaine génération devrait aller aux conglomérats industriels comme Honeywell tout autant qu’aux géants technologiques traditionnels comme IBM et Google.

Mais pour le moment, il ne s’agit que d’une annonce. Nous devrons attendre encore quelques mois pour voir ce que l’ordinateur quantique d’Honeywell peut réellement faire.

Techcrunch, Wall Street Journal

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Afficher tous les articles par Jaesa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.