technologie reconnaissance faciale biométrie caméra surveillance

France : Reconnaissance faciale dans des lieux publics

Dernière mise à jour le 27/12/2019

Dans un entretien au Parisien, mardi 24 décembre, le secrétaire d’Etat au Numérique a exprimé le souhait de lancer une expérimentation de la reconnaissance faciale en temps réel sur des images de vidéosurveillance. Cette phase devrait durer de six mois à un an, “sous la supervision de la société civile et de chercheurs”, précise le membre du gouvernement.

Francetvinfo, Les Echos

La France lance un programme national d’identification faciale à l’échelle nationale

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Afficher tous les articles par Jaesa

2 réflexions au sujet de « France : Reconnaissance faciale dans des lieux publics »

  1. Jaesa – Paris – iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions.« Ce qui se conçoit s’énonce clairement » Boileau.
    Jaesa dit :

    Libération : Cédric O a-t-il travaillé dans une entreprise de reconnaissance faciale avant d’entrer au gouvernement ?
    […] Cédric O a (entre autres) occupé deux postes chez Safran Group (né de la fusion entre Sagem et la Snecma). Or, selon plusieurs articles de presse, cette multinationale française commercialiserait des solutions de reconnaissance faciale. Un potentiel conflit d’intérêts donc.

    Cédric O a effectivement été employé comme “chargé de mission auprès du directeur industriel puis responsable de production” de 2014 à 2017 par Safran Group, comme il l’a indiqué dans sa déclaration d’intérêts publiée sur le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Et Safran, via sa filiale “Identity & Security” (ex-Morpho), a bien commercialisé des solutions de reconnaissance faciale. Mais uniquement jusqu’en 2016. Safran Group a depuis cédé cette société, qui s’appelle désormais Idemia, ainsi que toute sa branche sécurité, pour se concentrer sur son cœur de métier, l’aéronautique. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.