Skip to content

Crédit Agricole lance une carte biométrique

Le Crédit Agricole a annoncé le lancement d’une expérimentation de cartes de paiement biométriques incorporant des capteurs d’empreintes digitales dans ses banques régionales de Touraine et du Poitou, et envisage de commercialiser ces cartes à partir en 2020.

Les cartes sont fabriquées et personnalisées par G+D Mobile Security, et NXP Semiconductors fournissant le module électronique tout-en-un et le logiciel embarqué, et Mastercard fournissant les spécifications biométriques et le support. Fingerprint Cards et NXP Semiconductors ont formé un partenariat pour développer des cartes biométriques en 2017. Annonçant sa participation à cette expérimentation, Fingerprint Cards indique qu’il y a maintenant 20 projets pilotes de cartes biométriques sans contact utilisant ses capteurs d’empreintes digitales dans le monde.

« Il s’agit d’une étape clé pour nous et la dynamique grandit rapidement », commente Thomas Rex, vice-président de Smartcards chez Fingerprints. « La sensibilisation grandit à mesure que les banques, les détaillants et les consommateurs reconnaissent la valeur que peut offrir la biométrie. Les banques peuvent réduire la fraude et développer la confiance pour fidéliser et attirer les clients, tandis que les détaillants peuvent optimiser le débit et réduire les abandons, ce qui augmente les revenus. Plus important encore, les consommateurs ne doivent plus compromettre la sécurité au nom de la commodité ».

Société Générale expérimente la carte bancaire biométrique

« Cela fait partie de la stratégie du groupe Crédit Agricole, qui vient de dévoiler son plan à moyen terme », explique Bertrand Chevallier, Directeur général de Crédit Agricole Payment Services, « La carte biométrique vise à répondre parfaitement aux besoins de nos clients en combinant facilité d’utilisation et sécurité. »

Cette expérimentation est prévue pour une période de six mois. La carte n’aura pas de limite de montant de transaction, comme le font généralement les cartes sans contact, mais les clients pourront également les utiliser comme ils le faisaient auparavant, avec un code PIN.

« Ces tests sont essentiels pour le succès de la technologie », ajoute Thomas. « C’est l’occasion de peaufiner les cartes biométriques en tenant compte des commentaires des personnes qui les utiliseront, et c’est aussi une étape importante dans le processus de certification. Nous sommes maintenant dans les phases finales avant un déploiement plus large, il est donc extrêmement intéressant de constater que chaque essai de carte de paiement sans contact biométrique annoncé à ce jour dans le monde entier intègre notre technologie ».

1 Comment »

  1. Donc, pour la petite histoire, la nouvelle carte de banque du crédit agricole permet de valider de deux manières:
    a. En insérant la carte dans le lecteur de carte et en composant son code secret.
    b. En plaçant son pouce sur le lecteur biométrique de la carte et en la posant contre le lecteur.

    L’avantage de la seconde méthode peut être double:
    1° Plus de problème de lecture de la carte avec des fentes de lecteurs usagées ou déformée.
    2° Plus de risque qu’un voleur utilise la carte immédiatement grâce à la fonction de paiement sans code.

    La sécurité accrue des paiements sans code permettra d’augmenter le montant-plafond des paiements quotidiens effectués avec ce mode de paiement. C’est une adaptation intéressante tant qu’on ne s’écorche pas le doigt.

    Cela ne doit toutefois pas nous faire oublier que l’avenir des cartes de banques est remis en cause par les smartphones. Toutes nos cartes peuvent être dématérialisées sous forme d’application smartphone: carte d’identité, carte de métro, carte de banque. Le smartphone était un gadget tendance et une liberté pour certains à ses débuts. Il devient progressivement un bien de première nécessité.

    Les cartes de banques sont en passe d’être disruptés par le smartphone. Qu’est-ce qui disruptera la smartphone et plus précisément la phablette pliable?

    Quelques pistes de réflexion:
    – Les smartwatches sont de plus en plus populaires en dépit de leur limites (1).
    – L’holographie arrivera dans les prochaines années (2) mais il faudra un certain temps avant qu’elle ne puisse intégrée dans les smartwatchs.
    – Dans l’intervalle, les lunettes connectés peuvent les compléter (3).
    – Parallèlement, de plus en plus de gens se font/doivent se faire implanter des puces (4).

    (1) https://www.phonandroid.com/smartwatches-les-apple-watch-meneront-la-croissance-du-marche-jusquen-2023.html
    (2) https://gocar.be/fr/actu-auto/nouvelles-technologies/volkswagen-utilise-des-hologrammes-pour-commander-la-sono
    (3) https://www.clubic.com/realite-augmentee/actualite-850667-huawei-etonnant-brevet-lunettes-ar-fonctionnant-smartwatch.html
    (4) https://fr.express.live/au-royaume-uni-les-entreprises-veulent-implanter-des-puces-electroniques-aux-travailleurs/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.