Skip to content

Fuite d’une base de données de reconnaissance faciale en Chine

Dernière mise à jour le 26/02/2019

La société de reconnaissance faciale SenseNets dévoile des données personnelles de 2,5 millions de citoyens chinois

SenseNets Technology, le fournisseur de biométrie basé à Shenzhen, n’a pas encore commenté la fuite des données exposant les informations personnelles de millions de personnes. Le site Web est hors ligne et la société effectue actuellement une enquête interne, a déclaré une source anonyme sur Caixin.

Victor Gevers, chercheur néerlandais en sécurité à GDI Foundation, a récemment découvert une base de données contenant plus de 2,5 millions d’enregistrements, comprenant les noms, numéros de carte d’identité, adresses personnelles, dates de naissance, informations sur l’emploi et lieux où la technologie biométrique de la société les avait identifiés au cours des 24 dernières heures, entre autres informations. La Fondation GDI avait averti l’entreprise en juillet, mais n’a jamais reçu de réponse.

SenseTime détenait auparavant une participation de 49 % dans SenseNets, rapporte Caixin, mais s’est retirée au moment où GDI a informé SenseNets de sa violation. SenseTime n’a pas fourni de raison pour son désinvestissement.

Forbes, Technadu, Caixin

A ne pas manquer !  La Chine est en train de bâtir une base de données génétiques sur chaque homme du pays
Recommandé
Des projets de loi sur la reconnaissance faciale dans l'État…
Défiler vers le haut