Skip to content

L’Armée de l’Air veut armer des avions de combat d’armes laser

En 2017, la US Navy a dévoilé son système d’armes à laser (LaWS-Laser Weapons System), que les médias ont qualifié de première arme laser active au monde.

Maintenant, l’armée de l’air américaine veut aussi suivre la tendance : elle veut équiper ses avions de combat – y compris le F-35 – d’armes laser d’ici le début des années 2020, rapporte The National Interest.

Projet SHIELD

Plus tôt ce mois-ci, le Pentagone a publié sa Revue de la défense antimissile 2019, un document exposant ses plans stratégiques sur la manière de protéger les États-Unis des missiles ennemis. L’examen prévoyait notamment d’équiper les avions de combat F-35 de lasers pouvant abattre les missiles ennemis en plein vol.

La technologie des armes à laser n’est pas nouvelle dans l’armée de l’air. Le laboratoire de recherche de l’armée de l’air dirige depuis plusieurs années les efforts de développement de la base aérienne de Kirtland. Son objectif : « systèmes lasers, électromagnétisme à haute puissance, modélisation et simulation d’armes, énergie dirigée et électro-optique », selon le site officiel du gouvernement de la base.

Le laboratoire de recherche a effectué des essais de tir depuis le sol et se prépare pour les prochains tests qui auront lieu en vol, selon The National Interest.

Un programme majeur appelé SHIELD (Self-Protect High Energy Laser Demonstrator) cherche à donner aux avions de combat la possibilité d’abattre les avions ennemis en les chauffant et en les brûlant avec un puissant laser embarqué.

Selon Wired, l’un des principaux avantages des systèmes laser par rapport aux armes classiques réside dans le fait que les cibles ennemies peuvent être éliminées sans être complètement détruites ni mettre en danger la vie de civils au sol.

A ne pas manquer !  Plongée dans la cyberdéfense française

The National Interest, Wired, Motherboard

1 Comment »

  1. L’US AIR FORCE veut effectivement tester un système de défense anti-missile SHIELD fondé sur le laser LANCE en cours de développement chez Lockheed. C’est l’une des raisons pour laquelle le F-35A, destiné à l’USAF, est la seule variante dotée d’un canon.

    Il est fort probable que le système SHIELD sera installé sur un variante du futur F-35D, lequel devrait être extrapolé du F-35A à partir de 2030. On l’aura compris le F-35D sera la première version réellement opérationnel de l’avion, les F-35 en service actuellement faisant fonction de série de prototype. On peut se demander si les Américains auront alors réussi à développer un réacteur plus puissant que celui employé aujourd’hui, ce qui rehausserait la maniabilité de l’appareil et le ferait passer de la condition de « F-111 monoplace » (bombardier tactique) à celle de vrai successeur du F-18 (chasseur-bombardier).

    Le F-35D laser servira alors de testeur pour le système de défense laser du chasseur de 6e génération. Accessoirement, le laser et les drones d’accompagnement du programme GREMLIN compenseront la perte de furtivité due à l’évolution des radars russes et chinois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Augmentus - Chroniques du Cyclocentaure à l'ère de l'intelligence artificielle…