Skip to content

Des fabricants utilisent la réalité augmentée pour concevoir des voitures

Les concepteurs de Ford et Volkswagen utilisent la réalité augmentée pour produire des plans pour de nouveaux véhicules. Bien que les modèles physiques demeurent un élément essentiel du processus, de nouvelles technologies sont mises en œuvre pour stimuler la créativité et la collaboration.

Tandis que la réalité virtuelle vise à emmener les utilisateurs dans un autre monde, la réalité augmentée fournit une superposition qui transforme le monde qui les entoure. Aujourd’hui, cette technologie est de plus en plus utilisée pour aider les designers à visualiser leurs créations.

Le constructeur automobile Ford a apparemment commencé à équiper ses designers de casques Microsoft HoloLens. Cet équipement est utilisé pour ajuster avec précision l’emplacement des différents éléments du véhicule, après la construction d’un modèle en argile pour établir sa forme de base.

Les concepteurs sont en mesure de sélectionner n’importe quoi, du pare-chocs aux phares avant, et d’ajuster sa taille et son emplacement à l’aide de commandes de mouvement. « Cette capacité d’harmoniser les mondes numérique et physique ensemble représente pour nous l’avenir de la conception de produits », a déclaré Craig Wetzel, directeur des opérations techniques de conception chez Ford, lors d’une entrevue avec Wired.

Ford

Actuellement, les concepteurs doivent transformer leurs dessins en un rendu 3D, qui est ensuite envoyé aux ingénieurs, et éventuellement retourné à l’équipe de conception avec des notes et les modifications demandées. Wetzel explique que lorsque les ingénieurs et les concepteurs travaillent avec le même ensemble d’outils, le processus est plus efficace et produit un meilleur résultat final. Cela offre également des avantages en permettant aux employés situés dans des endroits géographiquement éloignés de collaborer plus efficacement.

Volkswagen utilise une configuration connue sous le nom de « Cave Automatic Virtual Environment », où des images sont projetées sur de multiples toiles à l’échelle d’une pièce. Cependant, l’entreprise voit aussi les avantages des modèles physiques qui tirent parti des techniques de la réalité augmentée, tout comme Ford.

Magic Leap : la mystérieuse technologie de réalité mixte pourrait être prête dans les six mois

« Les modèles matériels réels continuent d’être utilisés de préférence par rapport aux données virtuelles dans de nombreuses étapes du processus », peut-on voir sur la documentation des processus du site web de Volkswagen. « La raison en est que les formes, courbes et géométries peuvent être évaluées plus efficacement à l’aide d’un modèle de véhicule réel qu’à l’aide d’un affichage purement virtuel. »

traduction Thomas Jousse

Wired, Volkswagen

Laisser un commentaire

Shares