Skip to content

Les climatologues avertissent de l’augmentation des décès liés aux conditions météorologiques en Europe

Une étude, menée par le Centre commun de recherche (CCR, Joint Research Centre en anglais) de la Commission européenne, vient d’être publiée dans Lancet Planetary Health. Elle combine des informations sur les catastrophes documentées avec des projections de risque et de démographie jusqu’en 2100. Les catastrophes météorologiques considérées sont celles qui ont le plus d’impact – les canicules et les périodes de froid, les feux de forêt, les sécheresses, les inondations fluviales et côtières et les tempêtes de vent. L’étude prévient que, si rien n’est fait pour limiter les émissions ou pour se prémunir contre les phénomènes météorologiques extrêmes, l’Europe pourrait voir plus de 152 000 décès liés au climat chaque année d’ici 2100. Le chiffre, 50 fois plus élevé que le taux actuel de mortalité météorologique extrême en Europe, est basé sur des records de catastrophe de 1981 à 2010 et sur les projections actuelles du climat et de la population. Les vagues de chaleur devraient constituer la cause principale de décès, en particulier en Europe du Sud, et il est également prévu que les inondations côtières auront un impact. Le co-auteur de l’étude, Giovanni Forzieri, a déclaré : « À moins que le réchauffement climatique ne soit freiné d’urgence et que des mesures appropriées soient prises, environ 350 millions d’Européens (soit les deux tiers de la population européenne d’ici l’an 2100) pourraient être exposés à des conditions climatiques dangereuses sur une base annuelle d’ici la fin du siècle ».

Les résultats ont mis en lumière le fardeau attendu du changement climatique sur les sociétés dans les différentes régions d’Europe.

Overall risk of weather-related hazards to the European population for each time period
Number of deaths due to (A) and number of people exposed to (B) multiple weather-related hazards under different scenarios. Error bars represent the intermodel climate variability (uncertainty range) and percentages report the relative variations with respect to the reference period.
The Lancet Planetary Health 2017 1, e200-e208 DOI: (10.1016/S2542-5196(17)30082-7)

Spatial and temporal patterns of projected changes in the overall risk of weather-related hazards
Number of deaths (A) and people exposed (E) per year aggregated at the Nomenclature of Statistical Territorial Units 2 level due to multiple weather-related hazards recorded during the reference period per 1 million inhabitants. Corresponding simulated changes of deaths for 2011–40 (B), 2041–70 (C), and 2071–100 (D), and of people exposed for 2011–40 (F), 2041–70 (G), and 2071–100 (H), under climate and population change scenarios.
The Lancet Planetary Health 2017 1, e200-e208 DOI: (10.1016/S2542-5196(17)30082-7)

3 Comments »

Laisser un commentaire

Shares