Skip to content

Une société américaine propose des implants sous-cutanés à leurs employés

La société de vente au détail du Wisconsin Three Square Market (32M) est la première entreprise aux États-Unis à offrir à ses employés volontaires des implants sous-cutanés gratuits. Les puces RFID peuvent être utilisées pour accéder à un certain nombre de dispositifs de bureau, ouvrir des portes et même acheter des collations.

La semaine dernière, Three Square Market (32M) a annoncé via un communiqué de presse un partenariat avec la société BioHax International et qu’ils commenceront à proposer des implants sous-cutanés à tous leurs employés à compter du 1er août.

La technologie RFID ou l’identification par radiofréquence utilise des champs électromagnétiques pour identifier les informations stockées électroniquement. L’implant électronique utilise des communications en champ proche (NFC); La même technologie est utilisée dans les cartes de crédit sans contact et les paiements mobiles. La puce est implantée sous la peau entre le pouce et l’index en quelques secondes.

« Les entreprises affirment souvent que ces puces sont sécurisées et chiffrées » a déclaré Alessandro Acquisti, IT et professeur de politique publique au Carnegie Mellon University’s Heinz College, au New York Times. « Chiffré, encrypté, sont des termes assez vagues », a-t-il ajouté, « qui pourraient inclure n’importe quoi, d’un produit vraiment sécurisé à quelque chose qui est facilement piraté ». Acquisti appelle donc à la prudence car la fonctionnalité des implants pourrait changer après l’implantation. « Il est très difficile de prévoir ou d’arrêter un élargissement futur de leur utilisation », affirme-t-il.

Mashable, PR Log, Three Square Market

2 Comments »

Laisser un commentaire

Shares