Skip to content

Identification biométrique : un processus d’identification chiffré basé sur la reconnaissance des veines du doigt en 3D

Les empreintes digitales sont trop faciles à falsifier, et les moyens de vérification biométriques actuels ne sont pas assez sûrs. C’est le constat des chercheurs de l’EPFL qui se sont intéressés à l’identification biométrique via la reconnaissance des veines, un procédé qui intéresse beaucoup les milieux médicaux, la police ou encore les banques.

Aujourd’hui, le Laboratoire de sécurité et de cryptographie de l’EPFL et la start-up Global ID ont mis au point un nouveau système d’identification encore plus sûr, puisqu’il combine un traitement des données davantage sécurisé que les normes actuelles, et se base sur la vision des veines en 3D développée par l’institut Idiap à Martigny, la HES-SO-Valais-Wallis et la start-up Global ID.

voir le communiqué EPFL

Laisser un commentaire

Shares