Skip to content

François Hollande déclare que la franc-maçonnerie est une « boussole précieuse » face au transhumanisme

Le Président de la République, François Hollande, s’est rendu au siège du GODF et du Musée de la Franc-Maçonnerie lundi 27 février 2017 afin de rendre hommage aux combats des francs-maçons pour les valeurs de la République. Cet hommage inaugure les commémorations du Tricentenaire de la Franc-Maçonnerie.

Extrait à 20’58 :

« Vous avez aussi voulu penser les mutations inouïes que les nouvelles technologies du vivant nous laissent deviner : c’est ce qu’on appelle le transhumanisme ou l’homme augmenté. C’est une question redoutable : jusqu’où permettre le progrès car le progrès ne doit pas être suspecté, nous devons le favoriser. Comment faire pour que nous puissions maîtriser ces graves questions éthiques ? Ce qui est en jeu c’est l’idée même d’humanité, de choix, de liberté. Alors face à ces bouleversements que certains espèrent, que d’autres redoutent, le regard de la franc-maçonnerie est une boussole tout à fait précieuse dans cette période, et une lumière qui aide à saisir les enjeux et à y répondre. »

l’Ordre Maçonnique Le Droit Humain – Commission Bioéthique – Le transhumanisme, un progrès pour l’humanité ?

2 Comments »

  1. A noter que François Hollande ne condamne pas le transhumanisme: il appelle à réfléchir à la pertinence des objectifs des transhumanistes en s’inspirant des réflexions des franc-maçons. Je ne pense pas qu’ils soient les seuls maîtres à penser que l’on doive consulter sur le sujet. Le CAIRN, par exemple, offre aussi une réflexion intéressante:
    https://www.cairn.info/revue-humanisme-2016-2-page-102.htm

    Pour ma part, je considère que les sophotransmunanistes (Julian Huxley), les transhumanistes technoprogressistes, les franc-maçons humanistes ainsi que les survivalistes pacifique et sérieux poursuivent tous les mêmes objectifs dans des domaines différents:
    – Les sophotranshumanistes voulaient engendrer des dirigeants intellectuellement et moralement supérieur apte à construire l’émergence d’une société meilleure pour le plus grand nombre par l’eugénisme volontaire et les disciplines. Les programmes eugénistes visés étaient fondés sur l’incitation financière à l’exclusion de tout pratique génocidaire, stérilisation forcée ou contrainte. L’enseignement démocratique, la méditation, la pratique des arts martiaux tel que le kung fu ou l’aïkido auraient également joués un rôle.
    – Les transhumanistes technoprogressistes, un courant du technotranshumanisme, veulent permettre à chacun, riche ou pauvre, de perfectionner ses capacités physiques et mentales par la technologie. Si les premiers technotranshumanistes américains aspiraient plus particulièrement à l’augmentation humaine par le biais des nanotechnologies, les technotranshumanistes européens promeuvent plutôt les augmentations neurotechnologiques non invasives et réversibles.
    -Les franc-maçons humanistes recherchent le perfectionnement morale des membres de leurs loges et oeuvrent à la création d’une société mineure par l’action caritative et la promotion des idées progressistes.
    -Les survivalistes les plus sociables et sensés souhaitent augmenter la résilience collective des membres de leur communauté.

    S’il est courant que les membres de ces mouvances ne se comprennent pas, aient des idées préconçues les uns sur les autres et se critiquent mutuellement, on voit bien la complémentarité de leurs idées et leurs actions: perfectionnement intellectuel, perfectionnement physique, perfectionnement moral et résilience sociétale. Dommage qu’ils n’aient jamais coopéré.

%%footer%%