Skip to content

Philippe Starck a découvert dans les médias un concept de smartphone, créé par lui-même en 1996

Le téléphone, appelé Alo, a été présenté par Jérôme Olivet comme une collaboration avec Starck, qui est l’un des designers les plus célèbres du monde.

Cependant, Starck affirme qu’il a développé le téléphone il y a 20 ans lorsqu’il était directeur artistique de Thomson Multimedia.

« En quelques mots, ce sont de fausses informations disséminées par une personne qui cherche manifestement un buzz artificiel ».

Il aimerait informer les médias que ce n’est pas un nouveau produit et que, malgré sa fierté de voir un concept de 20 ans encore considéré comme révolutionnaire, il a de nouveaux projets avec de nouveaux partenaires en téléphonie mobile et il n’envisage pas la poursuite du développement de ce vieux modèle.

Il est répertorié comme un projet passé sur le site de Starck.

La semaine dernière, Olivet a publié des images et du texte sur le téléphone aux médias, affirmant qu’il avait co-conçu avec Starck.

Le smartphone Alo est décrit pour être gélatineux, translucide et d’une forme allongée pour s’adapter naturellement à la main, sans écran tactile et entièrement à commande vocale (reconnaissance vocale haute performance). Conçu par Jérôme Olivet et Philippe Starck, ce design promet d’être l’avenir des smartphones.

Ce téléphone ne ressemble à aucun modèle actuel, et sa caractéristique la plus notable est qu’il est en mesure de projeter des hologrammes. Tous les messages, photos, ou même des films pourraient être affichés en hologramme 3D. Même si un smartphone entièrement à commande vocale peut sembler un peu étrange et difficile à utiliser, il est censé être conçu pour être remarquablement facile à utiliser.

Selon Olivet, le spécialiste de la conception du produit, « l’appareil photo du téléphone agit comme un “œil”. Il permet au lecteur de lire les textes qu’il détecte ou d’identifier les visages. Il permet également de projeter un hologramme 3D pour voir un film ou un message.»

L’utilisateur peut également communiquer avec le dispositif par des vibrations et, assez curieusement, la chaleur. Il y aurait à l’intérieur du téléphone un centre composé d’un alliage d’aluminium qui vibrerait et donnerait une rétroaction à l’utilisateur par le biais de la température. Selon Olivet, « son revêtement translucide émet des vibrations ou communique en produisant de la chaleur en fonction de son activité », et « son revêtement se répare automatiquement dès qu’il est endommagé. ».

Olivet a également déclaré que le dispositif « est une véritable intelligence artificielle. » (machine learning). (traduction Thomas Jousse)

Olivet a l’intention de continuer à développer le design sans Thomson et Starck. Le bureau de Starck a déclaré qu’ils « s’opposeront à tout détournement ou recyclage de ses travaux passés ».

Dezeen

credit: Philippe Starck

credit: Philippe Starck

Laisser un commentaire

Shares