Jean-Michel Besnier – À la recherche de l’immortalité, quête technologique ou philosophique ?

L’immortalité a toujours été un fantasme, un mythe, mais plus pour longtemps car on parle aujourd’hui de l’immortalité dans les laboratoires de recherche. Les nanotechnologies, la biologie, l’informatique ou encore les sciences cognitives pourraient bien un jour nous rendre immortel. Des chercheurs et ingénieurs de la Silicon Valley liés au mouvement des transhumanistes réfléchissent à une perspective d’un monde sans maladie, d’une vie illimitée. En parallèle, un autre champ de recherche se développe qui vise à réparer, guérir l’Homme. C’est de cette problématique que le philosophe Jean-Michel Besnier revient dans ce talk.

Jean-Michel Besnier est agrégé de philosophie (1974) et docteur en sciences politiques (1987). Actuellement, il enseigne la philosophie à l’université de Paris IV Sorbonne (chaire de philosophie des technologies d’information et de communication) et y dirige le master “conseil éditorial et gestion des connaissances numérisées”. Chercheur depuis 1989 au CREA (Centre de recherche en épistémologie appliquée), laboratoire du CNRS, il est, entre autre, membre du Conseil scientifique de la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette. Spécialiste des nouvelles technologies, ses recherches portent sur les impacts philosophiques et sociologiques des sciences et technologies cognitives. Il collabore à la revue “Esprit” puis à l’ “Express” pendant plusieurs années ainsi qu’aux émissions “Le Banquet” et “Philambule” sur France Culture. Il est Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques (2006).

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.