Skip to content

Expérience de Bitcoin avec une puce NFC : une clé privée implantée

Bitcoin-Experiement-NFC puceDavid Orban, 50 ans, est un scientifique et visionnaire né en Hongrie. Il est professeur à la Singularity University de Californie et a fondé de nombreuses entreprises hitech y compris Network Society Ventures, un fonds d’investissement pour les start-ups. En tant que futurologue, il s’exprime sur tous les meilleurs forums mondiaux. Pour des fins expérimentales, il s’est fait implanter une puce NFC, ce qui fait de lui un cyborg. 


Devenir un cyborg

Quand j’ai implanté une puce NFC [Near Field Communication : Communication en Champ Proche] dans ma main gauche, il y a environ deux mois de cela à la Singularity University Summit Europe à Amsterdam, j’ai suivi la tradition de notre espèce qui décida cent mille ans ou plus auparavant de devenir un cyborg. La puce NFC, vendue au travers du si bien nommé site web Dangerous Things, est incorporée dans un flacon de verre et est injectée sous la peau entre le pouce et l’index, déposée en toute sécurité dans une grande quantité de tissus absorbant les chocs. L’opération, réalisée par Tom Hannes de Piercing Utrecht, était rapide, et peu douloureuse.

La technologie a été depuis longtemps aux côtés des humains. Non seulement l’agriculture qui a accéléré l’évolution de notre civilisation en arrêtant notre train de vie de chasseurs-cueilleurs nomades il y a dix mille ans de cela. Mais l’utilisation du feu, qui nous a fourni un processus basé sur la technologie de digestion externe à notre estomac, nous a permis de passer moins de temps à absorber une énergie plus utile pour alimenter nos cerveaux affamés.

Quand les gens parlent de leurs derniers téléphones, ou de leurs objets portables, j’ai l’opportunité de leur parler de l’implant. Le moment le plus choquant arrive quand ils touchent ma main, et qu’ils peuvent réellement sentir la puce de la taille d’un grain de riz sous ma peau. La plupart des gens sont physiquement révoltés par celle-ci, et ils sont tous assez étonnés.

Le premier objectif dans l’obtention d’un implant, qui est aujourd’hui porté par un nombre restreint de personnes est obtenu de la sorte : ouvrir la conversation à propos de ces technologies et briser la barrière sociale pour leur adoption.

Nous avons été habitués aux implants de restauration depuis plus de cinquante ans, depuis les premiers pacemakers, et personne ne songerait à dire que quelqu’un devrait plutôt mourir qu’en obtenir un. D’autre part, les interventions augmentatives semblent être plus controversées, et les gens font souvent référence à l’équité, et au nivellement des opportunités, quand ils sont confrontés à la possibilité que d’autres parmi leurs pairs pourraient miser sur des augmentations physiques et cognitives pour atteindre leurs objectifs personnels ou professionnels.

Heureusement, nous avons été en mesure d’arriver à des conclusions positives dans ces dialogues par le passé. Oui, nous avons des lunettes pour rétablir notre vision si nous avons des troubles de la vue, mais nous avons aussi des jumelles et des télescopes qui augmentent considérablement la distance et l’acuité de notre vision améliorée.

Une autre raison de se faire implanter pour moi était de faire une expérience de première main avec la technologie en général, et avec les implants NFC en particulier. Une différence importante avec les précédentes puces RFID [Radio Frequency Identification : Radio-identification] est que celles qui avaient un numéro de série à l’intérieur, ne pouvait pas être changé, alors que la puce NFC peut contenir d’autres informations dans sa mémoire, elle est éditable (accessible en écriture, programmable), et peut être utilisée pour différentes applications : l’identification, le contrôle d’accès, et les transactions sont quelques-unes des utilisations qui sont déjà possibles aujourd’hui.

Actuellement, je garde les clés privées de mon portefeuille Bitcoin dans la puce, comme un exemple d’application.

Quelle est la meilleure façon de gérer ses portefeuilles Bitcoin ? Nous ne le savons pas encore, étant donné que tous les réflexes que nous avons envers l’argent traditionnel ne s’appliquent pas, et les nouveaux ne se sont pas encore développés. Voilà pourquoi expérimenter les différentes façons d’utiliser les portefeuilles, et ajuster dynamiquement la balance entre le confort et la sécurité est important.

Exporter la clé privée d’un portefeuille Blockchain, « 5KTVg5… », écrit sur l’implant, puis restaurer le portefeuille depuis la clé privée, sont les étapes fastidieuses actuelles qui certainement deviendront plus faciles avec un meilleur logiciel de support et des expériences plus fluides.

Ce n’est qu’une des utilisations de l’implant qui n’est pas encore approuvé pour une utilisation humaine aujourd’hui, et très peu de personnes en possèdent. Mais ceux qui sont prêts à expérimenter, sont pionniers pour des milliards d’autres qui suivront avec des applications qui seront la conception des contours de l’avenir.

Traduction Thomas Jousse

David Orban, 2 janvier 2015

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

7 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :