Skip to content

RBS se tourne vers l’IA pour répondre aux requêtes des clients

Un robot-conseiller, nommé Luvo, programmé pour imiter l’empathie humaine va bientôt répondre à des questions bancaires aux clients de la Royal Bank of Scotland. La banque soutenue par l’État, étudie comment rendre le service de l’intelligence artificielle directement aux clients dès cette année, selon les résultats d’une série d’essais.

Le nouveau service aura un format similaire au service de messagerie mobile WhatsApp et sera mené dans une application mobile ou en ligne.

Le lancement intervient alors que les banques britanniques sont sous la pression croissante des coûts – et après que RBS a dévoilé sa huitième perte successive nette annuelle la semaine dernière. De plus en plus de clients se tournent vers la banque numérique, ce qui incite un grand nombre de fermetures de succursales à travers le secteur.

D’autres entreprises développent des « robots-conseillers » comme un moyen peu coûteux de fournir des conseils d’investissement ou de gestion de patrimoine grâce à des algorithmes informatiques.

Lire l’article sur Financial Times (en cache)

%d blogueurs aiment cette page :