Skip to content

La Grande-Bretagne devrait montrer la voie sur les bébés génétiquement modifiés

Sir Mark Walport, qui conseille le gouvernement sur les questions scientifiques, a déclaré qu’il pourrait être « acceptable » de modifier génétiquement les embryons humains et a rajouté que la Grande-Bretagne devrait être à la pointe de la recherche.

« il est absolument certain que plus de recherche est nécessaire » « nous avons besoin de savoir que l’on modifie le gène que l’on veut et pas un autre », a-t-il précisé.

Un colloque a eu lieu ce 9 décembre 2015 à l’Université de Londres. Organisé par l’Educational Trust Progrès (PET). L’intitulé de cette journée de conférence était : « de la FIV 3 parents à la modification du génome, la science et l’éthique de l’ingénierie embryonnaire ».

La semaine dernière, plus de 150 scientifiques et militants ont appelé à une interdiction mondiale sur la pratique, affirmant qu’il pourrait «modifier irrévocablement l’espèce humaine» et conduire à un monde où l’inégalité et la discrimination ont été « inscrites sur le génome humain.»

De l’autre côté, des scientifiques affirment que l’édition de gène permettra de prévenir les maladies héréditaires dévastatrices et interdire la recherche ne fera que conduire à une pratique souterraine aux marchés noirs et du tourisme médical non réglementée.

Déjà en septembre dernier, un réseau international de chercheurs, bio-éthiciens, juristes et experts politiques s’étaient prononcés « en faveur de la modification génétique des embryons humains ».

Et en février 2015, le Parlement britannique avait déjà donné le feu vert pour la fécondation in-vitro à « trois parents ». Ces premiers bébés sont susceptibles d’être nés l’année prochaine et les changements dans leur ADN seront transmis à leurs propres enfants.

A ne pas manquer !  Découpe du cancer : la modification génétique CRISPR pourrait rendre les mutations cancéreuses inactives

lire l’intégralité de l’article sur The Telegraph

Recommandé
Visiomed Group, société spécialisée dans l’électronique médicale nouvelle génération, franchit…
Défiler vers le haut